S'abonner au site
Catégories
Pages

Mon test de l'iPad Pro M1 12,9" avec écran Liquid Retina XDR

Publié le mercredi 26 mai 2021 dans la catégorie G33K

L'iPad Pro 2021 pointe le bout de son nez avec une puce Apple M1 et du Thunderbolt 3. La version 12,9" embarque aussi un écran Liquid Retina XDR.

Un iPad Pro toujours limité par iPad OS

Ça fait quelques temps que je n'ai pas testé un iPad ou un iPad Pro. Depuis iOS 14, je pensais sincèrement qu'Apple avait développé le potentiel de l'iPad et plus particulièrement de l'iPad Pro. Malheureusement, il n'en est rien.

Dés les premières minutes de test de cette iPad Pro M1, je suis très déçu que la fonction App Gallery n'existe pas dessus. L'écran de l'iPad est grand, il se prêterai avantageusement à cette fonction. Au lieu de ça, je suis obligé de garder sur l'écran d'accueil les applications que je veux utiliser, comme "avant".

Il est quand même dingue de voir à quel point on s'habitue rapidement à un nouveau fonctionnement.

Sur le même principe, il est impossible de placer des widgets où on le désire, à l'inverse d'un iPhone. Cette organisation semblait pourtant développée spécifiquement pour iPad. Je ne comprends vraiment pas.

N'oublions pas que la WWDC est dans trois semaines, mais bon… quand même !

Écran Liquid Retina XDR

Si l'iPad Pro intègre une puce Apple M1 c'est aussi parce qu'Apple avait besoin de puissance pour piloter le nouvel écran Liquid Retina XDR. En effet, les algorithmes d'Apple doivent traiter la matrice LED responsable du rétro-éclairage ainsi que les pixels de la dalle LCD comme deux écrans différents.

Si je m'attendais à avoir un écran impressionnant dans les zones sombres, il est en fait bluffant dans les zones lumineuses. C'est de cette manière qu'Apple est capable de proposer une plage dynamique "Xtreme". En effet, le modèle 12'9" est capable de produire une luminosité de pointe de 1'600 nits sur du contenu HDR contre 600 nits pour le modèle 11".

ipad pro liquid retina xdr

A l'usage, je ne constate donc aucune différence entre l'iPad Pro de Madame et le nouveau modèle équipé de cette nouvelle technologie. Sur du contenu HDR, en revanche, il n'y a pas besoin de mettre les deux tablettes côte à côte pour détecter quel modèle est équipé d'un écran XDR : les zones lumineuses vous décollent la rétine, comme sur un écran Dolby Vision.

La webcam en façade évolue pour intégrer un modèle ultra grand-angle, comme l'iPhone 12, ce qui permet l'apparition d'une nouvelle fonction de visio : Center Stage, dont le rôle sera de vous garder au centre de l'écran même si vous bougez. Les application comme FaceTime et Zoom gèrent ce nouveau fonctionnement.

Apple M1 et Thunderbolt 3

L'arrivée du Thunderbolt 3 et de la puce Apple M1 me fait me poser des questions sur l'avenir de l'iPad Pro : Apple a forcément de grandes choses en tête pour cette tablette. De nouveaux usages deviennent possibles : à mon bureau, il suffit que je connecte l'iPad Pro à mon CalDigit TS3+ (lire mon test) pour que le réseau, l'écran, le clavier, la souris, le lecteur de carte SD, bref… TOUT REMONTE !

Il faudrait maintenant que l’iPad Pro se comporte comme un ordinateur avec un écran externe : possibilité d'avoir un fonctionnement en double écran en bureau étendu (multi-tâches) ou de verrouiller l’écran et d’afficher uniquement sur l’écran externe.

Kevin m'a demandé de me rapprocher d'un fonctionnement de photographe : vous voyez dans la vidéo que je peux facilement tout faire avec cette tablette et qu'un Mac est de moins en moins nécessaire. Les transferts sont incroyablement rapide et réaliser ce test m'a chauffé pour acheter un iPad Pro. Des amélioration du côté d'iPadOS sont cependant attendues.

J'ai cependant voulu tester autre chose : brancher mon Sony a7 Mark 3 en USB-C directement sur l'iPad Pro. Dans ce cas, l'iPad recharge l'appareil et les cartes mémoires remontent automatiquement dans les applications Files et Photos. Ça me plaît BEAUCOUP trop.

Conclusion

Tester un iPad Pro M1 aujourd'hui ne sert pas à grand chose tant les évolutions sont minimes par rapport à la génération précédente. Même l'Apple TV 4K présentée lundi propose davantage de nouveautés. Aujourd'hui, nous attendons tous la prochaine version du système d'exploitation pour comprendre la volonté d'Apple avec ce produit.

Ma conclusion sera inspirée d'un article de Les Numériques quand la Surface est sortie. Il disait "la Surface est un produit qui est réussi sur le plan matériel. Il est cependant dommage que le logiciel soit aussi en retard pour une entreprise dont le nom est Microsoft".

Il n'y a plus qu'à attendre le Special Event d'ouverture de la WWDC dans deux semaines, le 7 juin. Sauf si Apple loupe une fois de plus le train de nos espoirs…

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.