Catégories
Pages
S'abonner

Présentation et test du LG Google Nexus 4

Publié le Sunday 14 April 2013 dans la catégorie G33K

J’ai voulu quitter mon iPhone pour “autre chose”. Cette “autre chose” s’est révélé être un LG Nexus 4, doté du système Android. Performant, stable, mais est-ce assez pour remplacer un iPhone 5 ?

Des mises à jour pour toujours

J’ai hésité avec différents téléphones, notamment le Sony Xperia Z que j’adore pour sa certification IP55-IP57 (résistant à la poussière et à l’eau). Tous les smartphones devraient pouvoir la proposer (surtout les modèles haut de gamme).

J’ai également regardé le Blackberry Z10, qui à le mérite d’innover, de proposer quelque chose de différent par rapport à ce qu’il se fait actuellement, ou ce qu’a pu faire RIM par le passé.

Google Nexus 4 iPhone 5

Je me suis finalement tourné vers un LG Nexus 4 pour les mises à jour continue. Si un truc m’avait dérangé quand j’avais mon HTC Desire HD (lire Test du HTC Desire HD) c’était d’attendre que le constructeur mette sa sur-couche à jour pour pouvoir bénéficier des dernières mises à jour Android. En achetant du Google, on est certain que la dernière version du système sera toujours sur le téléphone. Comme avec un iPhone.

Une histoire de prix

Initialement, le but était de quitter mon iPhone 5 pour mon Samsung B2100 et sa connectivité limitée. Sur les conseils de Madame, je me suis donc calmé dans mon extrémisme, et j’ai choisi un Nexus 4 sur les conseils de Frédo : “t’auras pas mieux niveau rapport qualité/prix”. Effectivement, il a raison.

De très bonnes performances techniques

Franchement, pour le prix, ce téléphone - et ses performances - est bluffant. Allez tout simplement faire un tour sur la page des spécifications techniques, et rendez-vous compte. Un processeur quadri-coeurs, 2 Go de RAM, 8 ou 16 Go de stockage… tout ce qu’il faut pour pédaler comme il faut.

Quand on vient d’iOS, il faut tout de même être prudent avec ces caractéristiques. En effet, les applications codées en Java sur Android demandent presque deux fois plus de ressources que les applications codées en langage natif sur iOS. On est donc au niveau de l’iPhone 5, ce qui est déjà très bien. En revanche, l’autonomie est … une révolution !! Plus d’une journée d’utilisation sans problème, là où je re-chargeais mon iPhone à la mi-journée.

photo sphere nexus 4

Les multiples erreurs de rendu après une "Photo Sphere" sur Nexus 4

Tout Google, en mieux

Ce que je trouve génial avec un téléphone Google (et pas tous les téléphones Android) c’est le fait d’avoir toutes les applications Google entraînée à la testostérone. Vous avez par exemple Google Translate hors connexion pour pouvoir traduire des petits bouts phrases même si vous n’avez pas de connexion. Google Maps en hors connexion vous permet de charger en local une carte de grande ville, pour pouvoir vous y déplacer sans réseau. Hélas, cette dernière fonction ne permet pas la navigation turn-by-turn, mais l’idée est là.

Le truc que j’ai trouvé vraiment puissant, c’est Google Now. Ce service va vous indiquer en temps réel ce que vous avez besoin de savoir. Mettons que vous vous approchez d’un cinéma, et il vous notifiera des horaires des prochaines séances. Vous avez un rendez-vous un peu plus tard ? Il vous enverra une notification au moment le plus opportun pour vous mettre en route, en tenant compte du trafic routier actuel.

Mais il ne faut pas se leurrer : ce service et ses fonctions très puissantes ne servent qu’à vous pister un peu plus.

Photo Sphere Samsung Galaxy Nexus

Une "Photo Sphere" parfaite avec le Galaxy Nexus de Frédo

Quelques défauts

Google est partout, avec des applications en double, voire en triple. Vous avez par exemple Google Plus, mais également le tchat Google Plus, et le tchat Gtalk ; trois applications alors que la première peut tout faire… C’est dommage.

Bien si vous êtes sous Windows : Pour monter le volume du Nexus 4, et ainsi accéder aux 8 ou 16 Go de stockage de l’appareil, il vaut mieux être sous Windows. A la connexion en USB, le téléphone se connecte automatiquement comme un périphérique de stockage de masse. Si vous êtes sous Mac, pensez au logiciel Android File Finder qui vous permettra d’attaquer le Nexus 4 et d’y copier des fichiers. Hélas, trois fois hélas, ce logiciel n’est pas stable et ne se comporte pas comme une fenêtre Finder normale. Il faudra par exemple copier votre musique d’iTunes sur le bureau, puis du bureau vers le Nexus, là où un glisser-déplacer basique aurait dû fonctionner.

Un haut parleur ridicule : C’est le premier truc qui m’a déstabilisé. le haut parleur est une petite fente sur la face arrière. Si vous posez votre téléphone, dos contre une table, vous ne l’entendrez presque pas sonner. Idem si vous faîtes une conversation en mode haut-parleur, vous n’entendrez pas votre correspondant. Ils ne font pas de prototypes chez LG pour se rendre compte d’un truc aussi évident ?

Deux millimètres de trop : Mon père à le Samsung Galaxy Nexus, tout comme Frédo, à savoir la génération précédente à celui-ci. Il est à peine 2 mm plus étroit, et ça fait toute la différence en terme d’ergonomie et de prise en main. J’ai vraiment été choqué (et c’est peu de le dire) de constater une telle différence de confort pour seulement 2mm d’écart. Du coup, on ne manipule jamais correctement le téléphone à une seule main - et j’ai pourtant de sacrée paluches.

Un appareil photo imparfait : Quand j’ai vu la fonction photo sphere, j’ai trouvé ça génial. Ça fonctionne parfaitement sur le Galaxy Nexus de Fred, mais des fantômes monstrueux apparaissent sur mes clichés (voir ci-dessus). Même un truc aussi évident qu’un panorama présente des erreurs. A n’y rien comprendre.

Des applications Android bancales : j’ai été surpris d’avoir des bugs sous Waze qui n’existaient pas sous iOS. De même des options disparaissent sur Instagram, alors qu’elles sont bien évidentes sur iOS (l’enregistrement de la photo originale par exemple).

Conclusion

Même si je termine par quelques défauts sous forme de liste, ce téléphone est un bon téléphone, et sûrement le meilleur rapport qualité/prix sur le marché actuellement. J’ai passé trois semaines avec ce bébé, avant de vous en proposer le test aujourd’hui. Il est réellement très performant, simple d’utilisation et possède une très bonne autonomie (même si la batterie met très longtemps à charger).

Venant d’iOS, j’ai tout de même du mal avec Android, et il faut en tenir compte en lisant ce test. C’est un système que je ne connais pas, et que je ne maîtrise pas. J’espère cependant vous avoir permis de vous faire une idée sur le LG Nexus 4. Pour plus de visuels, je vous invite à vous rendre sur la galerie photo du LG Google Nexus 4.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.