Catégories
Pages
S'abonner

Road trip en Italie : 17-02-2010

Publié le Wednesday 24 February 2010 dans la catégorie Voyage

Suite du road trip en Italie. Journal de bord.

Nous sommes parti de Mestre ce matin à 09h00. Enfin, plus vers 10h00 pour être honnête. Nous avons quitté notre parking -hôtel-appartement et surprise, ça ne nous à couté que 24€ pour deux jours. Je n’ai pas trop de repère dans le monde du parking, mais je ne trouve pas ça excessivement cher.

Départ pour Florence donc, mais avec un passage par Ravenne afin de longer la «côte». En ce moment nous mangeons dans un mac do, non loin de cette étape. J’ai sorti le MacBook, dans le but de mettre un coup de WiFi afin d’envoyer des nouvelles sur twitter. Mais en Italie, il semble falloir créer un compte etc, et je ne confie pas mes infos personnelles à n’importe quelle base de données.

Sur la route, on se compte que les italiens conduisent très bien, un peu comme moi (private joke). Ça donnera d’ailleurs surement lieu à un podcast. Ils se font tous appel de phares quand il y a un radar, et se disent tous merci. Ils roulent tous à droite et non au milieu de la route. Ils se font leur code de la route, et savent doubler sur ligne blanche si ce n’est pas dangereux etc... Aussi bête que cela puisse paraître, ils savent de ce fait rouler ensemble, alors qu’en France on s’entête à vouloir nous faire très bien conduire individuellement. Le problème, c’est que sur la route nous ne sommes jamais seul, ce qui fait que les français sont dangereux, ne sachant pas s’adapter aux autres car trop accrochés aux règles.

Paradoxe certes, et également complexe de notre société. Que ce soit pour la conduite ou autre, il faut toujours légiférer. Sans ça, les gens semblent incapable de réfléchir par eux-mêmes et de prendre des décisions logiques.
Exemple: un mec arrive en face de vous au milieu de la route car il double. Que faire?
Réponse A : Lui faire appel de phares pour lui dire qu’il est fou.
Réponse B : Klaxonner comme un sourd.
Réponse C : Rester au milieu de sa voie.
Réponse D : Se serrer et le laisser passer, car il y a assez de place.

Un français moyen, bien connu pour être le sauveur du monde et présenter toutes les compétences pour se substituer à l’autorité, fera les A, B et C. Le choix logique est évidemment le D, qui ne fait prendre aucun risque à personne, mais qui ne permet pas se croire utile en ayant «ramené quelqu’un dans le droit chemin»...

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.