Catégories
Pages
S'abonner

Test du lecteur de carte SD USB-C SanDisk Extreme Pro UHS-II

Publié le Wednesday 18 January 2017 dans la catégorie G33K

Avec l'arrivée des MacBook Pro late-2016 et la suppression des ports SD, il vous faudra trouver un lecteur de carte. J'ai testé - et adopté - le SanDisk Extreme Pro USB-C.

Un lecteur de carte d'appoint

Le plus gros problème avec les nouveaux MacBook Pro selon moi est l'absence de lecteur de carte SD intégré. Après avoir fait les yeux doux aux créatifs pendant des années, photographes et réalisateurs, Apple leur tourne le dos. Mais laisse sur place un port jack 3,5mm. Aberrant.

Il vous faudra donc un lecteur de carte SD d'appoint si vous comptez décharger les images ou films de votre appareil photo numérique vers votre nouvelle machine "Pro". Il ne vous faudra pas n'importe lequel puisque le MacBook Pro n'intègre que des ports Thunderbolt 3, au format USB-C donc. C'est là que le lecteur de carte SanDisk Extreme Pro intervient !

Plus petit qu'il n'y paraît

Si l'adaptateur SD a l'air imposant sur les photos proposées par SanDisk, il est en réalité assez compact quand on l'utilise. Certes, il est plus long qu'un adaptateur USB traditionnel auquel on rajoute un autre adaptateur USB-C, mais sa forme le rend plus "agréable".

comparaison taille lecteur SD

Lors de l'utilisation, le lecteur de carte SanDisk "aspire" presque en entier la carte SD (elle en a de la chance !) qui ne dépasse presque plus. L'inconvénient est évident : il est moins facile de l'en déloger, même si on y arrive sans souci, ne vous inquiétez pas.

carte SD usb-c lecteur

La texture de celui-ci est duveteuse, en plastique mou, ce qui lui donne un réel côté premium. Pour être parfaitement franc, je ne pensais pas garder cet adaptateur que je trouvais trop gros et qui n'intègre pas de slot micro-SD (ce qui est RÉELLEMENT STUPIDE, bordel !!).

Finalement, cette finition plus "haut de gamme" et les performances du produit m'y ont encouragé.

L'important, c'est l'UHS-II !

Ne nous mentons pas : les spécifications des cartes SD sont presque aussi incompréhensibles que celles de l'USB-C ou de la 4K. Aussi, je vous invite à faire comme moi en jetant un œil sur le bon chapitre de la page Wikipedia. Oui, car il ne faut pas confondre l'UHS-I, l'UHS-II et les petits logos "U1", "U2", ou "U3".

emballage lecteur sd usb-c

Si la traduction française est pourrie, vous avez bien lu la version anglaise : le lecteur de carte supporte la norme UHS-2 qui lui permet des débits jusqu'à 312 Mo/sec (oui, ça fait beaucoup). Évidemment, il faudra que votre carte soit compatible…

sandisk extreme pro uhs-2

Du coup, vous avez compris ce qui me plaît tant dans cet adaptateur ? Il est comme le MacBook Pro, à savoir résolument tourné vers l'avenir en supportant des normes et des débits qui ne sont pas communs à l'heure où j'écris ces lignes. Du coup, comme ce sont mes cartes qui sont lentes, je ne vous propose même pas de test de débit…

Faut-il l'acheter ?

La question fabuleuse du "est-ce qu'il me le faut ?" de fin d'article. Sachez qu'Apple propose en ce moment des réductions sur presque tout ce qui se branche à un MacBook Pro late-2016, pour calmer les gens qui râlent du tout USB. Donc cet adaptateur est en promotion à 41 EUR.

EDIT : il est disponible sur Amazon pour 22 EUR.

En termes de débits, c'est également le plus performant que vous trouverez sur le marché, même devant l'HyperDrive dont je vous parlais récemment - il n'est qu'UHS-I. Sans parler du fait que l'HyperDrive n'arrivera pas de suite chez vous.

En fait, si vous utilisez réellement des cartes SD pour décharger des gros fichiers, et que la performance est un argument de choix, il vous faut cet adaptateur. Si vous préférez un accessoire tout-en-un et un peu moins rapide, attendez l'HyperDrive - qui intègre en plus un lecteur micro-SD.

De mon côté, je viens de rajouter des cartes SD de "nouvelle génération" dans ma liste d'envies pour réellement profiter de mon nouveau jouet.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.