S'abonner au site
Catégories
Pages

Puce Apple M1 : Nouveaux MacBook Air, MacBook Pro et Mac Mini

Publié le mercredi 11 novembre 2020 dans la catégorie G33K

Hier soir, le voile se levait sur la nouvelle puce Apple M1 et trois nouvelles machines équipées de ce processeur ARM : un MacBook Air, un MacBook Pro et un Mac Mini.

Apple M1 : Performances et autonomie

Un Special Event dont le titre est "One More Thing", célèbre conclusion de Steve Jobs, ce n'est pas banal. À l'annonce, il fallait comprendre qu'il s'agissait d'une conférence complémentaire : "on a fait deux Events pour les iPhone et les iPad, mais on n'a pas oublié les Mac ; One More Thing".

Et quel One More Thing !

J'attendais cette conférence depuis juin, depuis la WWDC et Apple qui débutait sa transition vers des processeurs ARM conçus en interne. Depuis juin je disais à qui voulait l'entendre que ce serait le signe d'un gros gain de puissance et d'une autonomie doublée ou presque. J'ai eu le nez creux et c'est une bonne chose. Le Père Noël est en avance.

Des performances plein le SoC !

Il s'agit de la première puce pour ordinateur gravée en 5 nanomètres, et elle intègre 16 milliards de transistors. Vous vous en fichez et c'est bien normal. Ça permet cependant à Apple de proposer une puce qui intègre le CPU, le GPU, la RAM et le réseau neuronal, ce qu'on appelle un SoC (System on a Chip).

Le CPU propose 8 cœurs : 4 cœurs haute performance et 4 cœurs à haute efficience, comme on peut le voir sur les iPhone et iPad depuis des années. En single-core, la puce M1 offre jusqu'à trois fois plus de puissance par watt que les dernières puces Intel. On n'a jamais vu ce type de gain de performance d'une génération d'ordinateur à l'autre, habitués à 5-20% maximum.

À pleine puissance, le CPU est deux fois plus puissants que les dernières puces Intel et à puissance équivalente, ne consomme que 25%. Le GPU de 8 cœurs est également deux fois plus performant que les concurrents, mais consomme 33% d'énergie à puissance équivalente.

Le retour de l'autonomie !

Cette nouvelle puce équipe trois machines : un MacBook Air, un MacBook Pro 13" et un Mac Mini. Il s'agit à chaque fois de la même puce Apple M1, exactement la même (j'apporterai une précision dans le paragraphe du MacBook Air). Les machines ont donc théoriquement les mêmes performances, ce qui ne sera pas le cas dans le monde réel, mais nous le verrons plus tard.

Sur le MacBook Air, Apple annonce 15 heures de navigation web et 18 heures d'autonomie en lecture vidéo ! Sur le MacBook Pro, dont le châssis permet de loger une batterie plus conséquente, on passe à 17 heures d'autonomie en navigation web pour 20 heures d'autonomie en lecture vidéo ! Vous irez au lit avant lui.

Rappelons ici que nous entrons dans une période de transition. Comme à l'époque de la migration de Power PC à Intel (que j'ai vécue) Apple propose un outil qui "convertira" à la volée les applications qui ne sont pas développées pour un processeur ARM : Rosetta 2.

Les développeurs doivent dés à présent proposer des versions universelles de leurs applications, intégrant le code Intel et le code ARM. S'ils ne le font pas, Rosetta 2 assure la compatibilité. Le gros point positif réside dans le fait qu'on pourrait voir arriver sur Mac des applications iOS, pour enrichir le catalogue de l'App Store Mac.

Ah… et Big Sur sortira demain. On a enfin la date.

Capacité de la puce Apple M1

Présenter une nouvelle puce, c'est bien, mais comme on l'a vu, nous entrons dans une période de transition. Il s'agit ici de la première itération d'Apple dans la création d'un SoC pour ordinateur, même s'ils dominent le marché depuis des années avec leurs SoC pour iPhone et iPad. Il y a donc quelques améliorations, mais aussi des points négatifs qu'il faut noter.

Voici les points positifs :

  • Arrivée de l'USB 4
  • Wi-Fi 6, enfin !
  • Gestion des écrans 6K
  • Mémoire unifiée (plus rapide)

Et les points négatifs, qui sont quand même importants :

  • 16 Go de RAM unifiée maximum
  • Pas de 10 GbE
  • Pas de Thunderbolt 4
  • Deux ports Thunderbolt 3 maximum
  • Deux écrans 4K maximum
  • Pas de gestion d'eGPU

Si vous avez un Mac Mini Intel full configuration, comme moi, la nouvelle version peut-être un violent retour en arrière. Passer de 64 Go de RAM à 16 Go… descendre de 10 GbE au gigabit… deux ports Thunderbolt 3 au lieu de 4… deux écrans 4K au lieu de trois… et pas de eGPU. Ça fait beaucoup.

MacBook Air avec Apple M1

Le MacBook Air est l'ordinateur portable le plus vendu par Apple. C'est aussi celui qui a le moins besoin de puissance. C'est donc naturellement la première machine concernée par une migration vers la puce M1.

Comme le MacBook 12" à l'époque, le MacBook Air M1 se passera d'un ventilateur : plutôt drôle pour un MacBook Air de ne plus en souffler (LOLILOL). Il faudra tester la qualité de la dissipation thermique afin de voir si le processeur a souvent recours au throttling, qui consiste à baisser sa fréquence pour permettre à la chaleur accumulée de se dissiper.

Parce que je sais que vous êtes curieux, j'ai commandé cette version et mon test devrait être publié le 23 novembre à 19h.

On notera la présence d'un modèle équipé d'un GPU de 7 cœurs, alors que je vous ai indiqué plus haut que les puces M1 étaient rigoureusement identiques. Il s'agit en fait d'une puce de 8 cœurs, défectueuse ou mal produite, à laquelle on diminue les performances pour qu'elle puisse fonctionner. Cette pratique s'appelle le "binning" : elle permet de récupérer une bonne partie de la production et de la réutiliser.

La webcam n'évolue pas, mais Apple peut maintenant intégrer un ISP (Image Signal Processor) comme dans les iPhone, ce qui pourrait/devrait améliorer la qualité d'image. Là aussi, un test s'impose.

MacBook Pro 13" avec Apple M1

Attention, car ce chapitre va aller très vite : le MacBook Pro 13" est un MacBook Air avec un ventilateur. Plus ou moins.

L'ajout d'un ventilateur (ou d'une "dissipation thermique active" comme dit Apple) permet de conserver la puissance plus longtemps, puisque le processeur n'aura pas à baisser sa fréquence pour attendre que la chaleur produite soit dissipée. Le MacBook Pro sera donc plus puisant que le Air, malgré le fait qu'il dispose de la même puce.

Il intègre aussi une plus grosse batterie, donc une meilleure autonomie, ainsi qu'un écran plus lumineux (500 nits vs 400 nits). Le SSD du Pro peut atteindre des vitesses de transferts de 3,3 Go/sec, ce qui peut drastiquement changer le comportement de la machine.

Ah… et le MacBook Pro est toujours plus fin que le MacBook Air. Allez comprendre… (1,56 cm vs 1,61 cm)

Mac Mini avec Apple M1

Comme nous l'avons vu en introduction, le Mac Mini est peut-être la machine qui fait le plus de concessions ici. Je ne parle même pas du fait qu'il ne soit pas disponible en gris sidéral.

On parle ici de mon petit chouchou qui passe de 4 ports Thunderbolt 3 à deux, mais qui reste à deux ports USB-A alors qu'il y aurait de la place pour en rajouter. Je suis cependant très curieux de voir ce que l'Apple M1 peut accomplir en termes de performances dans un Mac Mini, sous Final Cut Pro X par exemple, ou dans Photos.app.

J'ai également commandé cette machine dans sa version la plus "puissante", avec 16 Go de RAM. Je vous prépare des comparatifs de performance avec mon MacBook Pro 16" full configuration que j'utilise au quotidien, notamment sur FCP X.

Mon test complet sera publié le 30 novembre à 19h.

Conclusion

Si vous avez lu cet article en diagonale, il est important de rappeler que j'ai commandé un MacBook Air et un Mac Mini : les tests respectifs seront publiés le 23 novembre et le 30 novembre.

Pour l'instant, les annonces faites par Apple ne sont que ça, des annonces. Il faudra tester les machines pour savoir ce qu'elles ont dans le ventre et si cette puissance est suffisante pour tourner définitivement la "page Intel". De mon côté, j'envisage tout de même la vente de mon MacBook Pro pour acheter les mêmes produits que ceux que je vais tester pour vous : un MacBook Air et un Mac Mini.

Quel mois de novembre !! iPhone 12 Pro Max et HomePod Mini, puis MacBook Air et Mac Mini… il me tarde de partager tous ces sujets avec vous !

Des bises !

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.