S'abonner au site
Catégories
Pages

Où en est le projet "Matter" d'Apple, Google et Amazon ?

Publié le lundi 16 août 2021 dans la catégorie Maison et Domotique

Le projet Matter est une association des grands noms de la domotique, afin de créer un standard de communication universel. Depuis le temps, où en est-on ?

Les origines du Projet Matter

Le Projet Matter était à la base le projet "Connected Home over IP", plus connu sous le doux nom de "CHIP". Il a été inauguré en décembre 2019, avec la prétention de créer un protocole standard en domotique : un produit certifié "Matter" pourrait discuter avec Alexa, Siri, ou Google Assistant.

C'était sans compter sur une pandémie, qui a décalé l'annonce des caractéristiques à la première moitié de 2021. En mai 2021, il a été annoncé qu'il faudrait attendre l'automne 2021. Maintenant, ce serait au premier semestre 2022. Il ne reste plus qu'à croiser les doigts.

Pourquoi est-ce important ?

Le Projet Matter essaye de réaliser quelque chose d'ambitieux : créer un unique standard de communication pour la domotique. En achetant un capteur certifié "Matter", vous n'aurez pas à vous demander s'il est compatible avec Siri, Alexa, ou Google Home… il le sera, par défaut.

entreprises projet matter domotique

Les plus grosses entreprises font partie du projet

La Zigbee Alliance devient la "Connectivity Standards Alliance", de manière à représenter quelque chose de plus grand qu'un protocole déjà bien connu, qu'une technologie. On ne peut cependant que sourire quand on voit que les noms de domaine ne sont toujours pas à jour.

Il s'agit ici d'une approche Open Source, avec un GitHub pour suivre l'avancement du projet Matter, anciennement "Project CHIP" (lui non plus, non renommé).

Où en est ce projet ?

Aujourd'hui, les caractéristiques techniques de ce nouveau protocole semblent être établies et fonctionnelles, de même que les fonctionnalités supportées (lire l'article officiel).

project matters

Il reste maintenant à créer un SDK pour les développeurs, afin qu'ils puissent travailler sur de nouveaux produits respectant les caractéristiques de ce nouveau standard.  Ensuite, il faudra déterminer le processus d'acceptation des nouveaux produits/projets soumis à la validation du Projet Matter. Dans quelle situation on donne l'agrément, dans quelle situation on le refuse.

L'article de blog lié plus haut nous indique que tout devrait être prêt pour le premier semestre 2022, sans plus de précision. Il a été annoncé que parce que 29 nouvelles entreprises ont rejoint le consortium, les discussions sont plus longues. Je ne pense pas que passer de 180 protagonistes à 209 change beaucoup de choses…

Ce délai est en réalité une bonne chose, car les petites entreprises auront la possibilité de commercialiser leurs produits en même temps qu'IKEA ou Legrand.

Les premiers accessoires certifiés Matter devraient être dévoilés sur la deuxième partie de l'année 2022 et il est important de préciser que ça pourrait-être décembre. La première spécification sera basée sur les couches réseau Wi-Fi et Thread (que je vous ai déjà présenté) avec du Bluetooth LE pour l'association initiale.

Conclusion

Gros chantiers d'uniformisation de la domotique, le projet Matter s'appuiera sur des technologies que nous connaissons bien aujourd'hui : les réseaux Wi-Fi et Ethernet, le Thread, le Bluetooth Low-Energy. Si ce projet a pris du retard, nous pouvons nous attendre à un débarquement d'accessoires de nouvelle génération en fin d'année 2022.

Aujourd'hui, il faut encore s'assurer qu'un accessoire soit compatible avec la solution domotique choisie : Apple HomeKit, Amazon Alexa, Google Home. Demain, un accessoire certifié "Matter" fonctionnera avec tous ces écosystèmes, et bien plus encore, de manière intelligente. Il me tarde d'y être !

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.