S'abonner au site
Catégories
Pages

Phil Schiller et Craig Federighi dans "The Talk Show"

Publié le vendredi 24 juin 2016 dans la catégorie G33K

Phil Schiller et Craig Federighi étaient les invités du très bien informé John Gruber pour développer un peu ce qui a pu se dire durant la WWDC.

Un addendum à la WWDC 2016

Derrière cet épisode de The Talk Show de John Gruber se cache une version longue et moins censurée de la Keynote inaugurale de la WWDC 2016.

L'idée de Gruber était de donner à Phil Schiller et Craig Federighi l'occasion d'approfondir certains points évoqués dans la présentation inaugurale à ce rendez-vous annuel des développeurs. Si jamais vous étiez coupé du monde, vous pouvez toujours regarder ma vidéo bilan de cet évènement.

Des informations précieuses

Ce que j'aime beaucoup dans ce genre de vidéos, c'est justement le fait d'avoir des informations non communiquées officiellement par Apple. Alors oui, c'est en anglais, et si vous bloquez là-dessus, je vous invite à lire le chapitre suivant. Pour l'heure…

J'apprécie particulièrement la relation d'Apple avec la vie privée. Ne nous mentons pas ; si Apple se positionne tant sur ce secteur, c'est parce que c'est pile ce qu'on reproche à Google, son plus gros concurrent dans les OS mobiles. Si on attendait que Tim Cook impose une marque chez Apple, c'est clairement celle-ci : le respect total de la vie privée.

On apprend ainsi  que lors de la collecte de données pour améliorer la prédiction du clavier iOS, Apple ne se contente pas d'anonymiser les données - bim Google, dans les dents - mais de réellement rendre le reverse engineering pour savoir à qui elles appartiennent mathématiquement impossible. C'est à la 47ème minute, et c'est à voir absolument.

J'ai également compris leur principe de fonctionnement par itération, à propos duquel je râlais dans le dernier Podcast XXL. En substance, si Apple met du temps à faire Maps, c'est pour éviter d'arriver avec une version qui a plein de fonctionnalités, mais qui n'en fait aucune parfaitement. C'est beau.

Je reste cependant vraiment sur ma faim concernant Auto Unlock, n'ayant pas de données réelles sur cette fonction. Chaque site Internet suppose une distance allant de 1 à 3 mètres, alors que j'espérais quelque chose de plus secure pour une fonction aussi essentielle.

Au sujet des contenus en anglais

Je croise souvent - trop souvent - des messages me disant "mince, je ne parle pas anglais". Non, je déconne, on me dit souvent d'aller me faire voir avec l'anglais, que ce soit sur mon compte Instagram, ou quand je partage des médias en langue anglaise ici.

Vous ne pouvez décemment pas vous prétendre "geek" si vous ne parlez pas un minimum d'anglais, ou ne faites pas l'effort de le comprendre. Ce n'est pas sujet à débat, c'est un fait. Les systèmes informatiques sont en langue anglaise, et l'immense majorité de l'information mondiale est en langue anglaise. En 2016, il est utopique de croire qu'on peut se passer de "parler" anglais, quel que soit son domaine - alors en informatique, c'est juste de la bêtise pure.

J'ai appris l'anglais en regardant des séries, à commencer par The Big Bang Theory. C'est à la portée de tout le monde, et comme pour beaucoup de choses, il faut juste un peu de motivation.

Je vous fais des bisous ?

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.

Si vous désirez afficher un avatar, associez-le à votre adresse mail grâce au service Gravatar.

  1. Bruno de Malaisie says:

    Excellent!!!!
    Je vais regarder cette vidéo dès que j'ai un moment ce WE.
    Je te rejoins sur le fait de parler en anglais.
    En Malaisie, je parle 24/24 dans la langue de Shakespeare.
    Tant et si bien que mes interlocuteurs n'entendent plus que je suis français. Ce dont je suis très fier... Car quand un français parle en anglais, j'ai les oreilles qui saignent.
    J'ai commencé mon exposition à l'anglais avec 24 Chrono, avec les sous-titres en anglais, puis plus de sous titres du tout. C'est une chance de pouvoir converser dans une langue étrangère. Je confirme. Mais je reste français....
    Excellent WE à tous les deux;)

  2. Ateka says:

    Lu,
    J'ai fais bac et bts en informatique, sans même avoir les bases pour l'écrire ou le parler, la seule chose que j'arrive a comprendre un peu, c'est le texte.
    J'ai jamais eu la moyenne depuis le collège en anglais.
    Pourtant j'ai fait d’énormes effort en heures supplémentaires et cours particuliers mais rien a faire alors qu'en espagnol, latin, j'avais 16 et 19 de moyenne. Sur un test de TOEIC que j'ai fait en bts, j'ai pas 50 si mes souvenirs sont bon.
    Et quand je regarde une série en anglais avec les sous-titres anglais, je m'y retrouve pas.
    Même si la motivation est là, il faut trouver la bonne méthode que j'ai pas encore trouvé !

    1. Kévin V says:

      Hello 🙂

      Le truc, c'est que l'anglais n'est une langue facile pour un francophone, surtout vivant en France, et ce pour des raisons linguistiques (Linguisticae a fait une très bonne vidéo pour en parler https://www.youtube.com/watch?v=kVOxyBDqD1k )

      On dit souvent que la grammaire anglaise est facile. Mouais, surtout très différente de la notre. (Je sors d'une licence 2 d'anglais LLCE, et je vous assure que la grammaire anglaise n'est pas si facile que ça)

      Sinon pour revenir au sujet principal, il est vrai que l'intérêt d'Apple sur la vie privée est intéressant. Mais il ne reste plus qu'à espérer qu'ils mettent leurs promesses en application (personne d'autre qu'eux n'a accès à la grande partie de ces organes de sécurité, ces derniers étant propriétaires). Mais je salue le fait que tout (ou presque) se fasse en local, comme la reconnaissance de visages, etc.

      Comme toi, j'ai des doutes sur Auto Unlock. Si la distance est de 3 m, il est facile pour quelqu'un d'accéder à l'ordinateur alors qu'on discute avec quelqu'un d'autre. Si il y a un réglage pour la distance, ce serait bien.

      Bonne journée

      1. Denis says:

        Le truc c'est surtout qu'une langue pour l'apprendre et s'en souvenir il faut la pratiquer. Le mieux c'est de rencontrer du monde, d'échanger autour d'un verre et mieux encore si on en a les moyens, voyager.
        Je suis français, j'ai toujours vécu en France (j'ai passé un an au Maroc mais le Français restait mon quotidien), j'ai par contre eu la chance de beaucoup voyager, résultat aujourd'hui mon niveau d'Anglais est le même que celui de ma langue maternelle, le Français. Le vrai truc c'est qu'à un moment il faut franchir cette barrière qui fait apparaître certains blocages, se lancer et pratiquer même si on fait des fautes. De nombreux anglophones font des fautes lorsqu'ils parlent, alors quelques unes venant d'un Français, ça ne choquera personne 😉

  3. Fabrice says:

    Bonjour Lokan

    Une question : crois tu, es tu convaincu que Apple souhaite vraiment maintenir une confidentialité des données et n'a pas une politique de stockage de ces dernières à des fins commerciales ou autre?

    Je pose ma question en tant que néophyte sur cette gestion des données par Apple. Google, c'est évident qu'ils n'ont aucune transparence sur le stockage et l'utilisation de nos données.

    Mais donc je me pose la question : est ce être naïf que de penser ca ou est ce vraiment factuel? Apple reste une multinationale... Donc je préfère éviter l'angélisme.

    Merci pour ta réponse et bon dimanche
    Fabrice

  4. Denis says:

    Je valide, très bonne vidéo (et très bon podcast également). On y apprend pas mal de choses et on se marre également. Que du bon.

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.