Catégories
Pages
S'abonner

Bilan du CrossFit® 18.4 et réactions sur le 18.5

Publié le Friday 23 March 2018 dans la catégorie Sport & Santé

À l'occasion des Opens de CrossFit®, j'ai pensé qu'il serait marrant de faire une petite série de 5 articles sur les 5 semaines de compétition. Cette semaine, on fait le bilan du 18.4 et planifie le 18.5, qui est le dernier évènement.

Opens et 18.4

Si vous avez loupé les articles précédents, voici un petit résumé de comment se déroulent les championnats du monde de CrossFit. Ils sont prévus en trois étapes :

  1. Open : 5 épreuves en 5 semaines, ouvertes à tout le monde
  2. Regionals : par zone géographique, les 15-25 meilleurs par catégorie
  3. Games : les 40 meilleurs athlètes (40 hommes, 40 femmes, 40 équipes)

J'aime beaucoup ce fonctionnement. Ça laisse à tout le monde une chance de participer, même si l'essentiel de la compétition se situe au niveau local (il faut être une grosse bête pour se qualifier pour les Regionals).

Le 18.4, donc, c'était la deuxième épreuve de la saison 2018, et ça consistait à faire, en 9 minutes :

  • 21 deadlifts, 100 kg.
  • 21 handstand push-ups
  • 15 deadlifts, 100 kg.
  • 15 handstand push-ups
  • 9 deadlifts, 100 kg.
  • 9 handstand push-ups
  • 21 deadlifts, 143 kg.
  • 15 m handstand walk
  • 15 deadlifts, 143 kg.
  • 15 m handstand walk
  • 9 deadlifts, 143 kg.
  • 15 m handstand walk

Les nouveaux standards pour les HSPU ont perturbé beaucoup de monde, dont Dave Castro lui-même (c'est la personne responsable des WOD).

Mes impressions sur le 18.4

Quelle déception !

Je suis arrivé à ce WOD ultra content de voir des deadlifts, et je pensais que c'était ce qui brulerait le plus. Erreur grave ! Le vrai point limitant, c'était les HSPU !

Si je donne l'impression d'être parti un peu vite sur les soulevés de terre à 100 kg, je vous garantis que j'étais bien. En revanche, j'aurais clairement dû apprendre à faire des HSPU en kipping, c'est-à-dire en m'aidant d'un mouvement des jambes pour remonter. Comme vous le voyez sur cette vidéo, je fais tout en strict, ce qui se traduit assez rapidement par une très forte congestion des épaules.

Et c'est vraiment là le souci, parce qu'en m'économisant un tout petit peu sur ce foutu mouvement, j'aurai pu finir ma série de 15, faire tranquillement mes 9 deadlifts, puis tenter de faire les 9 HSPU suivants. C'était donc facilement 10 reps de plus… mais bon… ça me servira de leçon.

Mes idées pour le 18.5

On ne va pas se mentir, j'écris surtout cet article parce que j'ai pris l'habitude de le faire, et que je veux garder le rythme jusqu'au bout. Parce franchement, ce 18.5 est une plaie. Autant sur les WOD précédents je découvrais des mouvements et c'était fun, autant là, il s'agit des deux exercices qui me prennent le plus la tête : des thrusters, et des chest-to-bar pull-ups.

Le WOD consiste donc à faire le maximum de séries de thrusters et chest-to-bar en 7 minutes, en augmentant de 3 le nombre de répétition à chaque série. Ce qui donne :

  • 3 thrusters
  • 3 chest-to-bar pull-ups
  • 6 thrusters
  • 6 chest-to-bar pull-ups
  • 9 thrusters
  • 9 chest-to-bar pull-ups
  • etc.

Et oui, c'est une plaie. J'ai presque envie de n'y aller que pour faire le premier tour, et rentrer à la maison. Je commence à fatiguer de ces 5 semaines de "compétition"…

Cependant, comme je passe à 18h et que l'article est publié pour 20h, il y a des chances que j'édite cet article avec une vidéo prise juste après le WOD. Suspense…

Dans tous les cas, je vous fais des bisous ! ?

PS : voilà, mon 18.5 est terminé

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.