S'abonner au site
Catégories
Pages

Pourquoi je ne serai jamais un YouTubeur professionnel ?

Publié le mercredi 13 octobre 2021 dans la catégorie DayByDay

Le 31 août, je vous annonçais démissionner de mon travail pour me consacrer à YouTube durant un mois. Le mois est passé, voici le bilan.

Rappel des faits

Le 31 août, je quittais mon travail à la Mairie de Colomiers, à deux doigts de la dépression, en décidant de me consacrer à YouTube. Je voulais voir ce qu'il était possible d'accomplir en dédiant toute mon attention à la plateforme, à vous, par l'intermédiaire de vidéos.

Le mois de septembre étant traditionnellement le plus actif pour Apple, il me semblait aussi que c'était le bon moment, entre mon travail nul et l'arrivée de nouveaux produits.

Dans la mesure où j'avais suffisamment d'épargne pour me financer, il était hors de question de demander une quelconque aide à qui que ce soit : je voulais tenter une expérience, la seule condition était de pouvoir l'auto-financer.

L'adaptation à YouTube

Dés le début du mois, j'ai donc essayé de comprendre ce qui se faisait sur YouTube. Avec l'aide des membres du Discord (merci à vous tous, encore une fois) nous avons travaillé sur la lumière des vidéos, l'écriture des textes, les plans de coupes, etc.

Cette approche à très rapidement été lourde pour moi. Je fais des vidéos pour partager une idée, une réflexion, une astuce avec le plus grand nombre de personnes.

Depuis 15 ans, l'idée derrière mon site est toujours la même :

Si je rencontre une problématique, il y a de fortes chances que d'autres personnes soient dans le même cas. Je fais donc une vidéo pour expliquer la problématique et la solution trouvée.

Certes, il est important de travailler sur l'emballage, la qualité de la vidéo, l'audio, mais l'objectif est de partager une idée ; pas de perdre du temps sur la réalisation. Je suis un grand amoureux du principe de Pareto (20% des efforts qui produisent 80% du résultat) et là, je travaillais sur les 80% d'efforts qui rapportent 20% de résultats.

Explosion en plein vol

Au bout de seulement deux semaines, j'ai commencé à ne pas être à l'aise, à ne plus avoir envie d'écrire, ou de tourner des vidéos. Je trouvais les sujets inintéressants et comme vous le savez, je ne sais pas écrire si le sujet ne me plaît pas.

Je crois aussi que je m'attendais à ce que les vues soient rapidement en hausse sur les vidéos, par magie. J'ai par exemple mal vécu de me coucher à 1h du matin pour proposer la vidéo bilan de l'annonce de l'iPhone 13 (vidéo dont j'étais très fier pour l'intégration des images officielles Apple).

C'est à peu près à ce moment que j'ai ressenti le besoin de réorienter la chaîne secondaire pour en faire un exutoire. J'allais l'utiliser pour partager des vidéos à l'arrache, comme c'était le cas il y a seulement deux ans. C'est là qu'un déclic s'est produit : je préférais publier des vidéos sur la chaîne secondaire que sur la chaîne principale, je passais des meilleurs moments et il était temps de me poser les bonnes questions.

Populaire ? À quoi bon !

Il y a des années j'avais écrit un article baptisé : "le blog le moins populaire d'Internet".

Aujourd'hui je n'ai pas envie de faire du contenu qui ne me plaît pas. Si vous voyez un produit ici, c'est que je juge intéressant de vous en parler. Si je vous dis qu'un produit est bon, c'est qu'il l'est. Si c'est moyen, ou nul, je vous le dis aussi.

Bien sur, j'apprécie quand Amazon ou Google me font des gros chèques, mais je préfère votre confiance et vous retrouver ici, vidéo après vidéo. Il n'est pas dans mon intérêt de vous mentir.

Ce mois était très intéressant parce que j'ai toujours pensé que ce serait "facile" de faire régulièrement des vidéos de qualité. Ça ne l'est pas et très peu de YouTubeurs le font. Perso, j'aime la technique, j'aime la précision, j'aime vulgariser un truc compliqué. Déballer 18 iPhone de toutes les couleurs, ce n'est pas mon kif. Pas plus que faire trois vidéos pour dire ce qui peut être fait en une fois.

Malheureusement pour moi, Jojol, Loft Story et les marseillais sont plus populaires. Mais s'il faut faire ce type de contenu pour "performer", je préfère qu'on soit tranquilles entre nous (et je vais me faire lyncher pour cette phrase, mais allez-y, ça fait de l'engagement).

Conclusion

Je suis très content d'avoir réalisé ce mois de test, car comme je vous l'ai expliqué, ça m'a permit de comprendre que tout ça n'était pas pour moi. Sans regret, je ne serai jamais un gros YouTubeur.

Comme souvent, faire ce genre de test permet de se recentrer sur ce qui est important. Si je ne sais pas encore ce qui est important, je sais maintenant ce que je ne veux pas devenir et quels sacrifices je ne suis pas prêt à faire. Je pense que la suite naturelle sera de revenir sur des sujets qui me plaisent, au lieu de chercher absolument à faire des vues.

C'est peut-être le moment pour rappeler quelques trucs :

  • une vidéo chaque dimanche, au moins
  • tous les articles sur lokan.jp avec une newsletter pour l'abonnement
  • de la tech vulgarisée sur la chaîne principale
  • du bordel sans prise de tête sur la chaîne secondaire

J'espère que vous serez encore nombreux par ici. Je vous dis à très vite.

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.