Ma préparation pour un voyage en sac à dos (bagage cabine)

Publié le mercredi 13 décembre 2023 dans la catégorie Voyages

Ma manière de voyager est en constante évolution. Cette méthode en sac à dos est le résultat de 10 ans de déplacements en tous genres, certains plus heureux que d'autres et elle vous fera gagner beaucoup de temps.

Voyager en bagage cabine

Depuis 2018, je ne voyage qu'en sac à dos au format "bagage cabine", peu importe la durée de mon voyage. Les raisons sont globalement assez simples :

  1. Je ne confie pas mes affaires à quelqu'un au risque de les perdre
  2. C'est plus facile une fois sur place, surtout si on ne reste pas au même endroit
  3. La contrainte est intéressante

En 2013, lors de mon voyage à San Francisco, la compagnie a perdu mon bagage cabine. Mon road trip démarrait 48 heures après mon atterrissage et j'ai dû totalement revoir mes plans, incluant les réservations. Tout ça pour une valise.

Même si ce type de mésaventure est relativement rare (c'est la seule fois que ça m'est arrivé), partir avec uniquement ce qu'on peut transporter permet de gagner en confort une fois sur place. Ne serait-ce que pour votre trajet de l'aéroport à l’hôtel, une valise est un enfer, même au format "bagage cabine".

Enfin, le fait d'être contraint par un volume (et un poids) est intéressant. J'aime les challenges et je suis à chaque fois surpris de tout ce qui peut rentrer dans mon sac à dos. Dernièrement, il me restait de la place pour mon séjour de 10 jours à Los Angeles.

Le choix du sac à dos

La taille d'un bagage cabine est généralement de 55 cm par 35 cm par 25 cm. Les compagnies low cost, comme Ryanair et Easy Jet ont des standards plus petits, attention. Le poids est normalement pris en compte (8 kg) mais on ne m'a jamais fait peser un sac à dos. J'ai du mesurer un sac à dos pour la première fois la semaine dernière, de retour de Lisbonne avec Ryanair.

Bien entendu, il est très important d'avoir un sac à dos qui soit confortable pour votre voyage. Si l'objectif est de pouvoir l'avoir avec vous durant votre séjour, il vaut mieux qu'il ne tranche pas vos épaules quand vous le portez. La qualité des sangles et du dos, la présence de rappels de charge, éventuellement une ceinture ventrale… tout ceci contribuera au confort global.

Enfin, deux aspects qui sont souvent oubliés : le facilité de chargement et la durabilité du sac. Si vous pouvez ouvrir en grand votre sac pour le remplir, ou simplement accéder à une veste que vous avez mal rangée au milieu ou au fond, c'est tout de même plus agréable. En ce qui concerne la durabilité, si vous pouvez éviter de changer votre sac après chaque voyage un peu intense, c'est mieux. J'exagère, mais vous voyez l'idée.

Il existe différentes marques et modèles de sac à dos qui répondent à ces besoins. Cependant, je n'utilise que des sacs de la marque Haize et mon choix pour les voyages se porte sur le modèle spécifiquement conçu pour cet usage : le Clamshell 38. J'ai participé à la conception et je suis très fier de pouvoir recommander ce sac aujourd'hui. En plus, vous bénéficiez de 15% de remise avec le code LOKAN15.

Si la compagnie aérienne le permet (et c'est souvent le cas) je prends à la main le modèle Backpack 0.0 qui me sert de sac à dos plus léger pour le quotidien une fois sur place.

Quelles affaires emporter

Maintenant qu'on a déterminé le contenant, il reste à choisir le contenu. Comment faire pour partir en voyage plusieurs semaines avec uniquement un sac à dos de 38 Litres ? La réponse est simple : il faut multiplier les usages.

La première des choses à faire est évidemment de regarder la météo et l'historique (est-ce qu'il pleut à cette période de l'année, ou est-ce qu'il fait très chaud). Si le climat est constant, c'est nettement plus facile car il n'y aura qu'un type d'affaires à prendre, comme pour la Californie, par exemple.

Personnellement, quand je prépare mon sac, j'amène :

  • le nombre de sous-vêtements et de chaussettes équivalant aux nombres de jours.
  • un pantalon, celui que je porte (sauf cas particuliers).
  • un short de CrossFit (très standard en coupe, confortable, compatible avec la coure à pied, sèche vite).
  • un ou deux t-shirts de CrossFit (pour les entraînements, confortables et sèchent vite)
  • deux t-shirt Patagonia, anti-odeurs, confortables et sèchent très vite (lien)
  • une polaire Patagonia, très compacte et confortable (lien)
  • en fonction de la météo, doudoune Decathlon et membrane Decathlon (qui ne prennent pas de place).

Un des meilleurs achats que vous pouvez faire consiste à investir dans de la laine mérinos, chez Patagonia évidemment. J'ai deux t-shirts comme ceci est c'est un véritable game changer en voyage. Pas d'odeur, une gestion thermique incroyable et ils sèchent incroyablement vite. Le t-shirt Capilene est nouveau, acheté il y a trois semaines.

De cette manière, j'ai un sac très léger qui me permet de tenir 10 jours sans forcer (je lave mon t-shirt le soir, il est sec le lendemain matin). En fonction des activités, je rajoute ce dont je vais avoir besoin, comme des chaussures de course à pied, ou une veste un peu plus confortable/habillée.

Mais si le merinos est une matière que vous devriez tester, les packing cubes seront vos meilleurs amis. J'utilise ceux de Peak Design au format small (chaussettes et sous-vêtements), medium (t-shirts, shorts, vestes) et shoes (pour les chaussures).

Digital Nomad, c'est comment ?

Maintenant, j'ai une variable importante : je ne suis jamais bien loin d'un écran pour écrire un article, traiter des photos, ou répondre à des messages/commentaires. Je ne me déplace jamais sans mon MacBook Pro ou mon appareil photo. Il faut donc prévoir tout ça.

De nos jours, l'immense majorité des actions est réalisable avec mon iPhone 15 Pro Max et j'ai toujours une batterie à portée de main. J'ai fait le choix d'une Anker Prime Powerbank qui me permet de ne pas m'inquiéter de manquer d'énergie en fin de journée (même en couple). Elle est accessible depuis la poche latérale du sac à dos, avec un câble USB-C Apple.

batterie anker prime

Tous les autres accessoires sont dans une Tech Pouch Peak Design, que j'utilise au quotidien et que j'ai simplement à transférer dans un autre sac pour le voyage. Cette Tech Pouch est stockée sur le haut du sac, de telle sorte que vous puissiez la présenter facilement à la sécurité de l'aéroport.

Conclusion

J'ai mis du temps à trouver ces automatismes qui font qu'aujourd'hui, partir en voyage est presque un automatisme tellement s'est rôdé. Je ne me pose plus de questions, je n'utilise pas de liste afin de ne rien oublier. Plus que tout, préparer mes affaires pour un séjour de 10 jours ne demande qu'un petit quart d'heure.

Partir en sac à dos même si c'est pour rester au même hôtel, c'est confortable, agréable. Toutes vos affaires sont toujours avec vous si vous avez froid, par exemple. Oubliez les valises à roulettes, c'est un enfer : apprenez plutôt à faire un sac à dos !

Article écrit par LoKan Sardari 🦓🧠 Ultralearner | 👨🏻‍💻 Entrepreneur | 🏋🏻 Athlete | 📷 Pixel lover | 🎒 Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.

Si vous désirez afficher un avatar, associez-le à votre adresse mail grâce au service Gravatar.

Écrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  1. Musa says:

    Salut Lokan,
    Tip top ! Encore du super contenu...
    Merci 😉

  2. Lorenzo Alali says:

    Bonjour Lokan, j'ai beaucoup voyagé, je pensais avoir ma propre méthodo de sac à dos aussi au point, notamment avec une checklist que j'ai enrichie au cours de la dernière décennie, toute une série de hacks personnalisés avec le temps, etc. Et pourtant, cet article m'a donné quelques idées nouvelles, notamment les pochettes Packing Cubes ; comment ai-je pu ne pas y penser plus tôt ? Merci, c'est pour ce genre de contenu que je suis tout depuis l'époque de "Push the tempo" 👍

    1. Salut Lorenzo,
      Avec grand plaisir ! C'est vrai que ça semble tout con une fois que tu les as, mais avant de les acheter j'étais en mode "ouai bof…"
      Sauf que c'est vraiment un truc trop pratique !!

      A très vite 😉

  3. Nathan M says:

    Hello Lokan,
    Merci pour cette vidéo, je vois qu'on a la même vision des choses sur le textile en voyage. Vu que tu cherches toujours à optimiser, as-tu penser aux chaussettes en Merinos ? Tu peux les reporter plusieurs jours sans problèmes et donc en emporter moins vu le volume que cela représente dans ton cas. Darn Tough fabrique des chaussettes en Merinos sourcées RWS et avec une garantie sans condition de malade. Certains vont aussi faire la même chose avec les boxers de chez Icebreaker mais il y a une limite à tout 😀
    Si tu veux plus de Merinos et peut-être un peu plus élégant tu as Wool&Prince.
    Bonne journée,
    Nathan

    1. Salut Nathan,
      Très cool ça, je ne connaissais pas. C'est clair qu'en volume, les chaussettes c'est un truc de fou, MAIS j'aime beaucoup le côté fluffy/éponge du coton et j'ai peur de ne pas le retrouver avec de la laine. Qu'en penses tu ?

      1. Nathan says:

        Franchement les midweight hiker de chez Darn Tough sont assez épaisses et fluffy voire plus que mes chaussettes cotton classiques, tu peux te laisser tenter pour une paire tu ne seras pas déçu. D'ailleurs Decathlon propose des alternatives moins onéreuses. Un avantage de la laine comme tu l'as soulevé dans ton article c'est la gestion de l'humidité. Par-exemple lorsque je cours avec des merinos et que mon pied tombe dans une flaque d'eau je n'ai pas cette sensation de froid.

  4. Camousse says:

    Bonjour LoKan,
    Super vidéo, bien ancrée dans l'usage réel !
    Adepte de la Marche Ultra Légère en rando, je ne peux m'empêcher d'y voir un parallèle dans les arbitrages faits sur les choses à emmener avec toi. (nota : tu devrais peut-être essayer la MUL comme tu aimes bien marcher, on se prend vite au jeu)
    Les Packing Cubes me font clairement penser à l'usage que j'ai du sac de gonflage de mon matelas, ce sac de 60g me sert aussi de sac de compression pour les vêtements et d'oreiller moelleux la nuit 🙂.

    C'est un peu moins "roots" pendant tes voyages, mais je partage le kiff !👍

    1. Trop bien !!! Merci beaucoup pour la qualité de ton commentaire, c'est super appréciable !

  5. Iphonphan says:

    Super article et vidéo. Vraiment très instructif. Merci Lokan

    1. Trop cool ! Merci beaucoup !