NOUVEAU : Abonnez-vous à la Mailing List !!

S'abonner au site
Catégories
Pages

Comment est-ce que je sauvegarde mes données - Edition 2020

Publié le lundi 7 septembre 2020 dans la catégorie G33K

Dans cet article je vous partage les différentes méthodes de sauvegarde que j'utilise pour protéger mes données de tout accident.

Définir ce qu'il faut sauvegarder

La première des choses à faire pour réaliser une sauvegarde efficace consiste à définir ce que vous devez sauvegarder. Généralement, la réponse est assez simple : il s'agit de toutes vos données. Il est cependant possible de déterminer différents niveaux de criticité : pour moi, les photos sont les données les plus importantes, mais ce sera peut-être différent pour vous.

Une fois que vous avez déterminé ce qui est très important, important, et utile de sauvegarder (notez que rien n'est optionnel), il faut déterminer la volumétrie, c'est-à-dire le "poids" total de ces éléments, en giga-octets (Go) ou téra-octets (To). Un troisième critère que nous n'aborderons pas ici consiste à déterminer le délai maximum durant lequel vous pouvez vous passer de ces données.

Mon exemple

J'ai évoqué précédemment que mes photos étaient les données les plus importantes pour moi. Elles représentent 1,2 To. Mes vidéos "pèsent" 1,8 To. Mes documents, quant à eux, 300 Go. J'ai la chance de ne pas avoir à différencier l'importance des différentes données, donc mes choix de sauvegardes sont dictés par la volumétrie des données à sauvegarder.

La méthode de sauvegarde "3-2-1"

Aujourd'hui, je vais vous parler de la méthode de sauvegarde 3-2-1 qui n'était pas évoquée dans l'édition 2018 de cet article.

La méthode 3-2-1 consiste à posséder 3 copies de vos données (vos données de production et deux sauvegardes), sur 2 supports différents, dont 1 sur un site distant pour permettre une récupération. Elle constitue la base de tout plan de sauvegarde en entreprise, même s'il est conseillé d'aller plus loin.

Commencez par votre téléphone

Je suis toujours surpris quand je vois un iPhone qui n'est pas sauvegardé. Premièrement parce qu'il s'agit d'un téléphone dont le premier prix est à 500 EUR. Deuxièmement parce que c'est excessivement simple. Enfin, parce que la tarification est plus que correcte.

L'immense majorité des gens n'auront besoin que des forfaits à 50 Go (0,99 EUR mensuel) ou 200 Go (2,99 EUR mensuels) pour sauvegarder leur iPhone. Vous n'avez donc aucune excuse pour ne pas sauvegarder votre iPhone.

Si votre iPhone n'est pas sauvegardé, ou si vous connaissez quelqu'un qui ne sauvegarde pas son iPhone, faites-moi le plaisir de suivre cette procédure Apple ultra simple.

Comment est-ce que je sauvegarde mes données ?

Mes supports de stockage

Travaillant avec un écosystème Apple, je loue un abonnement iCloud Drive de 2 To pour 9,99 EUR mensuels. Cet abonnement est en bonne voie pour être saturé au cours de l'année à venir, donc je croise les doigts pour qu'Apple propose une option à 4 To.

J'ai également deux SSD SanDisk Extreme de 2 To (que je vais remplacer par des modèles Extreme Pro). J'ai récemment remis dans le circuit de sauvegarde ce disque dur USB-C, que je vous avais appris à "fabriquer".

synology DS1819+

L'ensemble est soutenu par un NAS Synology DS1819+ avec 96 To de disques à l'intérieur (66 To utilisables).

Bien entendu, tous les disques sont chiffrés, que ce soient les disques externes, ou le NAS lui-même.

Mes routines de sauvegarde

Commençons par le plus simple : toutes mes données sont stockées dans iCloud Drive. Je parle évidemment de mes photos par le biais d'iCloud Photo Library, mais aussi de mes documents plus classiques. Mes deux Mac ont le réglage "Optimiser le stockage" d'activé, ce qui fait que je peux avoir un MacBook Pro avec 1 To de stockage et un Mac Mini avec 500 Go, tout en ayant 2 To de datas dans iCloud.

Time Machine intervient pour sauvegarder mon MacBook Pro sur mon NAS personnel et mon Mac Mini sur le NAS du travail. La totalité du disque est sauvegardée, sauf le bureau et le dossier "Téléchargements". Le MacBook Pro est sauvegardé une deuxième fois sur le disque Time Machine évoqué précédemment.

time machine lokan

Une fois par semaine, je fais un clone du SSD du MacBook Pro sur un des SSD avec l'application Carbon Copy Cloner. Il ne s'agit pas d'un clone bootable, mais "simplement" d'une copie totale des données.

S'agissant de mes vidéos, elles résident sur un SSD de 2 To (celui que je veux remplacer par un Extreme Pro). Dès qu'une modification est réalisée sur une bibliothèque Final Cut Pro X, celle-ci est recopiée sur le NAS à des fins d'archives.

Les deux SSD sont avec moi en permanence, ce qui fait que j'ai toujours une copie complète de mes données avec moi (iCloud + clone du Mac + vidéos). À la maison, si une sauvegarde Time Machine vient à se corrompre (ça arrive) une deuxième est toujours en production (c'est sur ce même principe que mon NAS est en RAID 6 et non pas en RAID 5).

Ce que VOUS devriez faire sans attendre

Vous voyez que si la méthode 3-2-1 est une base que tout le monde devrait suivre, ma méthode de gros parano est davantage une "5-4-2" : je dispose de 5 copies de mes données, sur 4 supports différents (cette partie est discutable), avec 2 sauvegardes "off site".

Si vous n'avez aucune sauvegarde de vos données, deux solutions s'offrent à vous :

  • soit vous louez du stockage iCloud et configurez votre Mac et iPhone pour tout stocker dessus (très 2020 comme méthode).
  • soit vous investissez dans un disque dur (100 EUR) pour effectuer au moins des sauvegardes Time Machine.

Les deux méthodes se défendent, car si vous avez peu de données, un forfait iCloud à 3 EUR par mois vous suffira, alors que si vous devez prendre 2 To de stockage, vous amortirez un disque dur et une sauvegarde Time Machine en un an.

Tout avoir dans iCloud Drive apporte cependant un confort non négligeable (vous pouvez accéder à tous vos documents depuis n'importe où, avec votre iPhone, votre Mac, ou un navigateur internet).

La mise en place des deux méthodes étant particulièrement aisée, inutile de vous dire que si vous pouvez vous le permettre financièrement, il faudrait faire les deux en parallèle l'une de l'autre.

Conclusion

Sauvegarder ses données est une nécessité, les ordinateurs et téléphones n'étant pas infaillibles. Un disque dur ou un SSD peut lâcher à tout moment. Un cambriolage peut arriver. Une perte de valise durant une correspondance aussi.

Ayez toujours plusieurs copies de vos données et testez ces sauvegardes de temps en temps : essayez d'accéder à vos données et d'en lire certaines. Ça évitera d'avoir un faux sentiment de sécurité si vous sauvegardez dans le vide.

Pour conclure cet article je m'adresserai aux sceptiques : est-ce que vous n'auriez réellement "rien à perdre" si votre ordinateur et/ou téléphone vous lâchait, là, maintenant ?

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 🏋️‍♂️ Athlete | 👨‍💻 Entrepreneur | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.