Catégories
Pages
S'abonner

Topographie de la randonnée vers les étangs et le refuge de Bassiès

Publié le Wednesday 24 July 2019 dans les catégories Sport & Santé et Voyage

Ce week-end, je suis allé faire une randonnée vers les étangs et le refuge de Bassiès, pour tester un sac à dos Quechua, et mon genou. Le temps était magnifique, et j'ai de jolies images pour vous.

Nouveau concept de vidéo

Si d'habitude je partage avec vous l'intégralité de ma randonnée en vidéo, celles-ci durent entre 15 et 20 minutes, pour certains points qui ne sont pas si intéressants que ça.

Aujourd'hui, l'idée était de faire une vidéo courte, en fin de randonnée, avec tous les éléments pour présenter la topographie (au lieu de tourner au fur et à mesure, sans visibilité). En revanche, durant l'ascension, je peux me concentrer sur des plans de coupe, qui viendront se rajouter sur ma voix off lors du montage.

Voici le résultat :

Le double avantage est que la vidéo est plus courte, plus dynamique, car un peu plus travaillée, et que je n'ai pas à monter avec le micro fixé sur l'appareil. Ça me fait gagner en encombrement durant le moment le plus compliqué ; la lutte contre la gravité.

Mes vidéos passent également en 4K, grâce au Sony a7 Mark 3 acheté il y a deux semaines. Vous me direz ce que vous en pensez dans les commentaires.

Une randonnée très bien balisée

Si toutes les randonnées étaient aussi bien balisées que celle-ci… je ne sais pas comment finir cette phrase ! Mais les chemins sont très bien indiqués, puisque vous empruntez une bonne partie de l'itinéraire du GR10.

Le départ se fait d'un lacet serré après Auzat, en Ariège. Je rappelle que vous pouvez cliquer sur le bandeau tout en bas de cet article pour accéder à la carte de la randonnée, si vous ne voyez pas où c'est.

Dans le virage du fond, on voit un petit poteau, à taille d'homme ; c'est le début de notre randonnée. Vous passerez d'abord sur un pont en bois, puis il faudra attaquer l'ascension à proprement parler. Encore une fois, tout est très bien balisé, avec des panneaux à chaque intersection.

randonnée étang bassiès

Ici, je ne sais pas pourquoi, Sylvain a eu envie d'imiter un oiseau… Soit.

Il vous faudra monter comme ceci pendant un peu plus d'une heure, en sous-bois. L'avantage est que la température est maîtrisée, mais il faisait tout de même chaud quand nous l'avons réalisée. Le genre de randonnée où j'ai bu mon Camelbak de 3 Litres, et deux bouteilles d'un Litre. Pour ne pas vous mentir, j'ai un peu subi.

lokan randonnée

Si mes genoux ne m'ont pas trop fait souffrir en montée, la chaleur et la gravité ne sont toujours pas mes amies

Cette sortie avait pour but de tester un sac à dos Quechua, le Forclaz Trek900 en 50+10 Litres. Comme je suis consciencieux, j'ai chargé le sac à dos avec ma tente, mon duvet, mon matelas, bref, tout ce que je pouvais y mettre dedans. Mais comme je suis une truffe, j'avais oublié de régler la profondeur des bretelles, et le début de la randonnée n'était pas super.

Heureusement, un petit ajustement, et tout était réglé. C'est aussi à ça qu'on reconnaît du bon matos !

Des étangs et des paysages verdoyants

Une fois la partie "inintéressante" terminée, on arrive sur un plateau peuplé de fougères. La fraîcheur est toujours là, mais le soleil tape davantage : c'est à partir d'ici qu'un chapeau n'est pas idiot, afin de se protéger du mal de tête.

Après 10-15 minutes à un rythme modéré, vous entendrez de l'eau couler, signe que vous arrivez au niveau des étangs. Un pont de pierres est là pour vous aider à passer de l'autre côté. Vous me direz si vous êtes rassuré en passant dessus…

À partir d'ici, le refuge de Bassiès n'est plus qu'à une heure, mais une heure en plein soleil, faut-il le rappeler. Cependant, la proximité des étangs fait que vous pourrez aller vous passer un coup d'eau pour vous décrasser de la montée, et vous sentir à nouveau plus léger.

Vous aurez ainsi trois étangs à longer avant de pouvoir observer le refuge de Bassiès, au loin. Sans vouloir la jouer Captain Obvious, pensez à vous hydrater durant ce passage. Vous pourrez faire le plein d'eau potable au refuge. Oui, car évidemment, on ne boit pas l'eau des lacs, hein !

Sur la fin, vous reconnaîtrez l'étang majeur, qui comme son nom l'indique, est l'étang le plus imposant. C'est quand même bien fait, pas vrai ?

En bas à droite, vous remarquerez un doigt. Oui, je suis une truffe… en réglant le polarisant, j'ai oublié de sortir ma main

Une fois basculé de l'autre côté, on distingue le refuge de Bassiès, grosse structure perchée sur un petit monticule de pierres. Un golden retriever monte la garde, placide, et regarde passer les randonneurs qui viennent se rafraîchir.

Sachez que vous pouvez manger en eau, ou tout simplement boire une petite bière. Des emplacements pour planter la tente sont également mis à disposition par le refuge, derrière une clôture électrique, pour 3 EUR la nuit.

Détente en altitude

Je crois que ce qu'il me manquait vraiment lors de cette randonnée, c'était du sommeil. Depuis le week-end à Moliets, j'ai une dette assez importante, et écrire mes articles à 6h du matin n'aide pas. Nous avons donc décidé de déplier le plaid XL (ah oui, j'avais le plaid dans le sac aussi) au bord d'un cours d'eau, pour faire une bonne sieste.

Un vrai petit couple…

Moment paradisiaque, à l'ombre, un petit air, le bruit de l'eau qui court à nos pieds… bref, j'ai dormi comme une pierre.

Au réveil, Sylvain, l'ami de la nature, jouait avec des animaux. Que ce soit avec les poissons qui viennent nous faire des bisous sur les pieds, ou en attrapant des grenouilles qui ne voulaient plus partir, cet homme est heureux en montagne.

Vous pouvez d'ailleurs le retrouver sur Instagram, maintenant qu'il a créé un compte. Le lien vers le mien n'a pas changé : si vous ne me suivez pas déjà, je vous invite à le faire.

Merci à Quechua pour l'envoi de ce sac, que je finirai de tester durant le week-end, pour vous en proposer une jolie vidéo la semaine prochaine.

Je vous laisse me donner votre avis sur cet article dans les commentaires, et je vous souhaite une excellente soirée.

Des bisous 😘

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.