Catégories
Pages
S'abonner

Comment fonctionne le pilote automatique d'une Tesla ?

Publié le Thursday 11 May 2017 dans la catégorie G33K

Les voitures autonomes commencent à faire parler d'elles. Aussi, je vous propose de comprendre comment fonctionne le pilote automatique d'une Tesla.

Beaucoup de capteurs et de caméras

Comme vous l'avez compris dans la vidéo, une Tesla est un véhicule qui embarque beaucoup de caméras et de capteurs. Chaque voiture sortie d'usine - que ce soit un Model S, Model X, ou Model 3 - est équipée de huit caméras couvrant les 360 degrés autour de la voiture, soutenues par des capteurs à ultrasons et un radar frontal.

Tesla pilote automatique Hardware 2 HW2

Il s'agit donc d'un véhicule bardé d'électronique, très intelligemment intégré dans les montants éléments habituels d'une voiture. Sur une Tesla, pas de pont au-dessus, de radar ou de caméra qui tourne sur le toit ; tout est intégré.

C'est une des clés du succès : personne ne veut conduire la voiture de l'Inspecteur Gadget, mais tout le monde veut davantage de confort. Regardez par exemple les caméras avant, grand-angles, cachées dans les montants des portes.

tesla caméra avant grand angle

Dans les répéteurs des clignotants, sur les ailes avant, les caméras grand-angles filmant l''arrière des Tesla sont également très bien dissimulées.

tesla caméra laterale arriere

Plus classiques, les Tesla intègrent les trois caméras frontales dans le rétroviseur intérieur. Je dis plus classique, car cette zone sert de support pour les détecteurs de pluie depuis bientôt 20 ans, ou plus récemment pour le lane assist.

tesla camera retroviseur interieur

Je trouve toute cette technologie magnifique, réellement. À noter que Tesla a fait le choix d'équiper de série tous ces véhicules avec des caméras et capteurs. La limitation n'est que logicielle ; vous pouvez acheter l'option au moment de l'achat de votre véhicule, ou simplement la débloquer par la suite, ce qui peut être malin.

Un pilote automatique en cours d'apprentissage

Le pilote automatique de Tesla est en cours d'apprentissage, mais s'améliore à chaque mise à jour. Il sait maintenant pratiquer des routes avec des virages un peu plus serrés, et rouler plus vite que précédemment, ce qui est une bonne chose pour nos collègues américains.

Si vous avez la patience de regarder les 20 minutes de vidéo ci-dessous, vous apprendrez assurément pas mal de choses.

Récemment, Tesla a modifié ces conditions d'utilisation pour demander à ses clients de partager les données vidéos récoltées par les caméras. L'intérêt semble évident : si le pilote automatique de votre voiture apprend des routes que vous pratiquez, il est idiot de conserver ce savoir uniquement dans votre véhicule. Autant qu'il profite à toute la flotte de véhicules Tesla, si jamais quelqu'un se retrouve dans la même situation, ou sur la même route.

C'est tout l'intérêt de la modification de cette modification, qui pose une question de respect de la vie privée. Transmettre des données de conduite, OK. Mais transmettre des données vidéos de votre conduite… que se passe-t-il quand vous rentrez dans votre garage ? Ces données sont-elles transférées ?

Si les véhicules autonomes équipés de pilote automatique sont l'avenir, c'est également un domaine dans lequel le respect de la vie privée sera important.

Je vous fais des bisous. ?

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.