S'abonner au site
Catégories
Pages

🦁 Test de Brave - le navigateur qui vous protège et vous rémunère

Publié le mardi 18 août 2020 dans la catégorie G33K

Depuis quelques semaines, j'utilise le navigateur Brave qui révolutionne ma manière de consommer Internet. Voilà pourquoi aujourd'hui, je lui déclare publiquement mon amour dans cet article.

Brave est le nouveau Firefox

Si je devais résumer en quelques mots Brave, je dirais qu'il s'agit du nouveau Firefox. Le Firefox des débuts, celui qui chamboulait le fonctionnement des autres navigateurs, qui proposait de nouvelles fonctionnalités innovantes et qui plaçait l'utilisateur au centre de ses préoccupations.

Sans dénigrer ce qu'est Firefox aujourd'hui (c'est le navigateur que j'utilisais avant Brave) il faut avouer que les choix audacieux ne sont plus présents. Si Firefox vous défend toujours sur Internet, les différentes mises à jour ne marquent pas de vraie grosse rupture comme c'est le cas pour Brave.

Shields Up

Pour illustrer mon argument, je vous donne un exemple : Brave va bloquer toutes les publicités et les trackers sur les sites que vous allez visiter. Par défaut, les boucliers sont relevés (Shields Up).

Dans mon cas, quand vous visitez mon site, aucune publicité n'apparaitra (même s'il y en a peu) et le pop-up vous invitant à vous abonner aux notifications push ne viendra pas perturber votre navigation. Le fonctionnement fait un peu penser à ce qu'un bloqueur de publicité comme uBlock Origin et un bloqueur de tracking comme Privacy Badger pourraient faire tous les deux.

HTTPS Everywhere par défaut

Une des premières extensions que j'utilisais en 2008-2009 sur Firefox était HTTPS Everywhere. À une époque où tous les sites HTTP ne redirigeaient pas vers leurs versions sécurisées en HTTPS, cette extension créée par l'EFF était nécessaire - et elle l'est toujours pour beaucoup de navigateurs.

Aujourd'hui, Brave est livré avec HTTPS Everywhere "built-in", inclus. Pour le coup, c'est si évident que je ne comprends pas pourquoi Firefox ne l'a pas fait il y a des années de ça…

Basic Attention Token

Avec cette volonté de secouer l'ordre établi, Brave a créé sa propre cryptomonnaie : le BAT, ou Basic Attention Token (ce nom aussi est classe).

Brave vous rémunère

L'idée est la suivante : aujourd'hui, la valeur de votre activité de navigation sur Internet est de 0. Pire, c'est vous qui payez un abonnement Internet pour consulter des publicités, ou être suivis par des trackers divers et variés. Brave bloque les publicités et les trackers, de telle sorte que vous ne téléchargiez que la page Internet que vous voulez.

Brave BAT wallpaper 8K

Fond d'écran 8K fait maison

À côté de ça, si vous l'acceptez, Brave va vous proposer des publicités utilisant le système de notification de votre machine (macOS, Windows, iOS, ou Android) et vous rémunérer à chaque fois qu'une publicité vous sera proposée : votre activité sur Internet a maintenant une valeur.

Brave soutien les créateurs de contenus

Par défaut, Brave va reverser des pourboires aux créateurs de contenus qui sont des créateurs vérifiés, comme moi. De votre côté, vous naviguez sur Internet comme auparavant, mais sans être suivis et sans publicité. En arrière-plan, Brave réparti automatiquement des fractions de BAT aux sites Internet que vous allez visiter au cours de vos journées.

C'est totalement transparent, parfaitement respectueux de la vie privée de tout le monde, et c'est un moyen innovant de rémunérer les créateurs de contenus. Bien entendu, vous pouvez désactiver ce don automatique et tout garder pour vous, ou choisir au cas par cas à qui vous désirez donner une partie de votre fortune.

Je reviendrai en détail sur la manière de configurer Brave pour utiliser ce système de BAT.

Navigation privée et navigation anonyme avec Tor

Tous les navigateurs modernes proposent une navigation privée, qui vous permet de surfer sur Internet sans que votre navigateur ne se souvienne de là où vous êtes allé (petits coquins, allez vous laver les mains).

La navigation privée c'est bien, mais ça revient au même que de naviguer normalement et supprimer ensuite l'historique (pour faire simple) : votre fournisseur d'accès Internet (FAI) sait quel site vous visitez, puisque c'est lui qui vous y amène.

De la même manière que Brave inclus HTTPS Everywhere, Brave inclus aussi le navigateur Tor afin de rendre anonymes vos navigations privées. Tor, c'est un peu un film d'espionnage, où les agents secrets disent "on n'arrive pas à retracer sa connexion, il utilise des sites miroirs". Avant de vous connecter sur groslolo point com, votre connexion va aller sur un serveur, puis un autre, puis un autre, puis un autre, si bien que le serveur qui se connectera effectivement sur groslolo point com n'aura plus rien à voir avec vous. Vous êtes anonyme.

Pas besoin de compte pour synchroniser

Autre élément qui peut sembler anodin, mais qui pourtant en dit long sur la volonté de Brave de protéger votre vie privée : il n'est pas nécessaire de créer un quelconque compte pour synchroniser vos données entre plusieurs instances de Brave.

De la même manière que DuckDuckGo synchronise vos préférences avec une phrase clé, Brave génère une suite de 24 mots qui constitueront votre identifiant. Vous allez créer cette chaîne de synchronisation sur votre premier ordinateur et vous n'aurez qu'à renseigner cette même suite de mots sur un autre ordinateur ou téléphone pour le synchroniser.

Pour l'instant, ça ne fonctionne pas sur iPhone, mais c'est pour très bientôt (la mise à jour arrive).

Basé sur Chromium

Au lieu de créer un navigateur de toute pièce, Brave est basé sur Chromium. On aime ou on n'aime pas. Personnellement, ce n'est pas ma partie préférée de l'aventure, même si j'ai découvert que les équipes modifiaient sérieusement le projet de base, pour éviter que des petits bouts de Google ne se retrouvent sur votre machine.

L'avantage majeur de ce fonctionnement est de pouvoir utiliser le catalogue d'extensions de Google Chrome, pour ajouter uBlock Origin, Privacy Badger, Always Clear Downloads et AutoplayStopper.

Conclusion

J'ai essayé de résumer ce qui m'a décidé à tester Brave et ce qui m'a convaincu de continuer de l'utiliser. C'est aujourd'hui mon navigateur par défaut sur mon MacBook Pro personnel, mon iPhone, ainsi que mon Mac et mes Windows professionnels.

Il y a des années, je défendais Firefox bec et ongles, car ils faisaient de belles choses. La comparaison que je faisais au début est d'autant plus adéquate : je crois réellement en Brave et en l'avenir proposé par ce navigateur. Je veux contribuer à réaliser cette vision du web qu'il défend.

Voilà pourquoi je vous encourage à télécharger Brave et à le définir comme navigateur par défaut sur votre machine. Faites le test: appréciez le confort de navigation que ce navigateur procure. Si vous êtes concerné par le respect de votre vie privée, il y aura un avant et un après Brave.

Je vous souhaite une excellente soirée !

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.