Catégories
Pages
S'abonner

Comment décrasser le moteur de sa voiture ?

Publié le Sunday 13 May 2012 dans la catégorie DayByDay

Voici le premier article d'une série destinée à vous faire gagner, du moins économiser, de l'argent dans l'entretien de votre voiture. Qui dit économiser de l'argent, veut souvent dire économiser tout court en automobile. L'initiative est celle de mon père, qui veut partager avec vous sa connaissance des voitures. Aujourd'hui nous vous expliquerons donc comment décrasser votre moteur.

Avec le temps, votre moteur (essence ou diesel) va s'encrasser. La raison en est simple : dans le bas moteur se trouve un carter d'huile, dont le but est essentiellement de lubrifier les éléments moteur. Avec le chaleur, cette huile va se vaporiser, et pour satisfaire à des normes de dépollution, cette vapeur d'huile va être aspirée directement dans le cylindre de combustion, via l'admission d'air, pour être brulée et sortir via le pot d'échappement.

A cause de la combustion de cette vapeur d'huile, un dépôt va se faire dans le cylindre, généralement sur les véhicules ayant parcourus plus de 20'000 km. La conséquence en est simple : sur un moteur essence il y aura un trou à l'accélération (l'injection se faisant mal à cause du dépôt au niveau des soupapes) et sur les moteurs diesel il y aura un manque de compression causé par des soupapes non étanches.

La solution commerciale consiste à rajouter un additif dans le réservoir du véhicule, donc dans le carburant, ce qui aura pour effet de nettoyer les soupapes et l'injecteur. Seulement il existe une technique moins chère, et aussi efficace : la méthode Sardari.

Il ne faut pas croire qu'un moteur s'encrasse uniquement quand on roule doucement. En revanche, quand on roule nerveusement, on a l'avantage de décrasser le moteur sur les phases de décélération au frein moteur. En effet, le décrassage se fait car l'injection s'arrête dés qu'on enlève le pied de l'accélérateur. En laissant le véhicule récupérer une allure normale en utilisant le frein moteur, on ne fait que de l'aspiration d'air au niveau du cylindre, donc la chambre brûle à vide, et se nettoie.

Il ne faut évidemment pas faire cette manipulation à froid. Mieux vaut attendre que le moteur soit chaud, ce qui sera indiqué par une aiguille sur votre tableau de bord : à partir de 90°C, c'est bon. Mettez vous en 3ème à 4'000 tr/min et lâchez l'accélérateur (sans freiner) pour laisser le véhicule retomber à 1'500 tr/min (sans changer de rapport). Puis ré-accélérer pied au plancher, jusqu'à atteindre à nouveau 4'000 tr/min, et refaire le cycle 4 fois.

Cette technique présente un double avantage : évidemment vous allez décrasser votre moteur, mais vous allez surtout recalibrer le calculateur d'injection durant la décélération. Pourquoi ? Tout simplement car il ne peut s'étalonner que durant une période de décélération, et que 8 secondes sont généralement nécessaires pour un recentrage du calculateur. Du coup, grâce à cette technique, vous aurez toujours une injection qui correspond au vieillissement et au régime du moteur.

Le Dr Sardari père préconise de faire cette cure tous les 5'000 km.

EDIT : Le Dr Sardari me précise qu'il ne faudrait pas effectuer cette opération sur des véhicules ayant trop de kilomètres ou étant proches d'un remplacement de la courroie de distribution. En effet, sur les vieilles voitures il risque d'y avoir un problème de segmentation qui lâche, et sur les véhicules proche d'un remplacement de courroie de distribution, c'est celle-ci qui risque de lâcher.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.