Catégories
Pages
S'abonner

J'ai lu "Et si on arrêtait de se mentir" de Erwann Menthéour

Publié le Friday 14 November 2014 dans la catégorie Sport & Santé

Durant mon récent déplacement à Berlin, j’ai voulu lire un livre de nutrition et de sport. “Et si on arrêtait de se mentir” étant en haut de ce classement sur l’iBook Store, j’ai foncé.

Tout commence par l’alimentation

Comme beaucoup de gens, j’aime le sport. Comme beaucoup de gens, je sais que l’alimentation est primordiale, et comme beaucoup de ces gens-là, je fais attention aux grandes lignes. Mais comme l’immense majorité des gens, je ne sais pas ce qui est réellement bon pour moi.

Le livre d’Erwann Menthéour est pour moi la confirmation de beaucoup de choses. Il est évident que l’alimentation a un rôle central dans ce que nous sommes, et qu’on ne lui accorde pas le dixième de l’attention qu’elle mérite. Ce bouquin, “Et si on arrêtait de se mentir”, recadre bien les choses.

Un livre important, mais facile à lire

Le mois dernier, dans ma volonté d’améliorer mes performances sur le vélo pour l’année à venir, je me suis penché sur un autre livre, “The Paleo Diet”, écrit avec Joe Friel, le papa de l’entraînement sur un vélo - je vous conseille très fortement “The Power Meter Handbook” et ”The Cyclist Training Bible", deux livres absolument nécessaires à tous ceux qui veulent faire du vélo sérieusement. Ce livre n’était pas technique, mais trop abstrait, et ça m’a dérangé : quand on achète un bouquin prétendant révolutionner notre rapport à l’alimentation, on s’attend à quelques éléments concrets.

Ici, c’est exactement le contraire. Erwann énonce clairement sa façon de penser et d’appliquer la théorie qu’il vient d’expliquer. Ça devient concret, et on se surprend à se dire “Mmm, comment est-ce que je pourrai faire ça moi-même ?”.

Un excellent début dans la connaissance de notre corps

Si vous n’avez jamais acheté de bouquin sur l’alimentation, le corps humain, et comment être en forme, alors lancez-vous sur celui-là (si le sujet vous intéresse, évidemment). Si vous avez déjà lu des bouquins de ce type, vous re-croiserez évidemment des principes que vous connaissez déjà, mais les explications de l’auteur valent vraiment le détour. C’est simple sans être simpliste, factuel sans être barbant.

De mon côté, j’espère que ce petit retour de lecture vous a plu, et si oui, il y en aura bien d’autres.

Vous pouvez acheter “Et si on arrêtait de se mentir” sur l’iBooks Store ou sur Amazon (Kindle ou Broché). Si vous vous demandez pourquoi j'ai une moustache, session de rattrapage.

PS : et voilà le lien vers la centrifugeuse.

EDIT : Après m'être renseigné, je vais suivre vos conseils dans les commentaires (et me ruiner) en renvoyant ma centrifugeuse pour acheter un extracteur de jus, moins bruyant, moins bordélique, et plus efficace.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.