S'abonner au site
Catégories
Pages

Klipsch R-51PM : Une paire d'enceintes actives très moyennes

Publié le jeudi 5 novembre 2020 dans la catégorie Maison et Domotique

Je suis un grand fan du son Klipsch et je convoitais les R-51PM depuis longtemps. Mais leur utilisation n'est que déception et je vous déconseille de les acheter.

TL;DR

Je voulais une paire d'enceintes actives pour les raccorder directement derrière le dock CalDigit TS3+ (mon test) de mon bureau (S/PDIF ou USB). Grand fan de Klipsch comme vous le verrez plus bas, je me suis tourné vers les plus grosses enceintes actives de la marque, pour tester : les Klipsch R-51PM.

L'esthétique est discutable, mais les tests sonores sont unanimes : manque de basses fréquences, les aigus ne sont pas assez découpés. Tout est moyen et un souffle est toujours présent, comme si le DAC essayait de compenser quelque chose. La comparaison avec les enceintes arrière de mon salon, des RP-600M est déconcertante.

Déballage des Klipsch R-51PM

Les enceintes Klipsch R-51PM arrivent dans un carton de taille relativement modeste, à peine plus grand que la somme des deux enceintes. La compacité de l'emballage n'impacte nullement la protection des Klipsch, livrées avec les alimentations pour différents pays ainsi que la connectique USB et S/PDIF.

La façade aimantée des enceintes peut se retirer sans le moindre problème, en fonction de vos goûts. J'oublie la connectique Bluetooth qui pourra satisfaire beaucoup de personnes. Pour résumer, vous pouvez brancher les Klipsch R-51PM en :

  • phono RCA (commutable en entrée ligne via sélecteur)
  • mini-jack 3,5 mm
  • USB type B
  • S/PDIF optique Toslink
  • Bluetooth

Le cache de la façade avant est aimanté et peut s'enlever facilement

Les enceintes pèsent chacune 4,7 kg pour un encombrement de 318 mm de haut par 206 mm de profondeur et 178 mm de large. Le problème selon moi est leur réponse en fréquence qui n'est que de 62 Hz à 24 kHz en comparaison aux RP-600M qui vont de 45 Hz à 25 kHz tout en ayant un son bien mieux défini.

Installation et premiers tests

Les Klipsch R-51PM sont des enceintes actives, ce qui signifie qu'elles embarquent leur propre alimentation, leur propre amplificateur. Elles sont donc autonomes de toute installation home-cinema traditionnelle et peuvent être raccordées en direct sur un ordinateur, via USB par exemple, ou S/PDIF (fibre optique). C'est l'enceinte droite qui est branchée électriquement, décode le signal, puis le transmet à sa collègue de gauche, plus classique.

Je serai exigeant dans ce test car mes enceintes de référence sont également des Klipsch : des RP-280FA et des RP-600M que vous pouvez retrouver dans ma page About. Je connais donc très bien le son riche et profond que Klipsch peut proposer et c'est naturellement pour cette raison que j'ai choisi des enceintes actives de cette marque. Mais lors de la première écoute, les Klipsch R-51PM ne me surprennent pas. Pire ! Elles font une mauvaise première impression.

On dira qu'il faut les laisser se roder… c'est donc ce que je fais en les laissant tourner pendant deux journées entières avant de continuer ce test. Effectivement, la qualité semble s'améliorer.

Qualité audio perçue

A faible volume, les Klipsch R-51PM se comportent convenablement. En dehors d'un souffle présent en permanence avec la connexion USB, la plage dynamique semble respectée, les aigus se décrochent suffisamment du spectre, mais la descente en fréquence n'est pas satisfaisante. À la manière d'une enceinte entrée de gamme qui ne sait pas descendre trop bas dans les graves, la lecture des graves se confond avec les médiums.

Test Klipsch R-51PM

Si on monte le volume, c'est pire : le son Klipsch que j'aime tant s'évanouit. On ne sent pas les enceintes "pousser" de l'air pour nous faire vibrer. Les aigus s'émoussent, les médiums perdent de leur clarté : elles demandent clairement l'ajout d'un caisson de basse. Pour une paire de compacte à 469 EUR, c'est très dommage et loin d'être suffisant.

Même en jouant avec les réglages de "Dynamic Bass EQ", en changeant de source (fibre, USB, Bluetooth), les Klipsch R-51PM manquent de basses fréquences, pourtant caractéristiques de la marque, tandis que les hautes fréquences sont perçues comme "émoussées".

Comparaisons avec les RP-600M

Il serait totalement déraisonnable de comparer les R-51PM avec les colonnes RP-280FA, mais les RP-600M qui me servent d'enceintes arrières sont des concurrentes légitimes. Elles sont commercialisées à 479 EUR sur l'excellent site son-video et, débat très personnel, mais je les trouve bien plus jolies. Autre point important : elles peuvent descendre à 45 Hz quand les R-51PM s'arrêtent théoriquement à 62 Hz.

Les RP-600M n'étant pas des enceintes actives, elles sont utilisées sur un ampli Denon, ce qui est ne différence notable. Il est important de le noter, mais ce n'est pas suffisant pour invalider ce test : si l'amplification est le problème, Klipsch est responsable du DAC installé dans les R-51PM.

Si je supposais que quelque chose était perfectible sur les R-51PM, les comparer avec les RP-600M fini d'enfoncer le clou.

Ici, le son est clair, limpide. Les aigus sont cristallins, les médiums bien délimités, les graves très présents. Sur "Empty Places" de Joe Stamm (Stories: Live & Unplugged), le son donne la sensation d'être une succession de calques Photoshop ; chacun est parfaitement défini et isolé, sans venir corrompre les autres.

Le constat est le même avec "This City" de Sam Fisher : on entend le frottement sur les cordes de sa guitare, puis sa voix vient par-dessus, alors que les cordes sont toujours là… C'est beau !

Conclusion

Je ne comprends pas que les R-51PM soient si loin du standard de la marque. Je ne dis pas que ce sont de mauvaises enceintes ; simplement que ce sont des enceintes qui ne justifient leur prix que parce qu'elles sont actives. Pour 469 EUR, il est dommage de devoir écouter du son à faible volume, quand la même marque sait faire d'autres modèles, mieux. Certes, il faudra un ampli DAC. C'est plus cher, mais c'est bien, bien mieux !

S'il fallait leur donner une note, ce serait un 6/10, ce qui n'est pas assez, vous en conviendrez.

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.

Si vous désirez afficher un avatar, associez-le à votre adresse mail grâce au service Gravatar.

  1. Pascal says:

    Hello Lokan,
    Je te trouve un peu sévère car je pense que la taille explique le manque de grave. En affichant 62Hz cela ne peut pas laisser espérer des basses profondes et donc il faut le compenser par l'appui d'un caisson grave, mais. du coup ça impact le prix aussi. Du coup la comparaison avec les RP600 est difficile. Sur le son la taille explique la différence de rendu sonore et l'amplification intégrée assez riche en terme d'options explique le prix plus élevé. Mais j'encourage ton exigence de la qualité et effectivement, je te suis sur ce point : la présence d'un souffle à ce niveau là est anormale.
    Tu as aussi ce souffle en connexion fibre optique ?
    Merci pour cet essai.
    Pascal

  2. lolopsyko says:

    Salut Lokan,

    Je te conseils de tester des enceintes de monitoring, c'est ce que j'ai depuis 6 mois et c'est vraiment pas mal. J'ai une carte son Focusrite Scarlett solo 3eme gen et une paire d'enceintes JBL Pro 306P MKII branchée en XLR. Le son est plutôt bon et homogène et surtout aucun souffle même à faible volume :).

    Après la marque Klipsch est vraiment pas mal niveauson. J'ai des Klipsch R-620F en enceinte de salon sur un ampli Yamaha et le son est plutôt cool 🙂

    1. Salut ?‍♂️
      J'ai eu des Audio ENgine 5+ sur un DAC donc je ne me souviens plus que j'aimais beaucoup 😉

      1. SLY says:

        Salut,

        j'ai les AudioEngine A5+ et un DAC FIIO et franchement le son est de très bonne qualité.
        Tu reproches quoi au A5+?

  3. bibi philippe says:

    Bonjour Logan je viens de prendre les audioengines hd3 et tous les soucis décrits dans ta vidéo ne me semble pas présent sur ce modèle .

  4. Florence Marty says:

    Salut Lokan,
    Sans être une experte, mais en étant musicienne et en possédant un "home studio", je sais que l’acoustique de la pièce, et surtout le positionnement de tes enceintes sur ton bureau jouent pas mal sur le rendu sonore des enceintes. Là je vois que tes enceintes sont devant ton mur, directement posées à plat sur ton bureau et les basses ne peuvent pas s'échapper dans tout leur potentiel. Essaie peut être ces enceintes dans ton salon avec assez d'espace autour d'elles, pour savoir si tu as les mêmes sensations sur toutes les fréquences de ce modèle.

    Elles semblent plus petites que tes autres enceintes, peut être leur faut-elles un positionnement plus adéquate.

    Pour ma part, j'ai une paire de Yamaha HS50M active (pour home studio). J'étais déçue au départ du rendu des basses, mais en étudiant la chose, effectivement le traitement sonore de ma pièce, le positionnement des enceintes face à tes oreilles (positionnement quasi mathématiques!), la répercussion des sons, graves ou aigus, contre ton mur, ton plafond, ta fenêtre etc..
    Ton espace bureau/chambre semble plus petit et peut être plus feutré que ton salon.
    Sur-élève peut être tes enceintes, incline les, ne les colle pas contre ton mur, utilise peut-être des supports enceintes etc..
    Bref, une piste comme une autre. Je comprends la déception après un achat de ce type donc peut être qu'il faut explorer plus l'environnement que le produit lui même.
    Au passage, toujours un régal tes articles.
    Bonne journée
    Florence

  5. Pierre says:

    Hello ! Toujours sympa d'aborder du matos haute fidélité ! Merci pour cet article. Par contre concernant ta comparaison avec les surround, à titre informatif simplement : quelles étaient les conditions du test ? Je m'explique : tu les as mises en pleine bande ? Tu as un caisson sur ton install home cinéma ? Klipsch fait du bon matos mais a une facheuse tendance à peu filtrer ses enceintes sur le spectre grave, ce qui leur permet d'annoncer des modèles qui descendent très bas dans le grave, bien plus que n'importe quel modèle concurrent de même gamme : c'est évidemment à prendre à la légère car c'est techniquement impossible sur des enceintes aussi petites par exemple, de développer un bon grave d'une soixantaine de hertz à -3db... alors qu'on rentre dans un grave de plus en plus physique, qui nécessite donc de la grosse membrane, de la grosse bobine et de l'amplification costaud. Nul doute qu'en collant un SVS à ces enceintes, elles se métamorphoseraient 🙂

    A+ !

  6. Pierre says:

    Hello ! Toujours sympa d'aborder du matos haute fidélité ! Merci pour cet article. Par contre concernant ta comparaison avec les surround, à titre informatif simplement : quelles étaient les conditions du test ? Je m'explique : tu les as mises en pleine bande ? Tu as un caisson sur ton install home cinéma ? Klipsch fait du bon matos mais a une facheuse tendance à peu filtrer ses enceintes sur le spectre grave, ce qui leur permet d'annoncer des modèles qui descendent très bas dans le grave, bien plus que n'importe quel modèle concurrent de même gamme : c'est évidemment à prendre à la légère car c'est techniquement impossible sur des enceintes aussi petites par exemple, de développer un bon grave d'une soixantaine de hertz à -3db... alors qu'on rentre dans un grave de plus en plus physique, qui nécessite donc de la grosse membrane, de la grosse bobine et de l'amplification costaud. Nul doute qu'en collant un SVS à ces enceintes, elles se métamorphoseraient 🙂

    A+ !

  7. Ludovic Rocher says:

    Bonjour Lokan

    Je me tâtais à m'acheter ces enceintes actives et après ton test, je pense que je ne vais pas les prendre.
    Je voudrais te féliciter pour tes tests, tu es très sincère et tu oses le dire quand cela te plait et aussi quand cela ne te plait pas 😉

    Bonne journée !

    1. Merci Ludovic, ça compte beaucoup pour moi.
      Tu peux les commander pour te faire ton propre avis et les renvoyer si elles ne te conviennent pas non plus remarque.

  8. Guenole Le Gal says:

    Bonjour et merci pour ce test.
    Pour ma part j'ai pu acquérir les R-41PM il y a quelques mois.
    Je rejoins l'avis de Lokan s'agissant de la qualité sonore un peu décevante. Le son semble étouffé, sans relief.
    Mais j'ai peut être un élément de réponse.
    Mes Klipsch était jusqu'à présent branchées en USB sur mon mac pour écouter de la musique. J'utilisait donc le DAC interne des Klipsch.
    J'ai aujourd'hui ajouté un DAC externe (Cambridge Audio DacMagic 100) entre le mac et les Klipsch, pour faire l'impasse sur le DAC interne.
    Le résultat est surprenant.
    Le son est bien bien meilleur, sans commune mesure, plus détaillé, plus profond, plus présent.
    Je peux donc affirmer que le DAC interne de ces Klipsch est mauvais, en tout cas pas à la hauteur.
    J'espère que ma contribution vous servira à mieux comprendre pourquoi ces Klipsch peuvent paraître décevantes.
    Bien à vous,
    Guénolé

  9. maud says:

    .bonjour je souhaite depuis longtemps acquerir les klapisch 51 pm et c'est la 3 eme fois que ces petits défauts sont soulevés ce qui ne m'empeche pas de désirer en faire l'aquisition.cela

    représentant un certain prix, surtout avec des supports .quels modeles metteriez vous en conccurence? .je ne suis pas pro sur les qualités de ce genre de matériel mais je devore toute l information et avis a ma portée depuis un an..je regretterais me tromper, j'attends vos lumieres et vos éxperiences;.j'ai vu le modele 41 vendu avec telecommande les 51 ont elles aussi la telecommande je ne la vois vendue avec nulle part?salut a tous 🙂

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.