S'abonner au site
Catégories
Pages

Course à pied : les 5 blessures les plus fréquentes

Publié le mardi 21 juillet 2015 dans la catégorie Sport & Santé

Comme vous le savez, je suis en ce moment en train de me remettre sérieusement à la course à pied, et c'est pour cela que j'ai aujourd'hui souhaité vous parler des blessures que l'on rencontre le plus fréquemment dans ce sport.

La répétition comme facteur de blessure

La course à pied est de par sa simplicité d'exécution un sport accessible à tous ou presque. Simple oui, mais également très répétitif. En effet, le running est une activité physique qui sollicite tout le temps les mêmes muscles, causant ainsi les mêmes types de blessures à celles et ceux qui le pratiquent régulièrement.

5 blessures courantes coureur running_1

Nous allons donc voir dans cet article quelles sont ces principales blessures, leurs symptômes, comment les éviter et surtout comment les soigner. Ces indications ne remplacent bien évidemment pas le diagnostic et les conseils de spécialistes (orthopédiste ou kinésithérapeute) que tout bon coureur se doit de consulter régulièrement.

La périostite tibiale

La périostite tibiale est une inflammation de la membrane qui recouvre vos os appelée périoste. En course à pied, à chaque foulée que vous faites, une onde de choc remonte le long de votre jambe (cette onde représente environ 3 fois votre poids, et pour un coureur lourd comme moi, ça fait un bon paquet de kilos), et si cette onde ne se propage pas correctement, et bien c'est le périoste qui est le premier affecté.

Les causes de l'inflammation de cette membrane peuvent être multiples. En effet, les deux principaux acteurs d'une périostite tibiale sont le matériel, mais aussi vous en tant que coureur. Parmi les facteurs favorables à l'apparition de cette blessure, l'augmentation de la distance parcourue, un changement de surface, des chaussures usées ou inadaptées ainsi qu'une mauvaise hydratation sont à considérer.

5 blessures courantes coureur running_5

Les symptômes d'une périostite tibiale sont relativement simples à repérer. L'inflammation du périoste provoque une sensation de brulure au niveau du tibia ainsi qu'une contusion (sensation de serrage et douleur plus ou moins intense) au niveau du mollet.

Comment soigner cette blessure ? Il n'y a pas de secret, le repos (de 1 à 2 semaines) est primordial, tout comme l'application régulière de glace sur la zone endommagée. Des étirements du mollet et du tendon d'Achille sont également conseillés afin de redonner de la souplesse à votre jambe. Le recours à des anti-inflammatoires est également possible (veillez tout de même à consulter un spécialiste) à condition que vous ne couriez pas pendant la période de traitement, car l'absence de douleurs risquerait d'abimer encore plus votre périoste.

Afin d'éviter ce genre de blessure, il est conseillé d'augmenter très progressivement (10% par 10%) votre distance de course chaque semaine afin de ne pas provoquer de traumatisme. Si vous êtes novices, privilégiez la course sur de l'herbe ou sur des surfaces moins agressives et dures que le béton des trottoirs.

La fasciite plantaire et l'épine de Lenoir

La fasciite plantaire est causée par un étirement ou une rupture du fascia plantaire qui est une membrane fibreuse qui court de l'os du talon jusqu'à la base des orteils. Les coureurs sollicitent massivement cette zone lors de leurs entrainements et plusieurs causes peuvent être à l'origine de l'apparition d'une douleur au niveau du talon.

La rupture du fascia plantaire peut être le résultat d'un traumatisme (si l'on marche sur un objet pointu par exemple), d'une surexploitation, ou tout simplement d'une foulée pronatrice mal gérée. La pronation est définie par un affaissement de votre pied vers l'intérieur lorsque vous courrez. Les personnes les plus sujettes à une foulée pronatrice et donc à des fasciites plantaires sont les coureurs lourds, comme moi, et l'utilisation de chaussures non adaptées à ce type de foulée peut provoquer des blessures telles que celle-ci.

Reconnaitre une rupture du fascia plantaire est plutôt évident, puisque les douleurs sont ciblées au niveau du talon. La douleur est souvent plus intense le matin, lorsque vous marchez pieds nus et lorsque vous commencez un entrainement.

5 blessures courantes coureur running_4

Le traitement de ce genre de blessure commence encore et toujours par du repos, l'application de glace sur la zone douloureuse, mais également une thérapie physique avec des étirements du mollet ou des mouvements rotatifs à l'aide une balle de tennis sous le pied pendant une demi-heure chaque jour. Le recours à des orthèses plantaires est également possible, et il est impératif de consulter votre orthopédiste ou votre podologue par rapport à cela.

L'une des conséquences d'une fasciite plantaire non gérée à temps est l'apparition d'une excroissance osseuse appelée épine de Lenoir. Cette excroissance se forme à l'endroit où le fascia plantaire rejoint l'os du talon. L'épine de Lenoir se crée afin que l'os puisse gérer au mieux le tendon qui tire davantage.

lokan sport running velo mizuno

Afin de pallier cela, il est impératif d'utiliser des chaussures adaptées à votre foulée (pensez à demander l'avis d'un expert pour savoir si vous êtes plutôt pronateur, supinateur ou bien neutre). Lorsque vous êtes au repos, ayez recours à des chaussures qui soutiennent correctement votre pied, et si vous devez porter des sandales, privilégiez des Birkenstock par exemple.

La chondromalacie patellaire (genou du coureur)

La chondromalacie patellaire (également appelée très simplement "genou du coureur") est une blessure très fréquente chez les coureurs qui se traduit par une douleur au niveau de la rotule. Elle correspond à un ramollissement ou à une dégradation du cartilage de la rotule.

Les causes du genou du coureur sont multiples, à commencer par une faiblesse des muscles de la cuisse (quadriceps), des ischio-jambiers trop serrés ou des hanches instables (problème plus fréquent chez les femmes). Le manque d'étirements, le surentrainement et la pronation peuvent également être la source du problème.

5 blessures courantes coureur running_3

Les symptômes de la chondromalacie patellaire sont les suivants : apparition d'une vive douleur au niveau de l'avant du genou qui peut être complétée par des craquements sous la rotule principalement lors de la montée de marches ou après une trop longue période en position assise (heureusement, l'Apple Watch est là pour vous rappeler de vous lever toutes les heures). Le gonflement du genou ainsi qu'une sensation d'oppression au niveau des adducteurs sont également des symptômes possibles.

Le traitement du genou du coureur est en majeure partie thérapeutique bien que le repos et l'application de glace (encore et toujours...) constituent un bon début. Prenez le temps d'aller consulter un kinésithérapeute qui saura vous indiquer les pratiques nécessaires à un bon rééquilibrage de votre rotule telles que du renforcement musculaire au niveau des quadriceps avec des exercices simples comme des fentes ou des soulèvements droits de la jambe.

Afin d'éviter ce genre de problème, pensez à bien vous étirer, à ne pas négliger les séances de musculations et à ménager vos rotules au moins une fois par semaine en leur offrant quelque chose de moins violent que de la course (du vélo par exemple). 

Tendinite du fascia lata (syndrome de l'essuie-glace)

La tendinite du fascia lata est définie par une douleur et une inflammation au niveau de l'extérieur du genou, où la bandelette de Maissiat (un groupe de fibres qui s'étend le long de l'extérieur de la cuisse) devient plus dure et moins souple. Ce syndrome est lié à la répétition des mouvements de flexion-extension pendant un effort de course prolongé.

Les causes de cette tendinite du genou peuvent être un surentrainement ou bien des faiblesses au niveau des hanches ou des fessiers.

L'apparition des symptômes est progressive et est caractérisée par une douleur localisée sur la face externe du genou. Si elle n'est pas traitée à temps, la tendinite peut devenir handicapante pour le coureur, alors n'attendez pas que les douleurs deviennent chroniques pour en parler à un spécialiste, car la blessure peut passer rapidement de mal en pis, et une prise en charge prématurée peut conduire à une récupération bien plus rapide.

5 blessures courantes coureur running_2

Le traitement de cette blessure se présente de différentes manières. Dans un premier temps, il est conseillé de se reposer et de cesser la course pendant quelque temps. Ensuite, il est nécessaire de masser la zone douloureuse ainsi que d'utiliser une mousse de roulement le long de l'extérieur de la jambe. Enfin, la pratique d'exercices de résistance comme les levées de jambes et les squats est un bon moyen de renforcer les hanches et les fessiers affaiblis.

Afin d'éviter ce genre de tendinite, il est conseillé de régulièrement utiliser une mousse de roulement après chacun de vos entrainements. Veillez à adapter votre distance de course en fonction de votre douleur, lorsque votre genou vous rappelle à l'ordre, arrêtez de forcer au risque de voir apparaitre ce type de blessure.

La tendinite d'Achille

La tendinite d'Achille est comme son nom l'indique, une irritation et un gonflement du tendon d'Achille qui relie les muscles du mollet au talon. Ce tendon est richement vascularisé et possède également de nombreuses terminaisons nerveuses, ce qui explique sa fragilité.

L'apparition de cette tendinite peut être liée à la fatigue des muscles de vos mollets suite à un surentrainement ou a un travail trop axé sur la vitesse. La surpronation peut également être l'une des causes de cette blessure.

5 blessures courantes coureur running_7

Si vous êtes victime d'une tendinite du tendon d'Achille, des rougeurs et un gonflement peuvent apparaitre au niveau du talon. Des douleurs le long du tendon et des craquements lorsque vous sollicitez votre cheville peuvent également être le signe de l'apparition de cette tendinite.

5 blessures courantes coureur running_6

Afin de traiter efficacement la tendinite d'Achille, il est nécessaire de se reposer le plus possible tout en appliquant de la glace sur la zone endommagée pendant 30 minutes par jour. Des étirements de la cheville peuvent également être efficaces. Lorsque vous marchez, envelopper votre pied ou insérer une talonnette en mousse dans votre chaussure peut accroître le soutien et accélérer le processus de guérison afin que vous soyez sur pieds le plus rapidement possible.

Pour éviter tout problème au niveau du tendon d'Achille, il est en conseillé d'augmenter progressivement la distance parcourue lors de vos entrainements, d'utiliser des chaussures adaptées à votre foulée, et si vous êtes en clin à des problèmes au niveau de ce tendon, évitez absolument les exercices qui ajouteraient un stress supplémentaire sur cette zone comme la course en pente.

Soyez très vigilants et ne tardez pas à consulter un médecin car si une tendinite d'Achille n'est pas prise en charge à temps, elle peut conduire à une rupture du tendon.

Un seul secret : écouter son corps

Peu importe le sport que vous pratiquez - dans le cas présent, la course à pied - soyez à l’écoute de votre corps, et prenez en soin ; après tout, vous n’en avez qu’un. Si vous sentez une gène qui dure dans le temps, n’hésitez pas à consulter un médecin du sport, ou un kinésithérapeute.

En espérant que cet article vous aura été utile, que ce soit à titre curatif, ou simplement informatif (ce que je vous souhaite). N’hésitez pas à le partager. En ce qui me concerne, je vous fais des gros bisous.

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.

Si vous désirez afficher un avatar, associez-le à votre adresse mail grâce au service Gravatar.

  1. Maxime says:

    J'ai eu plusieurs p&#233riostites tibiales, &#224 gauche puis &#224 droite, "&#224 cause" de la course a pied et du crossfit. Le repos est important mais ce n'est pas ce qui ma soign&#233. Pour se soigner les points les plus importants, d'apr&#232s moi, sont le massage et la glace, le massage tout les jours et la glace cela d&#233pend de la douleur. J'ai aussi utilis&#233 des rouleaux auto massant (Rumble Roller) apr&#232s chaque s&#233ance de crossfit en insistant sur la douleur. Certe &#231a fait mal mais &#231a soigne .. Du moins tout &#231a a fonctionn&#233 sur moi ! Article au top et bon r&#233tablissement &#224 tout les coureurs bless&#233s !

  2. Loïc says:

    Excellent article Lokan !
    Lorsque j'ai commenc&#233 la course &#224 pied, j'ai &#233t&#233 victime d'une p&#233riostite, c'&#233tait l'horreur. Pour aller mieux, j'ai appliqu&#233 de la glace apr&#232s chaque entrainement. Enfin, apr&#232s des ann&#233es de course je souffre maintenant du syndrome de l'essuie-glace, &#231a peut vous pourrir une course. Par contre, je souffre beaucoup moins lorsque j'effectue des comp&#233titions de trail que de route.

  3. Marie-Aude Sardari says:

    Et j'ajouterai la fissure osseuse de contrainte de la m&#233taphyse tibiale sup&#233ro interne (douleur au niveau du genou interne) qui est une blessure de fatigue toute b&#234te (trop d'entrainements successifs sans trop de p&#233riode de repos et d'&#233tirements). Un seul rem&#232de : le repos. C'est ce qui m'est arriv&#233 il y a 2 mois et les s&#233ances de kin&#233 ne r&#233solvent pas du tout ce genre de blessure. Il faut juste tout arr&#234ter.

    1. Eh oui, mais tu ne m'&#233coutes pas non plus&#8230

      1. Ludo says:

        toujours un petit mot sympa pour sa belle ! quel romantique ce lokan !

  4. Lietard Jonathan says:

    Merci pour ce super article ! J'ai appris des choses que je ne connaissais pas et pour &#231a je te remercie ! En effet la premi&#232re chose &#224 pr&#233voir c'est une bonne paire de chaussures surtout pour les poids lourds comme moi (100kg) il faut un bon amorti ! Si tu as une foul&#233e neutre je te conseille les New Balance 1080 (qui sont miennes) mais bon la meilleur chose &#224 faire reste dans un magasin sp&#233cialis&#233 pour s&#233lectionner LA paire qui convient ! encore merci pour tes articles et encore mieux quand &#231a parle de sport !

  5. Thomas Lecoq says:

    Salut Lokan, content de voir un article sur la course &#224 pied ! Pour moi part, j'ai eu le fameux syndrome de l'essuie glace avec une douleur sur l'ext&#233rieur du genou. C&#233tait parce que mes jambes sont l&#233g&#232rement courb&#233es, un podologue m'a donc fait des proth&#232ses orthop&#233dique et maintenant je peux courir comme un lapin ! C'est donc necessaire d'aller voir un podologue avant la casse 🙂 A+

    1. Bien vu ! Merci pour le conseil !

  6. Alban says:

    Tr&#232s bon article merci pour tous ces conseils.

  7. Gilles D says:

    Merci beaucoup pour cet article. Je me suis mis au footing depuis 3 semaines (je ne fait pour l'instant qu'une distance de 4km chaque matin), mais mes Puma ne sont manifestement pas adapt&#233es... En m&#234me temps, je n'i pas eu de vrai conseil lors de l'achat... Aurais-tu des marques plus conseill&#233es (j'ai entendu parler d'Asics) ? Et celles en photo, tu peux en dire un peu plus si tu as le temps ? En tout cas, post tr&#232s instructif.

    1. Salut Gilles,

      Pour commencer, j'ai expliqu&#233 pas mal de choses dans cet article https://lokan.jp/2015/04/29/mes-conseils-pour-commencer-a-faire-du-sport-ou-reprendre/

      Ensuite, celles de la photo sont des Mizuno. J'ai couru avec du Adidas, du Nike, du Asics, du Reebok, et depuis quand j'ai d&#233couvert Mizuno, j'ai enfin pu garder des chaussures plus de trois mois, en m'y sentant bien, et sans avoir mal aux articulations. Je ne dis pas que c'est une marque parfaite, chaque personne &#233tant diff&#233rente. C'est cependant ma marque favorite en chaussures, et de loin.

      Hier, j'ai command&#233 des Hoka, comme je l'annon&#231ais dans mon article pr&#233c&#233dent, r&#233put&#233es pour &#234tre tr&#232s souples. La question est : seront-elles "trop" souples ? Je te dirai &#231a sous peu 😉

      1. Gilles D says:

        Thanks, chief !

  8. Eosino says:

    L'affirmation "Le traitement du genou du coureur est en majeure partie th&#233rapeutique" ne constitue-t-elle pas un pl&#233onasme? La mise au repos de l'articulation et l'apposition de glace repr&#233sentent pourtant des mesures th&#233rapeutiques &#224 part enti&#232re.

    J'appr&#233cie cependant ce travail de vulgarisation m&#233dicale r&#233alis&#233 par un non expert en la mati&#232re 😉

  9. JU JU says:

    Je te remercie d'avoir fait un article comme celui-ci Lokan, car tu d&#233tailles bien les blessures fr&#233quentes que nous pouvons rencontrer au quotidien lors de la pratique de la courses &#224 pied .J'aimerais juste faire une petite pr&#233cision concernant la pathologie de la chondromalacie patellaire .
    Si jamais il y a une mauvaise prise en charge m&#233dicale et un non respect des soins par le coureur , le risque et une rupture patellaire cela engendre alors des luxations &#224 r&#233p&#233titions du genou .
    Pour ma pars je suis en arr&#234t depuis deux mois car je n'avais pas soign&#233 correctement cette pathologie au d&#233part ce qui a eu pour effet , un op&#233ration du genou , car j'ai eu un nouvelle &#233pisode de luxation avec complication du coup .
    Fracture des ligaments crois&#233s , du tendons rotulien interne et externe et une fracture du ligament lat&#233rale externe .
    Pour ma pars j'ai bien compris la le&#231on.
    Donc je vous conseil &#224 vous les lecteurs de bien suivre les indications de cette article .

  10. Alex says:

    as-tu choisi un programme d'entra&#238nement pour ta course ? Quel objectif t'es tu fix&#233 ?

    1. Pour quelle course ? Le 20 km ? Oui, j'ai un plan d'entra&#238nement avec Strava 😉

      Pour l'objectif, il a &#233galement &#233t&#233 publi&#233 sur mon flux Strava 😉 Moins d'1h45.

      1. Alex says:

        Aurais tu un exemple de semaine d'entrainement ? J'essaye de trouver des informations sur le site mais il faut upgrade pour voir un plan.
        C'est un entrainement bas&#233 sur un objectif de vitesse ou de cardio par s&#233ance ?
        As tu pris l'entrainement en 10 semaines pour le semi ?

  11. Badbuzz says:

    int&#233ressante, voir exhaustif mais es tu bien sur d'avoir choisit le bon sujet pour te motiver &#224 courir ? 😉

  12. Maxime says:

    J'ai eu plusieurs périostites tibiales, à gauche puis à droite, "à cause" de la course a pied et du crossfit. Le repos est important mais ce n'est pas ce qui ma soigné. Pour se soigner les points les plus importants, d'après moi, sont le massage et la glace, le massage tout les jours et la glace cela dépend de la douleur. J'ai aussi utilisé des rouleaux auto massant (Rumble Roller) après chaque séance de crossfit en insistant sur la douleur. Certe ça fait mal mais ça soigne .. Du moins tout ça a fonctionné sur moi ! Article au top et bon rétablissement à tout les coureurs blessés !

  13. Loïc says:

    Excellent article Lokan !
    Lorsque j'ai commencé la course à pied, j'ai été victime d'une périostite, c'était l'horreur. Pour aller mieux, j'ai appliqué de la glace après chaque entrainement. Enfin, après des années de course je souffre maintenant du syndrome de l'essuie-glace, ça peut vous pourrir une course. Par contre, je souffre beaucoup moins lorsque j'effectue des compétitions de trail que de route.

  14. Marie-Aude Sardari says:

    Et j'ajouterai la fissure osseuse de contrainte de la métaphyse tibiale supéro interne (douleur au niveau du genou interne) qui est une blessure de fatigue toute bête (trop d'entrainements successifs sans trop de période de repos et d'étirements). Un seul remède : le repos. C'est ce qui m'est arrivé il y a 2 mois et les séances de kiné ne résolvent pas du tout ce genre de blessure. Il faut juste tout arrêter.

    1. Eh oui, mais tu ne m'écoutes pas non plus…

      1. Ludo says:

        toujours un petit mot sympa pour sa belle ! quel romantique ce lokan !

  15. Lietard Jonathan says:

    Merci pour ce super article ! J'ai appris des choses que je ne connaissais pas et pour ça je te remercie ! En effet la première chose à prévoir c'est une bonne paire de chaussures surtout pour les poids lourds comme moi (100kg) il faut un bon amorti ! Si tu as une foulée neutre je te conseille les New Balance 1080 (qui sont miennes) mais bon la meilleur chose à faire reste dans un magasin spécialisé pour sélectionner LA paire qui convient ! encore merci pour tes articles et encore mieux quand ça parle de sport !

  16. Thomas Lecoq says:

    Salut Lokan, content de voir un article sur la course à pied ! Pour moi part, j'ai eu le fameux syndrome de l'essuie glace avec une douleur sur l'extérieur du genou. Cétait parce que mes jambes sont légèrement courbées, un podologue m'a donc fait des prothèses orthopédique et maintenant je peux courir comme un lapin ! C'est donc necessaire d'aller voir un podologue avant la casse 🙂 A+

    1. Bien vu ! Merci pour le conseil !

  17. Alban says:

    Très bon article merci pour tous ces conseils.

  18. Gilles D says:

    Merci beaucoup pour cet article. Je me suis mis au footing depuis 3 semaines (je ne fait pour l'instant qu'une distance de 4km chaque matin), mais mes Puma ne sont manifestement pas adaptées... En même temps, je n'i pas eu de vrai conseil lors de l'achat... Aurais-tu des marques plus conseillées (j'ai entendu parler d'Asics) ? Et celles en photo, tu peux en dire un peu plus si tu as le temps ? En tout cas, post très instructif.

    1. Salut Gilles,

      Pour commencer, j'ai expliqué pas mal de choses dans cet article https://lokan.jp/2015/04/29/mes-conseils-pour-commencer-a-faire-du-sport-ou-reprendre/

      Ensuite, celles de la photo sont des Mizuno. J'ai couru avec du Adidas, du Nike, du Asics, du Reebok, et depuis quand j'ai découvert Mizuno, j'ai enfin pu garder des chaussures plus de trois mois, en m'y sentant bien, et sans avoir mal aux articulations. Je ne dis pas que c'est une marque parfaite, chaque personne étant différente. C'est cependant ma marque favorite en chaussures, et de loin.

      Hier, j'ai commandé des Hoka, comme je l'annonçais dans mon article précédent, réputées pour être très souples. La question est : seront-elles "trop" souples ? Je te dirai ça sous peu 😉

      1. Gilles D says:

        Thanks, chief !

  19. Eosino says:

    L'affirmation "Le traitement du genou du coureur est en majeure partie thérapeutique" ne constitue-t-elle pas un pléonasme? La mise au repos de l'articulation et l'apposition de glace représentent pourtant des mesures thérapeutiques à part entière.

    J'apprécie cependant ce travail de vulgarisation médicale réalisé par un non expert en la matière 😉

  20. JU JU says:

    Je te remercie d'avoir fait un article comme celui-ci Lokan, car tu détailles bien les blessures fréquentes que nous pouvons rencontrer au quotidien lors de la pratique de la courses à pied .J'aimerais juste faire une petite précision concernant la pathologie de la chondromalacie patellaire .
    Si jamais il y a une mauvaise prise en charge médicale et un non respect des soins par le coureur , le risque et une rupture patellaire cela engendre alors des luxations à répétitions du genou .
    Pour ma pars je suis en arrêt depuis deux mois car je n'avais pas soigné correctement cette pathologie au départ ce qui a eu pour effet , un opération du genou , car j'ai eu un nouvelle épisode de luxation avec complication du coup .
    Fracture des ligaments croisés , du tendons rotulien interne et externe et une fracture du ligament latérale externe .
    Pour ma pars j'ai bien compris la leçon.
    Donc je vous conseil à vous les lecteurs de bien suivre les indications de cette article .

  21. Alex says:

    as-tu choisi un programme d'entraînement pour ta course ? Quel objectif t'es tu fixé ?

    1. Pour quelle course ? Le 20 km ? Oui, j'ai un plan d'entraînement avec Strava 😉

      Pour l'objectif, il a également été publié sur mon flux Strava 😉 Moins d'1h45.

      1. Alex says:

        Aurais tu un exemple de semaine d'entrainement ? J'essaye de trouver des informations sur le site mais il faut upgrade pour voir un plan.
        C'est un entrainement basé sur un objectif de vitesse ou de cardio par séance ?
        As tu pris l'entrainement en 10 semaines pour le semi ?

  22. Badbuzz says:

    intéressante, voir exhaustif mais es tu bien sur d'avoir choisit le bon sujet pour te motiver à courir ? 😉

  23. Maxime says:

    J'ai eu plusieurs périostites tibiales, à gauche puis à droite, "à cause" de la course a pied et du crossfit. Le repos est important mais ce n'est pas ce qui ma soigné. Pour se soigner les points les plus importants, d'après moi, sont le massage et la glace, le massage tout les jours et la glace cela dépend de la douleur. J'ai aussi utilisé des rouleaux auto massant (Rumble Roller) après chaque séance de crossfit en insistant sur la douleur. Certe ça fait mal mais ça soigne .. Du moins tout ça a fonctionné sur moi ! Article au top et bon rétablissement à tout les coureurs blessés !

  24. Loïc says:

    Excellent article Lokan !
    Lorsque j'ai commencé la course à pied, j'ai été victime d'une périostite, c'était l'horreur. Pour aller mieux, j'ai appliqué de la glace après chaque entrainement. Enfin, après des années de course je souffre maintenant du syndrome de l’essuie-glace, ça peut vous pourrir une course. Par contre, je souffre beaucoup moins lorsque j'effectue des compétitions de trail que de route.

  25. Marie-Aude Sardari says:

    Et j'ajouterai la fissure osseuse de contrainte de la métaphyse tibiale supéro interne (douleur au niveau du genou interne) qui est une blessure de fatigue toute bête (trop d'entrainements successifs sans trop de période de repos et d'étirements). Un seul remède : le repos. C'est ce qui m'est arrivé il y a 2 mois et les séances de kiné ne résolvent pas du tout ce genre de blessure. Il faut juste tout arrêter.

    1. Eh oui, mais tu ne m'écoutes pas non plus…

      1. Ludo says:

        toujours un petit mot sympa pour sa belle ! quel romantique ce lokan !

  26. Lietard Jonathan says:

    Merci pour ce super article ! J'ai appris des choses que je ne connaissais pas et pour ça je te remercie ! En effet la première chose à prévoir c'est une bonne paire de chaussures surtout pour les poids lourds comme moi (100kg) il faut un bon amorti ! Si tu as une foulée neutre je te conseille les New Balance 1080 (qui sont miennes) mais bon la meilleur chose à faire reste dans un magasin spécialisé pour sélectionner LA paire qui convient ! encore merci pour tes articles et encore mieux quand ça parle de sport !

  27. Thomas Lecoq says:

    Salut Lokan, content de voir un article sur la course à pied ! Pour moi part, j'ai eu le fameux syndrome de l'essuie glace avec une douleur sur l'extérieur du genou. Cétait parce que mes jambes sont légèrement courbées, un podologue m'a donc fait des prothèses orthopédique et maintenant je peux courir comme un lapin ! C'est donc necessaire d'aller voir un podologue avant la casse 🙂 A+

    1. Bien vu ! Merci pour le conseil !

  28. Alban says:

    Très bon article merci pour tous ces conseils.

  29. Gilles D says:

    Merci beaucoup pour cet article. Je me suis mis au footing depuis 3 semaines (je ne fait pour l'instant qu'une distance de 4km chaque matin), mais mes Puma ne sont manifestement pas adaptées... En même temps, je n'i pas eu de vrai conseil lors de l'achat... Aurais-tu des marques plus conseillées (j'ai entendu parler d'Asics) ? Et celles en photo, tu peux en dire un peu plus si tu as le temps ? En tout cas, post très instructif.

    1. Salut Gilles,

      Pour commencer, j'ai expliqué pas mal de choses dans cet article https://lokan.jp/2015/04/29/mes-conseils-pour-commencer-a-faire-du-sport-ou-reprendre/

      Ensuite, celles de la photo sont des Mizuno. J'ai couru avec du Adidas, du Nike, du Asics, du Reebok, et depuis quand j'ai découvert Mizuno, j'ai enfin pu garder des chaussures plus de trois mois, en m'y sentant bien, et sans avoir mal aux articulations. Je ne dis pas que c'est une marque parfaite, chaque personne étant différente. C'est cependant ma marque favorite en chaussures, et de loin.

      Hier, j'ai commandé des Hoka, comme je l'annonçais dans mon article précédent, réputées pour être très souples. La question est : seront-elles "trop" souples ? Je te dirai ça sous peu 😉

      1. Gilles D says:

        Thanks, chief !

  30. Eosino says:

    L'affirmation "Le traitement du genou du coureur est en majeure partie thérapeutique" ne constitue-t-elle pas un pléonasme? La mise au repos de l'articulation et l'apposition de glace représentent pourtant des mesures thérapeutiques à part entière.

    J'apprécie cependant ce travail de vulgarisation médicale réalisé par un non expert en la matière 😉

  31. JU JU says:

    Je te remercie d'avoir fait un article comme celui-ci Lokan, car tu détailles bien les blessures fréquentes que nous pouvons rencontrer au quotidien lors de la pratique de la courses à pied .J'aimerais juste faire une petite précision concernant la pathologie de la chondromalacie patellaire .
    Si jamais il y a une mauvaise prise en charge médicale et un non respect des soins par le coureur , le risque et une rupture patellaire cela engendre alors des luxations à répétitions du genou .
    Pour ma pars je suis en arrêt depuis deux mois car je n'avais pas soigné correctement cette pathologie au départ ce qui a eu pour effet , un opération du genou , car j'ai eu un nouvelle épisode de luxation avec complication du coup .
    Fracture des ligaments croisés , du tendons rotulien interne et externe et une fracture du ligament latérale externe .
    Pour ma pars j'ai bien compris la leçon.
    Donc je vous conseil à vous les lecteurs de bien suivre les indications de cette article .

  32. Alex says:

    as-tu choisi un programme d'entraînement pour ta course ? Quel objectif t'es tu fixé ?

    1. Pour quelle course ? Le 20 km ? Oui, j'ai un plan d'entraînement avec Strava 😉

      Pour l'objectif, il a également été publié sur mon flux Strava 😉 Moins d'1h45.

      1. Alex says:

        Aurais tu un exemple de semaine d'entrainement ? J'essaye de trouver des informations sur le site mais il faut upgrade pour voir un plan.
        C'est un entrainement basé sur un objectif de vitesse ou de cardio par séance ?
        As tu pris l'entrainement en 10 semaines pour le semi ?

  33. Badbuzz says:

    intéressante, voir exhaustif mais es tu bien sur d'avoir choisit le bon sujet pour te motiver à courir ? 😉

  34. Brice says:

    Bon article, c'est bien d'en parler !
    La glace peut &#234tre utilis&#233 comme moyen de pr&#233vention aussi. Comme tu l'as dit, la course est un sport r&#233p&#233titifs cr&#233ant des micro-traumatismes sur le plan musculaire et de fortes contraintes articulaires. Du coup la glace peut jouer un r&#244le important. J'ai bien conscience que tout le monde ne fera pas de s&#233ance de cryoth&#233rapie corps entier mais apr&#232s la douche, un petit coup d'eau froide sur les gambettes peut s'av&#233rer utile.

    Comme Marie l'a aussi mentionn&#233, la fracture de fatigue est aussi fr&#233quente (moins que les 5 pr&#233sent&#233es) et doit &#234tre consid&#233r&#233e.
    On en revient toujours au m&#234me point, le repos. Ou du moins l'importance de bien g&#233rer l'augmentation de volume d'entrainements et bien choisir les s&#233ances &#224 faire (espacer les entra&#238nements les plus traumatisants pour profiter au max de la surcompensation, permettre au corps d'assimiler le travail etc.). C'est pourquoi le plan d'entra&#238nement est tr&#232s int&#233ressant !

    Id&#233es d'article ?
    _ Les diff&#233rentes s&#233ances possibles: VMA court, long, footing, s&#233ance technique avec exercices de plio, s&#233ance a&#233ro, s&#233ance au seuil etc. =&#62 pourquoi faire &#231a, quand et comment ? Je n'ai pas absolument pas la pr&#233tention de tout savoir (ou de vouloir donner des le&#231ons) mais quand j'avais commencer un peu plus s&#233rieusement la course &#224 pied j'&#233tais un peu perdu avec tout les termes techniques. On trouve de tout sur internet et ce n'est pas toujours expliqu&#233 avec un vocabulaire courant. A cette &#233poque j'aurais appr&#233ci&#233 un article "d&#233broussaillage" pour expliquer facilement ls s&#233ances types avec quelques rappels physiologiques pour bien conna&#238tre les impacts sur le corps et, in fine, la progression.
    _ Les &#233tirements: quand et comment ? On entend de tout concernant les &#233tirements et surtout beaucoup de croyances. En effet, beaucoup de personnes (et moi le premier) pensent qu'il faut s'&#233tirer directement apr&#232s une bonne s&#233ance pour &#233viter les courbatures ... Erreur. Au contraire, la fibre musculaire est encore plus traumatis&#233e. L'id&#233al serait de faire une s&#233ance hors entrainement ou alors &#224 distance (je n'ai pas la sienne infuse non plus, chaque individu est diff&#233rent et cela d&#233pend de l'entrainement de chacun).

  35. Brice says:

    Bon article, c'est bien d'en parler !
    La glace peut être utilisé comme moyen de prévention aussi. Comme tu l'as dit, la course est un sport répétitifs créant des micro-traumatismes sur le plan musculaire et de fortes contraintes articulaires. Du coup la glace peut jouer un rôle important. J'ai bien conscience que tout le monde ne fera pas de séance de cryothérapie corps entier mais après la douche, un petit coup d'eau froide sur les gambettes peut s'avérer utile.

    Comme Marie l'a aussi mentionné, la fracture de fatigue est aussi fréquente (moins que les 5 présentées) et doit être considérée.
    On en revient toujours au même point, le repos. Ou du moins l'importance de bien gérer l'augmentation de volume d'entrainements et bien choisir les séances à faire (espacer les entraînements les plus traumatisants pour profiter au max de la surcompensation, permettre au corps d'assimiler le travail etc.). C'est pourquoi le plan d'entraînement est très intéressant !

    Idées d'article ?
    _ Les différentes séances possibles: VMA court, long, footing, séance technique avec exercices de plio, séance aéro, séance au seuil etc. => pourquoi faire ça, quand et comment ? Je n'ai pas absolument pas la prétention de tout savoir (ou de vouloir donner des leçons) mais quand j'avais commencer un peu plus sérieusement la course à pied j'étais un peu perdu avec tout les termes techniques. On trouve de tout sur internet et ce n'est pas toujours expliqué avec un vocabulaire courant. A cette époque j'aurais apprécié un article "débroussaillage" pour expliquer facilement ls séances types avec quelques rappels physiologiques pour bien connaître les impacts sur le corps et, in fine, la progression.
    _ Les étirements: quand et comment ? On entend de tout concernant les étirements et surtout beaucoup de croyances. En effet, beaucoup de personnes (et moi le premier) pensent qu'il faut s'étirer directement après une bonne séance pour éviter les courbatures ... Erreur. Au contraire, la fibre musculaire est encore plus traumatisée. L'idéal serait de faire une séance hors entrainement ou alors à distance (je n'ai pas la sienne infuse non plus, chaque individu est différent et cela dépend de l'entrainement de chacun).

  36. Antoine DAVID says:

    Tr&#232s bon article. Tu aurais pu ajouter aussi une blessure relativement fr&#233quente qui touche pas mal de coureur et dont je souffre &#233galement est l'irritation des t&#233tons !!!!! ?
    J'en vois d&#233j&#224 qui se marrent au fond pr&#232s du radiateur mais c'est tr&#232s s&#233rieux ! Le frottement des textiles, m&#234me hyper technique, irrite &#233norm&#233ment les t&#233tons. C'est atroces, &#231a br&#251le, j'ai d&#233j&#224 fini les t&#233tons en sang. Le truc dingue ! Au del&#224 de 7km souvent je souffre. La premi&#232re fois je me suis dis c'est pas possible j'ai un soucis et en cherchant un peu sur le net je me suis aper&#231u que c'est tr&#232s courant. Maintenant au del&#224 de 5km je mets des pansements (g&#233nial avec les poils?).
    Certain essaye tout un tas de cr&#232me, de vaseline...parfois &#231a fonctionne mais bref c'est chiant.
    Voil&#224, je voulais absolument soulever de probl&#232me ! ???

    1. Oui, c'est vrai, tu as raison. Les pansements sont la solution la plus simple&#8230

    2. D B says:

      je t'invite &#224 tester l'akileine NOK. une cr&#232me &#224 base de karit&#233. Approuv&#233 sur le GR20 sans la moindre ampoule sur aux pieds. mais ca marche pour tout:
      lani&#232res de sac &#224 dos, t&#233tons ^^, entrejambes (pour ceux qui ont des cuisses de cycliste) et je l'utilise aussi le temps de former des nouvelles chaussures de courses.
      Il y a eu plein de retours positifs (que j'avais glan&#233 sur randonner-leger.com) et je ne peux qu'affirmer. et &#224 vrai dire mettre de la cr&#232me, action pr&#233ventive, est mieux que d'avoir mal ou d'acheter une tonne de pansements (le tube me tient plus qu'un an)

  37. Brice says:

    Bon article, c'est bien d'en parler !
    La glace peut être utilisé comme moyen de prévention aussi. Comme tu l'as dit, la course est un sport répétitifs créant des micro-traumatismes sur le plan musculaire et de fortes contraintes articulaires. Du coup la glace peut jouer un rôle important. J'ai bien conscience que tout le monde ne fera pas de séance de cryothérapie corps entier mais après la douche, un petit coup d'eau froide sur les gambettes peut s'avérer utile.

    Comme Marie l'a aussi mentionné, la fracture de fatigue est aussi fréquente (moins que les 5 présentées) et doit être considérée.
    On en revient toujours au même point, le repos. Ou du moins l'importance de bien gérer l'augmentation de volume d'entrainements et bien choisir les séances à faire (espacer les entraînements les plus traumatisants pour profiter au max de la surcompensation, permettre au corps d'assimiler le travail etc.). C'est pourquoi le plan d'entraînement est très intéressant !

    Idées d'article ?
    _ Les différentes séances possibles: VMA court, long, footing, séance technique avec exercices de plio, séance aéro, séance au seuil etc. => pourquoi faire ça, quand et comment ? Je n'ai pas absolument pas la prétention de tout savoir (ou de vouloir donner des leçons) mais quand j'avais commencer un peu plus sérieusement la course à pied j'étais un peu perdu avec tout les termes techniques. On trouve de tout sur internet et ce n'est pas toujours expliqué avec un vocabulaire courant. A cette époque j'aurais apprécié un article "débroussaillage" pour expliquer facilement ls séances types avec quelques rappels physiologiques pour bien connaître les impacts sur le corps et, in fine, la progression.
    _ Les étirements: quand et comment ? On entend de tout concernant les étirements et surtout beaucoup de croyances. En effet, beaucoup de personnes (et moi le premier) pensent qu'il faut s'étirer directement après une bonne séance pour éviter les courbatures ... Erreur. Au contraire, la fibre musculaire est encore plus traumatisée. L'idéal serait de faire une séance hors entrainement ou alors à distance (je n'ai pas la sienne infuse non plus, chaque individu est différent et cela dépend de l'entrainement de chacun).

  38. Antoine DAVID says:

    Très bon article. Tu aurais pu ajouter aussi une blessure relativement fréquente qui touche pas mal de coureur et dont je souffre également est l'irritation des tétons !!!!! ?
    J'en vois déjà qui se marrent au fond près du radiateur mais c'est très sérieux ! Le frottement des textiles, même hyper technique, irrite énormément les tétons. C'est atroces, ça brûle, j'ai déjà fini les tétons en sang. Le truc dingue ! Au delà de 7km souvent je souffre. La première fois je me suis dis c'est pas possible j'ai un soucis et en cherchant un peu sur le net je me suis aperçu que c'est très courant. Maintenant au delà de 5km je mets des pansements (génial avec les poils?).
    Certain essaye tout un tas de crème, de vaseline...parfois ça fonctionne mais bref c'est chiant.
    Voilà, je voulais absolument soulever de problème ! ???

    1. Oui, c'est vrai, tu as raison. Les pansements sont la solution la plus simple…

    2. D B says:

      je t'invite à tester l'akileine NOK. une crème à base de karité. Approuvé sur le GR20 sans la moindre ampoule sur aux pieds. mais ca marche pour tout:
      lanières de sac à dos, tétons ^^, entrejambes (pour ceux qui ont des cuisses de cycliste) et je l'utilise aussi le temps de former des nouvelles chaussures de courses.
      Il y a eu plein de retours positifs (que j'avais glané sur randonner-leger.com) et je ne peux qu'affirmer. et à vrai dire mettre de la crème, action préventive, est mieux que d'avoir mal ou d'acheter une tonne de pansements (le tube me tient plus qu'un an)

  39. Justin Hernandez Berthelin says:

    Super article, tr&#232s instructif, Lokan, pense tu faire le m&#234me pour les cyclistes avec ton exp&#233rience personnel ?

    1. Le v&#233lo est un sport m&#233dical pour moi. J'ai eu la chance de ne jamais me blesser, et mieux, de soigner des blessures en faisant du v&#233lo.

      Mais je peux investiguer, oui 😉

  40. Powwwwwwww says:

    Bel article ! Je m'y reconnais !

    En parlant de &#231a, pourrai-je avoir ton avis concernant les chaussures "five fingers", qui n'ont quasiment pas de semelle.

    Certes, pour un mec lourd comme toi c'est peut &#234tre pas le top, mais j'ai un probl&#232me similaire, il me faut un bon amortit et on m'a conseill&#233 d'essayer des five fingers, justement parce que tu as apparement un mouvement compl&#233tement diff&#233rent et plus naturel...

    1. Oul&#224, j'en ai une paire, et je ne me vois PAS DU TOUT courir avec, mais vraiment pas. Pour marcher, c'est cool, car &#231a fait travailler ton pied d'une mani&#232re bien plus naturelle, et fonctionnelle, mais pour courir quand tu es lourd&#8230 Nope.

      1. Powwwwwwww says:

        Thanks Grand chef !
        Je vais quand m&#234me essayer comme tu dis, en mode soft.

  41. Antoine DAVID says:

    Très bon article. Tu aurais pu ajouter aussi une blessure relativement fréquente qui touche pas mal de coureur et dont je souffre également est l'irritation des tétons !!!!! ?
    J'en vois déjà qui se marrent au fond près du radiateur mais c'est très sérieux ! Le frottement des textiles, même hyper technique, irrite énormément les tétons. C'est atroces, ça brûle, j'ai déjà fini les tétons en sang. Le truc dingue ! Au delà de 7km souvent je souffre. La première fois je me suis dis c'est pas possible j'ai un soucis et en cherchant un peu sur le net je me suis aperçu que c'est très courant. Maintenant au delà de 5km je mets des pansements (génial avec les poils?).
    Certain essaye tout un tas de crème, de vaseline...parfois ça fonctionne mais bref c'est chiant.
    Voilà, je voulais absolument soulever de problème ! ???

    1. Oui, c'est vrai, tu as raison. Les pansements sont la solution la plus simple…

    2. D B says:

      je t'invite à tester l'akileine NOK. une crème à base de karité. Approuvé sur le GR20 sans la moindre ampoule sur aux pieds. mais ca marche pour tout:
      lanières de sac à dos, tétons ^^, entrejambes (pour ceux qui ont des cuisses de cycliste) et je l'utilise aussi le temps de former des nouvelles chaussures de courses.
      Il y a eu plein de retours positifs (que j'avais glané sur randonner-leger.com) et je ne peux qu'affirmer. et à vrai dire mettre de la crème, action préventive, est mieux que d'avoir mal ou d'acheter une tonne de pansements (le tube me tient plus qu'un an)

  42. Justin Hernandez Berthelin says:

    Super article, très instructif, Lokan, pense tu faire le même pour les cyclistes avec ton expérience personnel ?

    1. Le vélo est un sport médical pour moi. J'ai eu la chance de ne jamais me blesser, et mieux, de soigner des blessures en faisant du vélo.

      Mais je peux investiguer, oui 😉

  43. Powwwwwwww says:

    Bel article ! Je m'y reconnais !

    En parlant de ça, pourrai-je avoir ton avis concernant les chaussures "five fingers", qui n'ont quasiment pas de semelle.

    Certes, pour un mec lourd comme toi c'est peut être pas le top, mais j'ai un problème similaire, il me faut un bon amortit et on m'a conseillé d'essayer des five fingers, justement parce que tu as apparement un mouvement complétement différent et plus naturel...

    1. Oulà, j'en ai une paire, et je ne me vois PAS DU TOUT courir avec, mais vraiment pas. Pour marcher, c'est cool, car ça fait travailler ton pied d'une manière bien plus naturelle, et fonctionnelle, mais pour courir quand tu es lourd… Nope.

      1. Powwwwwwww says:

        Thanks Grand chef !
        Je vais quand même essayer comme tu dis, en mode soft.

  44. Justin Hernandez Berthelin says:

    Super article, très instructif, Lokan, pense tu faire le même pour les cyclistes avec ton expérience personnel ?

    1. Le vélo est un sport médical pour moi. J'ai eu la chance de ne jamais me blesser, et mieux, de soigner des blessures en faisant du vélo.

      Mais je peux investiguer, oui 😉

  45. Powwwwwwww says:

    Bel article ! Je m'y reconnais !

    En parlant de ça, pourrai-je avoir ton avis concernant les chaussures "five fingers", qui n'ont quasiment pas de semelle.

    Certes, pour un mec lourd comme toi c'est peut être pas le top, mais j'ai un problème similaire, il me faut un bon amortit et on m'a conseillé d'essayer des five fingers, justement parce que tu as apparement un mouvement complétement différent et plus naturel...

    1. Oulà, j'en ai une paire, et je ne me vois PAS DU TOUT courir avec, mais vraiment pas. Pour marcher, c'est cool, car ça fait travailler ton pied d'une manière bien plus naturelle, et fonctionnelle, mais pour courir quand tu es lourd… Nope.

      1. Powwwwwwww says:

        Thanks Grand chef !
        Je vais quand même essayer comme tu dis, en mode soft.

  46. ll13 says:

    Yo ! Je viens de tester les prophecy mizumo sur tes conseils, j'ai test&#233 pas mal de marques avant et l&#224 franchement elle sont top ! Super amorti (82kgs) !! Merci lokan....;)

    1. Ah !! Je suis super content que quelqu'un confirme mon avis 😉

      Bons runs &#224 toi !

  47. Vincent Calvi says:

    olala ... un grand merci Lokan ! je souffre depuis quelques mois d'une apon&#233vrosite plantaire (ou fasciite plantaire dans ton article, &#231&#224 semble &#234tre la m&#234me chose ...). j'ai d&#233j&#224 fais radios et &#233chographies, les m&#233decins ne savent pas ce que j'ai, je laissais courir (sans jeu de mot), et l&#224 bim ton article qui relance mes recherches ... je vais voir un podologue la semaine prochaine du coup 🙂

    1. Mic Onta says:

      J'ai peut &#234tre une petite apon&#233vrosite plantaire. Un m&#233decin du sport m'a conseill&#233 de porter des chaussures ouvertes type Birkenstock en remplacement des tongs traditionnelles que j'ai l'habitude d'utiliser quotidiennement (chez moi, en sortie de douche etc...). On &#233vite ainsi de trop d&#233rouler le pied ... J'imagine aussi que le li&#232ge amorti d'avantage que les tongs traditionnelles...

      Vincent Calvi, est ce que ton podologue t'a parl&#233 de ce type de chaussure ?

      Merci Lokan pour cet article qui me r&#233v&#232le malheureusement aujourd'hui tout son int&#233r&#234t

  48. ll13 says:

    Yo ! Je viens de tester les prophecy mizumo sur tes conseils, j'ai testé pas mal de marques avant et là franchement elle sont top ! Super amorti (82kgs) !! Merci lokan....;)

    1. Ah !! Je suis super content que quelqu'un confirme mon avis 😉

      Bons runs à toi !

  49. Vincent Calvi says:

    olala ... un grand merci Lokan ! je souffre depuis quelques mois d'une aponévrosite plantaire (ou fasciite plantaire dans ton article, çà semble être la même chose ...). j'ai déjà fais radios et échographies, les médecins ne savent pas ce que j'ai, je laissais courir (sans jeu de mot), et là bim ton article qui relance mes recherches ... je vais voir un podologue la semaine prochaine du coup 🙂

    1. Mic Onta says:

      J'ai peut être une petite aponévrosite plantaire. Un médecin du sport m'a conseillé de porter des chaussures ouvertes type Birkenstock en remplacement des tongs traditionnelles que j'ai l'habitude d'utiliser quotidiennement (chez moi, en sortie de douche etc...). On évite ainsi de trop dérouler le pied ... J'imagine aussi que le liège amorti d'avantage que les tongs traditionnelles...

      Vincent Calvi, est ce que ton podologue t'a parlé de ce type de chaussure ?

      Merci Lokan pour cet article qui me révèle malheureusement aujourd'hui tout son intérêt

  50. ll13 says:

    Yo ! Je viens de tester les prophecy mizumo sur tes conseils, j'ai testé pas mal de marques avant et là franchement elle sont top ! Super amorti (82kgs) !! Merci lokan....;)

    1. Ah !! Je suis super content que quelqu'un confirme mon avis 😉

      Bons runs à toi !

  51. Vincent Calvi says:

    olala ... un grand merci Lokan ! je souffre depuis quelques mois d'une aponévrosite plantaire (ou fasciite plantaire dans ton article, çà semble être la même chose ...). j'ai déjà fais radios et échographies, les médecins ne savent pas ce que j'ai, je laissais courir (sans jeu de mot), et là bim ton article qui relance mes recherches ... je vais voir un podologue la semaine prochaine du coup 🙂

    1. Mic Onta says:

      J'ai peut être une petite aponévrosite plantaire. Un médecin du sport m'a conseillé de porter des chaussures ouvertes type Birkenstock en remplacement des tongs traditionnelles que j'ai l'habitude d'utiliser quotidiennement (chez moi, en sortie de douche etc...). On évite ainsi de trop dérouler le pied ... J'imagine aussi que le liège amorti d'avantage que les tongs traditionnelles...

      Vincent Calvi, est ce que ton podologue t'a parlé de ce type de chaussure ?

      Merci Lokan pour cet article qui me révèle malheureusement aujourd'hui tout son intérêt

  52. CrackAMouet says:

    Hello,

    Je suis touch&#233 par le syndrome de l'essuie glace. En ce qui me concerne pas de semelles orthop&#233diques. J'utilise une genouill&#232re adapt&#233e &#224 ce type de probl&#232me, c'est une Zamst RK-1.

  53. CrackAMouet says:

    Hello,

    Je suis touché par le syndrome de l'essuie glace. En ce qui me concerne pas de semelles orthopédiques. J'utilise une genouillère adaptée à ce type de problème, c'est une Zamst RK-1.

  54. CrackAMouet says:

    Hello,

    Je suis touché par le syndrome de l'essuie glace. En ce qui me concerne pas de semelles orthopédiques. J'utilise une genouillère adaptée à ce type de problème, c'est une Zamst RK-1.

  55. Cédric says:

    Bonjour Lokan et &#224 tous,

    Je me permets de t&#233moigner sur le tendon d'Achille, il ne faut pas h&#233siter de boire &#233norm&#233ment car c'est une partie du corps qui a du mal a &#234tre irriguer.
    Il faut aussi se pincer le tendon chaque jour afin que celui-ci aille chercher l'hydratation dont il a besoin.
    Et pour finir, pratiquer le protocole de Stanish aide &#233norm&#233ment.
    Je vous confie tout &#231a sur les conseils du Dr Van Den Steene, qui &#224 l'&#233poque m'a remis sur pieds apr&#232s une rupture totale du tendon d'Achille.
    Bonne course &#224 tous et encore merci pour tes conseils Lokan.

    C&#233dric

  56. Cédric says:

    Bonjour Lokan et &#224 tous,

    Je me permets de t&#233moigner sur le tendon d'Achille, il ne faut pas h&#233siter de boire &#233norm&#233ment car c'est une partie du corps qui a du mal a &#234tre irriguer.
    Il faut aussi se pincer le tendon chaque jour afin que celui-ci aille chercher l'hydratation dont il a besoin.
    Et pour finir, pratiquer le protocole de Stanish aide &#233norm&#233ment.
    Je vous confie tout &#231a sur les conseils du Dr Van Den Steene, qui &#224 l'&#233poque m'a remis sur pieds apr&#232s une rupture totale du tendon d'Achille.
    Bonne course &#224 tous et encore merci pour tes conseils Lokan.

    C&#233dric

  57. Cédric says:

    Bonjour Lokan et à tous,

    Je me permets de témoigner sur le tendon d'Achille, il ne faut pas hésiter de boire énormément car c'est une partie du corps qui a du mal a être irriguer.
    Il faut aussi se pincer le tendon chaque jour afin que celui-ci aille chercher l'hydratation dont il a besoin.
    Et pour finir, pratiquer le protocole de Stanish aide énormément.
    Je vous confie tout ça sur les conseils du Dr Van Den Steene, qui à l'époque m'a remis sur pieds après une rupture totale du tendon d'Achille.
    Bonne course à tous et encore merci pour tes conseils Lokan.

    Cédric

  58. Cédric says:

    Bonjour Lokan et à tous,

    Je me permets de témoigner sur le tendon d'Achille, il ne faut pas hésiter de boire énormément car c'est une partie du corps qui a du mal a être irriguer.
    Il faut aussi se pincer le tendon chaque jour afin que celui-ci aille chercher l'hydratation dont il a besoin.
    Et pour finir, pratiquer le protocole de Stanish aide énormément.
    Je vous confie tout ça sur les conseils du Dr Van Den Steene, qui à l'époque m'a remis sur pieds après une rupture totale du tendon d'Achille.
    Bonne course à tous et encore merci pour tes conseils Lokan.

    Cédric

  59. Cédric says:

    Bonjour Lokan et à tous,

    Je me permets de témoigner sur le tendon d'Achille, il ne faut pas hésiter de boire énormément car c'est une partie du corps qui a du mal a être irriguer.
    Il faut aussi se pincer le tendon chaque jour afin que celui-ci aille chercher l'hydratation dont il a besoin.
    Et pour finir, pratiquer le protocole de Stanish aide énormément.
    Je vous confie tout ça sur les conseils du Dr Van Den Steene, qui à l'époque m'a remis sur pieds après une rupture totale du tendon d'Achille.
    Bonne course à tous et encore merci pour tes conseils Lokan.

    Cédric

  60. Cédric says:

    Bonjour Lokan et à tous,

    Je me permets de témoigner sur le tendon d'Achille, il ne faut pas hésiter de boire énormément car c'est une partie du corps qui a du mal a être irriguer.
    Il faut aussi se pincer le tendon chaque jour afin que celui-ci aille chercher l'hydratation dont il a besoin.
    Et pour finir, pratiquer le protocole de Stanish aide énormément.
    Je vous confie tout ça sur les conseils du Dr Van Den Steene, qui à l'époque m'a remis sur pieds après une rupture totale du tendon d'Achille.
    Bonne course à tous et encore merci pour tes conseils Lokan.

    Cédric

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.