S'abonner au site
Catégories
Pages

Puce Apple M1 : Nouveaux MacBook Air, MacBook Pro et Mac Mini

Publié le mercredi 11 novembre 2020 dans la catégorie G33K

Hier soir, le voile se levait sur la nouvelle puce Apple M1 et trois nouvelles machines équipées de ce processeur ARM : un MacBook Air, un MacBook Pro et un Mac Mini.

Apple M1 : Performances et autonomie

Un Special Event dont le titre est "One More Thing", célèbre conclusion de Steve Jobs, ce n'est pas banal. À l'annonce, il fallait comprendre qu'il s'agissait d'une conférence complémentaire : "on a fait deux Events pour les iPhone et les iPad, mais on n'a pas oublié les Mac ; One More Thing".

Et quel One More Thing !

J'attendais cette conférence depuis juin, depuis la WWDC et Apple qui débutait sa transition vers des processeurs ARM conçus en interne. Depuis juin je disais à qui voulait l'entendre que ce serait le signe d'un gros gain de puissance et d'une autonomie doublée ou presque. J'ai eu le nez creux et c'est une bonne chose. Le Père Noël est en avance.

Des performances plein le SoC !

Il s'agit de la première puce pour ordinateur gravée en 5 nanomètres, et elle intègre 16 milliards de transistors. Vous vous en fichez et c'est bien normal. Ça permet cependant à Apple de proposer une puce qui intègre le CPU, le GPU, la RAM et le réseau neuronal, ce qu'on appelle un SoC (System on a Chip).

Le CPU propose 8 cœurs : 4 cœurs haute performance et 4 cœurs à haute efficience, comme on peut le voir sur les iPhone et iPad depuis des années. En single-core, la puce M1 offre jusqu'à trois fois plus de puissance par watt que les dernières puces Intel. On n'a jamais vu ce type de gain de performance d'une génération d'ordinateur à l'autre, habitués à 5-20% maximum.

À pleine puissance, le CPU est deux fois plus puissants que les dernières puces Intel et à puissance équivalente, ne consomme que 25%. Le GPU de 8 cœurs est également deux fois plus performant que les concurrents, mais consomme 33% d'énergie à puissance équivalente.

Le retour de l'autonomie !

Cette nouvelle puce équipe trois machines : un MacBook Air, un MacBook Pro 13" et un Mac Mini. Il s'agit à chaque fois de la même puce Apple M1, exactement la même (j'apporterai une précision dans le paragraphe du MacBook Air). Les machines ont donc théoriquement les mêmes performances, ce qui ne sera pas le cas dans le monde réel, mais nous le verrons plus tard.

Sur le MacBook Air, Apple annonce 15 heures de navigation web et 18 heures d'autonomie en lecture vidéo ! Sur le MacBook Pro, dont le châssis permet de loger une batterie plus conséquente, on passe à 17 heures d'autonomie en navigation web pour 20 heures d'autonomie en lecture vidéo ! Vous irez au lit avant lui.

Rappelons ici que nous entrons dans une période de transition. Comme à l'époque de la migration de Power PC à Intel (que j'ai vécue) Apple propose un outil qui "convertira" à la volée les applications qui ne sont pas développées pour un processeur ARM : Rosetta 2.

Les développeurs doivent dés à présent proposer des versions universelles de leurs applications, intégrant le code Intel et le code ARM. S'ils ne le font pas, Rosetta 2 assure la compatibilité. Le gros point positif réside dans le fait qu'on pourrait voir arriver sur Mac des applications iOS, pour enrichir le catalogue de l'App Store Mac.

Ah… et Big Sur sortira demain. On a enfin la date.

Capacité de la puce Apple M1

Présenter une nouvelle puce, c'est bien, mais comme on l'a vu, nous entrons dans une période de transition. Il s'agit ici de la première itération d'Apple dans la création d'un SoC pour ordinateur, même s'ils dominent le marché depuis des années avec leurs SoC pour iPhone et iPad. Il y a donc quelques améliorations, mais aussi des points négatifs qu'il faut noter.

Voici les points positifs :

  • Arrivée de l'USB 4
  • Wi-Fi 6, enfin !
  • Gestion des écrans 6K
  • Mémoire unifiée (plus rapide)

Et les points négatifs, qui sont quand même importants :

  • 16 Go de RAM unifiée maximum
  • Pas de 10 GbE
  • Pas de Thunderbolt 4
  • Deux ports Thunderbolt 3 maximum
  • Deux écrans 4K maximum
  • Pas de gestion d'eGPU

Si vous avez un Mac Mini Intel full configuration, comme moi, la nouvelle version peut-être un violent retour en arrière. Passer de 64 Go de RAM à 16 Go… descendre de 10 GbE au gigabit… deux ports Thunderbolt 3 au lieu de 4… deux écrans 4K au lieu de trois… et pas de eGPU. Ça fait beaucoup.

MacBook Air avec Apple M1

Le MacBook Air est l'ordinateur portable le plus vendu par Apple. C'est aussi celui qui a le moins besoin de puissance. C'est donc naturellement la première machine concernée par une migration vers la puce M1.

Comme le MacBook 12" à l'époque, le MacBook Air M1 se passera d'un ventilateur : plutôt drôle pour un MacBook Air de ne plus en souffler (LOLILOL). Il faudra tester la qualité de la dissipation thermique afin de voir si le processeur a souvent recours au throttling, qui consiste à baisser sa fréquence pour permettre à la chaleur accumulée de se dissiper.

Parce que je sais que vous êtes curieux, j'ai commandé cette version et mon test devrait être publié le 23 novembre à 19h.

On notera la présence d'un modèle équipé d'un GPU de 7 cœurs, alors que je vous ai indiqué plus haut que les puces M1 étaient rigoureusement identiques. Il s'agit en fait d'une puce de 8 cœurs, défectueuse ou mal produite, à laquelle on diminue les performances pour qu'elle puisse fonctionner. Cette pratique s'appelle le "binning" : elle permet de récupérer une bonne partie de la production et de la réutiliser.

La webcam n'évolue pas, mais Apple peut maintenant intégrer un ISP (Image Signal Processor) comme dans les iPhone, ce qui pourrait/devrait améliorer la qualité d'image. Là aussi, un test s'impose.

MacBook Pro 13" avec Apple M1

Attention, car ce chapitre va aller très vite : le MacBook Pro 13" est un MacBook Air avec un ventilateur. Plus ou moins.

L'ajout d'un ventilateur (ou d'une "dissipation thermique active" comme dit Apple) permet de conserver la puissance plus longtemps, puisque le processeur n'aura pas à baisser sa fréquence pour attendre que la chaleur produite soit dissipée. Le MacBook Pro sera donc plus puisant que le Air, malgré le fait qu'il dispose de la même puce.

Il intègre aussi une plus grosse batterie, donc une meilleure autonomie, ainsi qu'un écran plus lumineux (500 nits vs 400 nits). Le SSD du Pro peut atteindre des vitesses de transferts de 3,3 Go/sec, ce qui peut drastiquement changer le comportement de la machine.

Ah… et le MacBook Pro est toujours plus fin que le MacBook Air. Allez comprendre… (1,56 cm vs 1,61 cm)

Mac Mini avec Apple M1

Comme nous l'avons vu en introduction, le Mac Mini est peut-être la machine qui fait le plus de concessions ici. Je ne parle même pas du fait qu'il ne soit pas disponible en gris sidéral.

On parle ici de mon petit chouchou qui passe de 4 ports Thunderbolt 3 à deux, mais qui reste à deux ports USB-A alors qu'il y aurait de la place pour en rajouter. Je suis cependant très curieux de voir ce que l'Apple M1 peut accomplir en termes de performances dans un Mac Mini, sous Final Cut Pro X par exemple, ou dans Photos.app.

J'ai également commandé cette machine dans sa version la plus "puissante", avec 16 Go de RAM. Je vous prépare des comparatifs de performance avec mon MacBook Pro 16" full configuration que j'utilise au quotidien, notamment sur FCP X.

Mon test complet sera publié le 30 novembre à 19h.

Conclusion

Si vous avez lu cet article en diagonale, il est important de rappeler que j'ai commandé un MacBook Air et un Mac Mini : les tests respectifs seront publiés le 23 novembre et le 30 novembre.

Pour l'instant, les annonces faites par Apple ne sont que ça, des annonces. Il faudra tester les machines pour savoir ce qu'elles ont dans le ventre et si cette puissance est suffisante pour tourner définitivement la "page Intel". De mon côté, j'envisage tout de même la vente de mon MacBook Pro pour acheter les mêmes produits que ceux que je vais tester pour vous : un MacBook Air et un Mac Mini.

Quel mois de novembre !! iPhone 12 Pro Max et HomePod Mini, puis MacBook Air et Mac Mini… il me tarde de partager tous ces sujets avec vous !

Des bises !

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.

Si vous désirez afficher un avatar, associez-le à votre adresse mail grâce au service Gravatar.

  1. Mathieu De Valkeneer says:

    Yo salut à tous... enfin à toi déjà 😉
    Sympa l'article et la vidéo qui va avec. Moi qui avait préco le MBA au printemps car renouvelé avec nouveau clavier et qui avait finalement annulé je n'en suis que plus content vu ces nv processeurs made in Appe. Rien de plus ralant si je l'avais gardé et qq mois après qu'il soit déjà plus à "jour" même si il irait toujours aussi bien.

    J'hésite donc à me prendre ce nv MBA entrée de gamme car assez avec 256Go et vu mon usage essentiellement du Youtube ou web je pense que cette machine me suffirait amplement en remplacement de mon MBPR 13" actuel qui est un modèle late 2013 donc il commence à dater mais va toujours super bien.

    Bref je sais pas si j'attendrai tn retour pour le commander car au pire retour possible si déçu mais j'attend avec impatience ton retour le 23 sur ce MBA 😉

  2. Pierre-Alexandre L. says:

    Salut Lokan,

    Ayant bien épluchée les caractéristiques suite à ma commande d’un MacBook Air, je n’ai pas vu l’information concernant les deux écrans 4k sur Macbook Air/Pro. Il est seulement inscrit « Un écran externe d’une résolution atteignant 6K à 60 Hz ».
    J’ai regardé sur les MacBook Pro Intel et là toutes les configurations possibles sont indiquées avec jusqu’à 2 écrans 4k.
    Enfin, sur le Mac Mini « Un écran d’une résolution atteignant 6K à 60 Hz connecté via Thunderbolt et un écran d’une résolution atteignant 4K à 60 Hz connecté via HDMI 2.0 »

    Après cette lecture, j’ai vraiment peur d’une limitation à 1 écran externe en Thunderbolt.

    Sinon hâte de connaitre ton avis sur ces nouvelles machines.

    1. Salut Pierre Alexandre,

      Je ferai le test des deux écrans 4K aussi alors 😉

      1. Paul says:

        je me permet :
        https://www.macg.co/mac/2020/11/un-seul-ecran-externe-la-fois-avec-les-macbook-airpro-m1-117719

        et voilà. pas de double écran (donc pas de M1 pour moi).
        Sinon je me pose une question, le fait que la mémoire vive soit intégrée au SOC ne change-t-il pas les besoins en la matière ? plus d'intégration, donc de vitesse, donc moins de besoins ?

        Au plaisir

        1. Salut Paul,
          Tu as eu bien raison. Diantre, c'est pas sexy ça. Même s'il ne m'est jamais arrivé de brancher un portable sur deux écrans…

          1. Paul says:

            C'est ma config de travail... ou alors je change pour un LG incurvé de 32". Mais bon ca commence à faire cher.

  3. Hey Lokan, super vidéo/article comme d'habitude !
    Je pense que le Mac mini n'a pas de version gris sidéral avec M1 pour mieux le proposer dans cette couleur avec les finitions plus haut de gamme et plus puissante dans un second temps avec une puce plus puissante. Ça redonnerait au gris sidéral un coté "pro" comme à l'époque de l'iMac. C'est bizarre qu'ils n'aient pas fait pareil avec les MacBook Air/Pro... du coup je ne sais pas si ma théorie tient la route ou non. De même l'iMac a été le grand oublié du keynote, je doute de plus en plus de son renouvellement... à suivre.
    Merci pour ton contenu, à bientôt pour les tests de nouvelles machines

    1. Salut Julien,

      Ils ont quand même sorti trois nouvelles machines… l'iMac a besoin de redesign aussi, et pas seulement d'une nouvelle puce. Ça viendra l'année prochaine, pas d'inquiétude 😉

  4. Pierre_blm says:

    Salut Lokan!

    Ce Mac mini est clairement très sexy! Et puis le tarif de base à un peu moins de 800€ est vraiment une très bonne chose. Reste à voir ce que la puce M1 donne niveau performances, mais au vu de ce qu'Apple est capable de faire, je ne suis pas très inquiet. Hâte de voir les tests!

    A bientôt,

    Pierre

  5. David Da Rocha says:

    Bonjour Lokan.

    Merci pour cet article.Et merci d'avance pour les articles à venir traitant du mac mini et du macbook air.

    En réponse à ta remarque sur le manque de port USB a sur le mac mini, peut-être que la "base de support" de SATECHI pourrrait répondre à ce problème.
    https://satechi.net/products/type-c-aluminum-stand-hub-for-mac-mini?variant=30617258688600

    Continue comme ça.

    1. Salut David,
      Je la trouve très mal fichue cette base puisqu'elle empêche la dissipation thermique… mais oui, dans l'idée il faudrait quelque chose comme ça.

  6. Francois Espaillac says:

    Salut LoKan,
    Je pense que pour une utilisation purement bureautique (M365 avec l’aide de Rosetta 2 le temps que Microsoft finisse de compiler en natif Silicon) et quelques bidouilles photos sur les logiciels de base de l’écosystème Apple (iMovie, Pixelmator et DaVinci Résolve) ce nouveau MacBook Air est une bonne opportunité. Il faudra effectivement voir comment il se comportera sans ventilateur dans les phases de calcul intenses mais je pense qu’Apple n’aurait pas sorti un produit comme celui-ci sans certitudes. Hâte donc je lire tes nombreux tests et de comparer ton ressenti au mien. (btw rien à voir mais félicitations pour ton semi ; tu es prêt à venir faire le GreViz maintenant 🙂 )

    1. Hey François !!
      Ravi de voir que tu passes encore par ici !! Merci pour ton commentaire…

  7. Mathieu VITRAT says:

    Salut Lokan, et merci pour cette vidéo.
    J'étais sur le point d'investir dans un MBP avant la présentation de ces MBP M1.
    Je suis photographe et Vidéaste. J'ai déjà un iMac et je lorgne ces MBP en tant que deuxième machine.
    Penses tu que ce serait pertinent d'investir sur ces 13' M1 pour faire tourner "correctement" FCP et Lightroom ?
    Merci beaucoup.
    Mathieu

    1. Salut Mathieu,
      Dans mon taf, quand quelqu'un dit "je pense que…" je réponds toujours "donc tu ne sais pas". J'évite de dire "je pense", je préfère savoir. Là c'est de la théorie, semaine prochaine on pourra parler pratique 😉

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.