Nouvelle Tesla Model 3 "Highland" 2024. Ce qu'il faut savoir.

Publié le vendredi 1 septembre 2023 dans la catégorie TESLA

Tesla vient de dévoiler la nouvelle version 2024 de la Model 3. Dans cette vidéo, je vous propose un résumé de toutes les informations qui ont été partagées le jour de l'annonce.

Ce qui ne change (presque) pas

La nouvelle Tesla Model 3 est commercialisé 1'000 EUR de plus que la génération précédente. On verra un peu plus loin que cet écart de prix est rapidement gommé par les améliorations du véhicule.

  • Model 3 propulsion à 42 990 € (vs 41 990 € pour l’ancienne)
  • Model 3 Grande Autonomie 50 990 € (vs 49 990 € pour l’ancienne)

La version Performance n'est pas encore annoncé et le suspense plane encore. Peut-être une version Plaid au lieu de Performance ?

Les moteurs et batteries sont rigoureusement identiques à ce qui existait jusqu'à présent :

  • 60 kWh environ en LFP pour la version d’entrée de gamme
  • 80 kWh environ en NMC pour la Grande Autonomie

L'autonomie est cependant améliorée, essentiellement grâce au travail sur l'aérodynamisme :

  • Model 3 Propulsion : 513 km WLTP en jantes 19 pouces (554 km pour la version 18 pouces)
  • Model 3 Grande Autonomie : 629 km en 19 pouces (678 km en 18 pouces)

C'est beau !

Les nouveautés de la Model 3 "Highland"

À l'extérieur

Tesla annonce avoir remplacé 50% des composants de cette voiture, pour la rendre plus efficiente, plus confortable, plus luxueuse, plus sûre. Il ne s'agit pas d'une nouvelle Tesla Model 3, mais d'un mid-life update.

Certains parlent de "bon en avant" pour cette nouvelle Model 3 mais je serai plus timide dans mes propos. Sur beaucoup de points, la Model 3 ne fait qu'intégrer des innovations qui datent d'un an sur la Model S ou la Model X, comme les sièges ventilés à l'avant, ou l'écran pour les passagers arrières. Il est cependant très impressionnant de voir ces équipements de série sur une voiture à ce tarif.

C'est ÇA qui est la force de Tesla : standardiser des prestations qui ne se retrouvent qu'en options (souvent chères) chez la concurrence.

L'aspect extérieur apporte essentiellement un nouvel avant, plus agressif, avec un bouclier qui s'affranchit des phares antibrouillards. Les optiques arrières sont elles aussi plus larges et monobloc, ce qui fait qu'elles se soulèvent totalement quand on ouvre le coffre. Coffre qui, au passage, est motorisé par deux vérins.

De nouvelles peintures font leur arrivées, comme le gris présent sur les Model Y ou le "rouge ultra" de la Model S.

À l'intérieur

Si l'extérieur profite d'un relooking essentiellement au niveau des optiques, l'intérieur est presque entièrement revu.

Le tableau de bord est moins dans la largeur mais apporte de la profondeur avec un arc de cercle qui soutien un bandeau d'éclairage d'ambiance LED, donc la couleur est évidemment personnalisable. J'ai lu que le panneau plus clair, au-dessus de la grille de ventilation, est personnalisable avec différentes textures et couleurs.

Le processeur qui alimente la console multimédia est le même, la dimension de l'écran aussi, mais l'écran en lui-même est plus réactif et plus lumineux. La connectivité Bluetooth et Wi-Fi sont boostées, pour reconnaître votre téléphone de plus loin et capter votre réseau Wi-Fi domestique avec davantage de performances. Je n'ai pas trouvé d'informations concrète à ce sujet : si vous en avez, n'hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Le volant est différent et intègre les boutons avec retours haptiques précédemment déployés sur les Model S et X : c'est la disparition des commodo. La console centrale est redessinée pour aider à la volonté "haut de gamme" de ce relooking grâce à des inserts en aluminium. Tesla annonce que la qualité des matériaux a été revue à la hausse, mais ce n'est pas que pour faire joli.

Le confort acoustique a été amélioré notamment par le biais de ces nouveaux matériaux, qui absorbent davantage les vibrations et les sons. Toutes les surfaces vitrés sont maintenant feuilletés, en double épaisseur, pour empêcher les bruits extérieurs de rentrer dans l'habitacle. C'est effectivement un des éléments bluffant sur une Tesla : l'isolation acoustique (et je n'ai du double vitrage qu'à l'avant). Espérons que la qualité d'assemblage sera améliorer : il n'y a pas d'intérêt à bloquer les bruits extérieurs si la câblerie intérieure ou les banquettes vibrent.

Les suspensions, le châssis, les points d'attaches de la batterie sur le châssis, ont également été modifiés pour réduire toutes ces vibrations de roulement. Tesla affirme une amélioration de 20% sur les bruits de roulement, 25% sur les bruits d'impacts sur la route et 30% sur les bruits extérieurs. Ce sont des gros pourcentages.

Le port USB-C de la console centrale passe à 65 Watts (il y en avait deux précédemment), ce qui signifie qu'on pourra charger un ordinateur directement (mais je préfère mon adaptateur allume-cigare de 100 Watts).

Mais les deux grosses surprises pour moi viennent de la présence de l'écran pour les passagers arrières et des sièges ventilés à l'avant (tous les sièges sont perforés). Sur un véhicule à ce tarif, c'est bluffant !

Ce qui manque (toujours)

Des finitions dignes de ce nom ; car si la marque a comme point fort de proposer des équipements réservés aux haut de gamme dans des voitures de milieu de segment, elle est aussi réputée pour avoir des finitions approximatives. J'ai été très surpris durant la vidéo d'Automobile Propre de constater que les plastiques des modèles de démonstration (censés être plus aboutis) ne s'ajustent pas normalement.

La charge bidirectionnelle est également absente. Dans la mesure où Tesla commercialise des PowerWalls, je peux comprendre, mais c'est tout de même opposé avec la volonté de l'entreprise d'accélérer la transition vers les énergies renouvelables. Les clients ayant déjà de grosses batteries, autant les utiliser pour autre chose que "juste" rouler.

Enfin, le fait que le modèle propulsion ne puisse pas bénéficier de la charge à 250 kW me parait mesquin : c'est la voiture qui aura le plus besoin de recharger et elle ne peut pas se charger aussi vite que le modèle "haut de gamme" ?

Article écrit par LoKan Sardari 🦓🧠 Ultralearner | 👨🏻‍💻 Entrepreneur | 🏋🏻 Athlete | 📷 Pixel lover | 🎒 Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.

Si vous désirez afficher un avatar, associez-le à votre adresse mail grâce au service Gravatar.

Écrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  1. David says:

    Salut à tous,
    Est-ce que quelqu'un sait si le standard CCS Type 2 est désormais compatible avec la recharge bi-directionnelle ? Il en était déjà question il y a deux ans je crois, mais je n'ai toujours rien vu. Il y a-t-il d'autres BEV à recharge bi-directionnelle ? (Mis à part les quelques modèles en ChaDeMo qui gère les deux directions en DC depuis le départ.)

    1. Ah !!! C'est une excellente question ça David ! Je n'avais même pas envisagé que ce soit un souci avec le standard de la prise, c'est très bien vu !
      Merci beaucoup pour cette piste !