Catégories
Pages
S'abonner

Pourquoi est-ce que j'utilise Google Drive ?

Publié le Sunday 13 January 2013 dans la catégorie DayByDay

Google propose depuis peu un service de stockage dans le nuage, le cloud comme on dit, et j’ai voulu tester, pour finalement, l’adopter. Pourquoi donc ?

Je n’aime pas Google. Ce n’est un secret pour personne. Les services qu’ils proposent n’ont qu’un seul but ; rentrer d’avantage dans la vie des gens, connaître leurs habitudes pour, au final, pouvoir leur proposer des publicités toujours plus ciblées. Alors pourquoi est-ce que maintenant j’utilise Google Drive et quelques autres services Google, alors que j’ai tout fait pour les quitter quelques mois plus tôt ?

Tout à commencé par une histoire de navigateur. La semaine dernière, en allant chez mon ami Johann, je recherchais comme un idiot une page sur laquelle j’étais tombé au travail, durant ma pause, cela va de soi. Impossible de mettre la main dessus, pour la bonne et simple raison que mon Firefox du travail n’est pas synchronisé avec mon Firefox de la maison. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est chiant à faire.

Du coup, une fois rentré de mon week-end, j’ai repensé à Chrome ; sa “rapidité”, son interface, et surtout, son intégration au trousseau d’accès du Mac. Crac, boum, Uuuhhh, me revoilà sous Chrome.

J’ai indiqué “rapidité” entre guillemets, tout simplement car dans une navigation quotidienne, Firefox est plus rapide que Chrome, après une clean install des deux navigateurs. En revanche, il ne se synchronise pas aussi facilement que Chrome, et n’est toujours pas intégré au trousseau du Mac.

Au démarrage de Chrome, quand vous voulez un nouvel onglet, il vous affiche les applications installées sur le navigateur, et là, fièrement, trône Google Drive, que je ne connaissais pas.

J’ai donc essayé ça, en lui mettant quelques fichiers dans les gencives, en testant l’OCR intégré par Google (pour potentiellement trouver d’autres données vous concernant ?) et j’ai été bluffé de la puissance mise sur le projet par Google. En même temps, vu le budget de la marque…

Vous pouvez partager des fichiers simplement, créer des dossiers, organiser le tout à la volée, et c’est vraiment très pratique, très beau, et relativement intuitif ( en dehors du fait que Google c’est le mal ! ).

Google-drive-mac

J’en suis donc venu à l’utilisation de Google Drive comme application sur mon Mac, de la même manière que DropBox. Mais attention ; toutes mes données sont sur DropBox, et uniquement certaines sont sur Google Drive. Je préfère donc me servir de GDrive comme d’un stockage “temporaire”. Quand je dois fournir des pièces justificatives à quelqu’un, je les mets dans un dossier dédié, et je partage le lien qui va vers celui-ci grâce aux diverses options de partage proposées. Une fois les fichiers récupérés, hop, je supprime et le dossier, et les fichiers.

Mais là où Google Drive me fait gagner un temps précieux, c’est ici. Là. Maintenant. Quand j’écris des articles.

Je n’ai jamais utilisé les Google Documents, mais force est de constater qu’en matière de travail collaboratif, c’est absolument puissant. Vous pouvez travailler à plusieurs sur un fichier, les modifications des uns sont sur-lignées en une couleur qui leur est propre, et un tchat s’affiche automatiquement sur la droite pour interagir avec les participants. Puissant.

De mon côté, l’utilité est tout autre : pouvoir avoir partout avec moi, quel que soit l’OS de l’ordinateur que j’ai sous la main, quel que soit le modèle, et quels que soient les logiciels installés dessus, la possibilité de travailler dans les même condition que chez moi, devant mon bureau, de manière totalement synchronisée. C’est ça qui est beau.

Mon traitement de texte est directement dans mon navigateur, mon dossier de fichier est directement dans mon navigateur, et tout est enregistré en temps réel. Je peux même bosser depuis mon iPhone, sur la route. Ça c’est beau, et ça me fait gagner énormément de temps. Pour la première fois en cinq ans de blog, j’ai enfin trouvé l’outil qui me permet d’être productif.

J’ai essayé Day One, mais je n’arrive pas à me faire à l’idée de mettre mes textes dans mon journal. Trop de bordel. Notes d’Apple ? Je ne le trouve pas beau et si vous n’avez pas de Mac sous la main, la version web est une plaie.

Voilà à quoi me sert Google Drive. De plus, si vous créez vos documents en Google Docs, comme moi, l’espace inhérent au fichier n’est pas comptabilisé dans vos 5 Go gratuit. Du coup, j’ai un dossier “Articles publiés”, et ça me servira également d’archive.

Ouep, pas si mal que ça en fait.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.