S'abonner au site
Catégories
Pages

Fiche de lecture - "La magie du rangement" de Marie Kondo

Publié le samedi 16 janvier 2016 dans la catégorie DayByDay

"La magie du rangement" est un des livres les plus vendus ces derniers temps, et pour cause ; il s'attaque au mal de notre société de consommation : le rangement.

Qu'est-ce que la magie du rangement ?

Je dois être très franc avec vous, le rangement, ce n'est pas trop mon fort. J'aime mon bordel organisé, et j'insiste sur le "organisé". Si en apparence, mes placards peuvent sembler un peu chaotiques, il n'en est rien et je sais exactement où se situe chaque chose.

la magie du rangement konmari

Pour commencer son livre "La magie du rangement", Marie Kondo nous met immédiatement à l'aise : il est normal de ne pas savoir ranger car on ne nous a jamais appris à le faire.

Et c'est vrai ! Quand vos parents vous disaient "range ta chambre", vous expliquaient-ils comment le faire ? Dans mon cas, ça se résumait à mettre dans une grande caisse ce qui trainait par terre, ou à tout cacher dans mon placard jusqu'à la prochaine fois.

Qu'est-ce qui vous rend heureux ?

Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce livre, c'est le rapport très japonais aux choses qui nous entourent, à notre demeure. Ce respect profond que j'ai vécu au Japon, je l'ai ressenti à nouveau dans ce livre, qui rien que pour ça, mérite d'être lu. Il fera peut-être un peu trop "bouddhiste" pour certains, trop zen, mais c'est pourtant ce que l'on cherche en voulant ranger son chez-soi.

Le concept de base est simple : qu'est-ce qui vous rend heureux ? Trouvez les vêtements qui vous rendent heureux, qui déclenche une émotion particulière quand vous les touchez/regardez, et jetez les autres, ceux qui ne sont jamais portés, ou ne vous font aucun effet.

La valse des sacs poubelles

Je vois d'ici votre tête en ayant fini le paragraphe ci-dessus : "Quoi ? Ces tarés veulent que je jette tout ce que j'ai acheté ?" Non, pas tout. Juste ce dont vous ne vous servez pas, et ce qui ne vous apporte aucune joie. Garder le strict nécessaire en fait.

Quand on y regarde de plus près, il n'y a que ça qui soit logique. J'ai une quantité incroyable de fringues que je ne mets plus depuis des années. Des jeans troués que je ne mettrai plus, des t-shirt que je garde "au cas où". Quelle stupidité !

La partie vêtements est très simple à ranger. Si vous n'avez pas mis une fringue depuis plus de 6 mois, hop, poubelle ! Pour le reste, achetez le livre.

Pas besoin d'un livre pour ça ?

Je sais ce que vous vous dites : "je n'ai pas besoin de lire un livre pour savoir qu'il faut que je jette ce que j'ai en trop". Effectivement. En revanche, vous avez peut-être besoin d'un livre pour savoir "qu'est-ce que vous avez en trop", et c'est là toute la subtilité.

Quoi qu'il en soit, une fois que vous aurez tout jeté, il faudra… tout ranger, évidemment. Marie Kondo insiste vraiment sur ce point, et je ne peux que la rejoindre : il est nécessaire de jeter ce qui est inutile avant de commencer à ranger. Ainsi, chaque chose pourra trouver la place qu'il mérite. Une place pour chaque chose, et chaque chose à sa place, pas vrai ?

Rangez horizontalement

L'effet "wahou" de ce livre est venu avec la notion de "ranger horizontalement". Oublier un maximum les cintres, oublier les piles de pulls ou de pantalons ; ranger horizontalement. Quand on y pense, c'est le seul moyen logique de ranger, et ça ne m'étonne pas que cette technique vienne du Japon.

Quand vous pliez puis empilez vos vêtements, celui d'en bas se retrouve écrasé, et les plis se voient. Aussi, la méthode KonMari vous explique qu'il vaut mieux plier davantage vos vêtements, mais les ranger de champ, les uns à côté des autres. Ainsi, pas de poids sur vos vêtements, donc pas de plis visibles, et le tout dans des boites à chaussures ou un tiroir.

Conclusion

J'ai particulièrement apprécié "La magie du rangement" pour le côté très minimal et très zen de son approche. Les objets qui nous entourent ont un effet sur nous, positif ou négatif, et nous devons en tenir compte. N'être entourés que de choses qui nous "mettent en joie", pour utiliser l'expression du livre, est nécessaire.

Alors non, mon placard de geek n'a pas changé pour le moment. Je déménage dans quelques mois, et ce déménagement sera l'occasion de jeter beaucoup de choses, pour ne garder que l'essentiel. Au pire, les objets et vêtements dont je ne suis pas certain de l'utilité iront dans des cartons "En attente" et 6 mois plus tard, les-dits cartons iront à la poubelle avec ce qu'ils contiennent.

Radical, mais tellement efficace !

bouton ibooks

bouton amazon achat

A noter l'apparition récente (7 janvier 2016) d'une version illustrée davantage orientée sur les techniques de pliages et de rangement (et du coup moins générale), exclusivement en anglais pour l'instant.

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.

Si vous désirez afficher un avatar, associez-le à votre adresse mail grâce au service Gravatar.

  1. f1oren says:

    L'important c'est la bière !

    1. LoKan Sardari says:

      J'ai loupé quelque chose ?

      1. f1oren says:

        Sur l'étagère du haut, au fond à gauche 😉

        1. LoKan Sardari says:

          Ah, ui !!! 😉

  2. Benoît says:

    Salut Lokan ! Je suis bien d'accord avec toi sur pas mal de points de ton article mais par pitié ne dis pas qu'il fait jeter ce qui t'es devenu inutile... Les donner au secours populaire ou à Emaüs fera tellement d'heureux et ne te coûtera rien de plus 😉

    1. LoKan Sardari says:

      Salut Benoît,

      Si seulement c'étaient des personnes qui sont vraiment dans le besoin qui étaient prioritaires dans ces endroits. Hélas, à chaque fois que je passe devant, je vois les dernières Mercedes et BMW, et ça ne me donne pas envie de donner quoi que ce soit à ces gens là.

      1. Bertrand says:

        Je crois que tu n'as pas saisi le concept d'Emmaus. L'association récupére des objets (électroménagers, meubles, jouets, vêtements,...), souvent des dons, les remet en état et les met en vente, l'argent ainsi récolté permet de financer l'association dans ses démarches de lutte contre la pauvreté. Donc même Bernard Arnault peut y aller, on l'encouragerait même, ce serait tout à son honneur, ce n'est en rien un magasin pour défavorisés. Donc non ne jette rien.

        1. LoKan Sardari says:

          Ah, très bon alors ! Je ferai ça 😉
          Merci pour la précision Bertrand !

      2. Jérémy says:

        Pour une fois je suis particulièrement d'accord avec LoKan...

        1. Emmanuel Puzzle says:

          Que va faire un sans abri d'un micro onde ? D'un buffet ou d'une armoire. Les vêtements sont généralement offert par moment au SDF et les meubles et tout, remis en état pour récupérer de l'argent et améliorer le quotidien.

  3. Spot says:

    Merci pour le partage Lokan mais mon dieu que le mot "jeter" me dérange !

    Si on veut se débarrasser de quelque chose on donne mais par pitié n'envoyez pas vos fringues parmi les déchets !
    On met tout dans un sac, on envoie ça dans un conteneur "Le Relais" et basta.

    Si tu peux aussi passer ce message dans l'article, ce serait top l'ami 🙂

    Bonne journée à toi.

    1. LoKan Sardari says:

      Salut,

      Et les affaires qui sont dans ce conteneur sont données à qui par la suite ?

      1. Paul says:

        Bonjour Lokan,

        revendue a des sociétés de tri qui "valorisent" les tissus : ce qui peut être revendu sur un marché en Afrique part et le reste est brûlé.
        Ce que j'avais aimé dans ce livre c'est le côté : trier et "jeter" assez radical. Un minimalisme rare dans nos société. Le plus dur est de ne pas recommencer à accumuler.
        Par contre la personnalité de l'auteur (ranger la met en joie, les chaussettes vous remercie de ne pas les rouler en boule, etc) m'ont fait marrer...

        Bon courage pour le déménagement

  4. Romain says:

    Salut LoKan,

    Si tu ne connais pas je pense que la méthode 5S devrait te plaire...

    http://www.blog-gestion-de-projet.com/methode-des-cinq-s/

  5. Gaétan says:

    Salut.

    Le livre à l'air intéressant quand même, le problème c'est que quand je regarde une armoire classique il est très difficile de ranger à la verticale...

    A+

  6. Gaétan says:

    Ah, et, comme on ne peut malheureusement pas modifier un commentaire je préfère aussi dire que "jeter" des habilles c'est pas super cool... Il y a pleins d'endroits où les gens récupèrent des habilles que nous considérons "abîmés", du coup je préfère ça que de "jeter à la poubelle" alors que je peux aider des gens. 🙂

    1. LoKan Sardari says:

      Salut Gaétan,

      Il faudra que je me renseigne sur les possibilités de "don" de mes vêtements, effectivement. Je veux être certain que ça aille bien à des personnes qui en ont besoin.

  7. Pierre Colléaux says:

    Salut Lokan !

    Je vois que tu te fais pas mal attaquer sur ton "jeter" de l'article, ça me fait bien rire haha. Les mêmes personnes qui jettent leur mégot dans la rue, balancent le carton dans une poubelle normale parce que "la flemme" - "pas de place chez moi pour plusieurs poubelles", font des Paris-Bordeaux tout seul dans leur voiture,...Enfin bref.

    Je suis moi-même très intéressé par l'esprit japonais en aménagement intérieur et en architecture ! J'en profite d'ailleurs pour te conseiller le livre de Junichirô Tanizaki - Éloge de l'Ombre, qui traite de la notion du "beau" au Japon, c'est assez accessible (moins quand même que Kondo), et interroge beaucoup sur notre mode de consommation occidental ; notamment l'accumulation d'objets posés ça et là qui surchargent le logement. Stéphane Plaza le dit lui-même, sans vouloir lui faire de pub : c'est très souvent le BORDEL chez les gens ! Alors conseils aux citoyens du monde, férus du beau :
    - N'achetez pas 2 assiettes rouges pour en acheter 4 vertes 1 an plus tard, c'est vilain.
    - Economisez suffisamment pour vous acheter un mobilier COHÉRENT (le buffet de Mamie en Acajou ne va pas avec la table en verre Ikea et les poufs verts de chez Fly)
    - Dans la mesure du possible, fabriquez vous une partie de votre mobilier ! Des murs verticaux de plantes aromatiques, une table basse, une étagère, etc. Vous verrez que même en achetant du vrai beau bois, ça ne vous reviendra pas si cher, vous pourrez réellement adapter le meuble à la taille de votre logement, et vous serez surtout FIERS de votre appartement / maison. Ça ou Téléfoot le dimanche matin, personnellement j'ai fait mon choix.
    - Achetez des boites. Plein de boites. Plein plein de boites. On a toujours les fameux "objets-bordel" (que l'on voit très bien sur ta deuxième photo d'ailleurs, Lokan :p) qui, même alignés les uns aux autres, rendront mal. Tout ça dans des boîtes, et on se sent de suite beaucoup mieux 😉
    - Utilisez vos murs pour les meubles. A force de "poser" buffets, commodes et étagères, vous "perdez" votre sol, et vous avez l'impression de vivre dans une Salle de Bains. Fixez-en au mur certains, et vous allez tout de suite avoir l'impression de gagner du volume 😉
    - Utilisez les espaces insoupçonnés. Au-dessus d'une porte dans un couloir, une petite étagère vissée tout en blanc, avec des boites blanches : BOUM, vous avez gagné du rangement, vous n'avez pas perdu de place. De rien 😉
    - Des couleurs, mais par pointes : des teintes neutres en majorité (Beige, gris, blanc, etc.), avec des touches de couleur pour éviter l'effet "Soins palliatifs" au sein de votre foyer.
    - Des fleeeeuuuuurs. Ou en tout cas des plantes. Et PAS EN PLASTIQUE BORDEL. Déjà votre air sera de meilleure qualité selon les plantes que vous choisissez, et votre logis sera immédiatement plus "vivant" (non les livres de la bibliothèque ne vivent pas chers amis). Joindre l'utile à l'agréable : les plantes aromatiques (Basilic, Thym, etc.) : c'est joli, et en plus vous évitez d'acheter du persil en poudre pour privilégier le "vrai", et ça c'est bien ! OK il faut arroser, mais si vous avez des animaux, vous vous emmerdez déjà avec litières, croquettes et autres, donc faux-problème.

    Voilà, désolé c'était plus fort que moi mais je bosse dans ce milieu, alors conseil cadeau pour la communauté de Lokan 😀

    La bise

  8. Alex says:

    Le don de vêtements c'est bien, c'est beau par concept mais il ne faut pas faire ça n'importe comment; je m'explique.

    Comme l'a pertinemment écrit LoKan où vont les vêtements donnés ?

    Si c'est aux malheureux je dis oui.
    Si c'est pour en faire un buisness je dis non.

    J'ai déjà trouvé de mes vêtements donnés vendus au marché, j'ai appris que la majorité des vêtements donnés atterrissent dans le tiers-monde (l'Afrique, Cuba, toussa...) et sont vendus à des grossistes au kg, emballés dans des ballots de plastique et ensuite écoulés.

    Le souci est que cette filière détruit la diversité culturelle des vêtements en tuant les emplois de ceux qui les confectionnent. Si tout le monde au Ghana a des jeans à pas cher à quoi bon acheter des vêtements traditionnels ?
    De plus nos vêtements dans ces pays pauvres ne sont pas traités comme il le faut lorsqu'ils sont foutus (ce n'est pas de la teinture naturelle qu'on utilise, idem pour les textiles souvent synthétiques).

    C'est comme donner aux associations, des salopards vont profiter du système. Je pense humblement que donner directement rend plus service, ou alors il faut avoir une confiance absolue en l'intermédiaire.

    Article sympa sinon, je suis content que les sujets du site s'étoffent !

    1. LoKan Sardari says:

      Merci pour ton commentaire, plus argumenté que mes réponses 😉

  9. Kytoo says:

    Hello
    Merci pour cet article qui me fait découvrir une chose très intéressante...
    Pour ce qui est de jeter, l'auteur est japonaise... Le tissu associatif n'est pas forcément aussi développé ou alors le don n'est peut être pas dans les mœurs....

    Si jeter vous gêne, allez chez emaus, personne ne vous force à jeter.

    Pour ce qui est des conténaires dans les rues de type relais ou autre, rien ne va aux associations mais bien dans les foliaires de recyclage pour faire des bouteilles, des isolants,etc....
    Moins de 5% va dans les associations pour redistribuer le vêtements en tant que tel....

  10. Jérémy says:

    J'aime quand tu fais des articles pour parler des livres que tu as lus, ou lis en ce moment 🙂

    Merci !

  11. Yannick says:

    Salut Lokan, c'est marrant que tu aies fait cet article, je suis justement en train d'écouter la version audio de ce livre. L'approche est très intéressante quoiqu'assez radicale, je trouve, et c'est certainement ce qui la rend efficace. Je dois dire que je n'adhère pas à tout ce qui est recommandé mais ce sont peut-être mes propres résistances qui s'expriment 🙂 Ceci dit, je pense qu'appliquer cette méthode peut vraiment faire une différence significative dans la vie quotidienne. Définitivement une lecture "nourrissante"...

    Je comprends que certains se crispent un peu sur le mot "jeter" mais je pense qu'il faut plutôt le prendre dans un sens très large, ou comme "se débarrasser" et pas forcément "détruire" ou "gaspiller". Dans notre société de consommation, une bonne partie du gaspillage au niveau individuel a déjà lieu au moment de l'achat, pas forcément au moment où on se débarrasse de choses. Et je crois justement que le sentiment de culpabilité qu'on peut ressentir à virer les trucs qu'on n'a pas ou peu utilisés, peut aider à être un acheteur plus avisé par la suite. Déjà, si on arrive à prendre le problème à la source, on se facilite grandement la vie question rangement !

  12. MarcOx21x says:

    Hello Lokan,

    J'ai entendu parler de ce livre il y a maintenant quelques mois, je suis moi même assez maniaque, donc pas trop concerné par ces soucis de "bazardise" ^^

    Par contre ton article, comme pour les précédents commentaires me gênent sur le terme "jeter", il y a plein de façon de se débarrasser d'un bien : revendre, donner, offrir, recycler.

    Tout peut avoir une seconde vie avec quelqu'un d'autre 🙂

    1. LoKan Sardari says:

      Salut,

      Oui, oui…
      Comme pour les autres commentaires, ce qui me gêne à moi c'est que tu bloques sur un simple mot dans tout un article… Remplace "jeter" par "se débarrasser", et passons tous à autre chose, OK ?

  13. Julie Salgat says:

    Sympa cet article, ça ma donner envie de prendre le livre sur iBooks, merci!

    Un livre à te conseiller : "la semaine de 4 heures" si tu ne la pas déjà lu, comme j'ai entendu quelque chose que j'avais lu dans ce livre dans ta dernière vidéo !

  14. Seb says:

    Bonjour à toutes et à tous,

    J'ai acheté ce livre dès sa sortie (pas loin d'un an je crois) et c'est vrai que la vision très japonaise peut rebuter. Je pratique certains de ses principes et ça change la vie.

    Il faut juste l'adapter à sa sauce ou à la sauce française/européenne :
    - se débarrasser/jeter c'est bien mais il faut le faire avec du bon sens. Elle conseille de jeter les bulletins de salaire. Au Japon peut-être que c'est moins important qu'en France. En tout cas il faut garder ce qui est nécessaire. Il y a une page web sur le site du gouvernement qui indique la durée de conservation des documents (relevés bancaires, factures Electricité, impôts, ...). Toujours utile.
    - ranger ses vêtements verticalement. Pas facile de comprendre avec le livre. On trouve parfois quelques vidéos sur YouTube.
    - ranger au bon endroit, utiliser des boîtes et autres systèmes de rangement c'est bien pour toujours retrouver ce dont on a besoin. Il faut juste que les autres personnes du foyer jouent aussi le jeu. 😉

    Et quand il s'agit de se débarrasser de quelque chose, il faut se poser les questions suivantes :
    Est-ce que je peux le revendre et que cela serve à quelqu'un d'autre? Est-ce que ce sera plus utile si je le donne (ami, associations, ...)? Est-ce réparable ?
    Si vous n'arrivez pas à répondre à toutes ces questions en boucle, c'est qu'il faut le jeter.

    Le but final étant bien entendu d'être le moins encombré pour faciliter le rangement et l'organisation. On ne vide pas pour mieux encombrer par la suite !!! Un déménagement ça aide beaucoup dans cette tâche, il faut juste avoir du temps pour tout faire.

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.