S'abonner au site
Catégories
Pages

Il faut sauver le vrai zouk !

Publié le mercredi 3 septembre 2014 dans la catégorie DayByDay

Le zouk est un style de musique que j'adore, et qui tourne toute la journée dans mon casque, mes enceintes, ou ma voiture. Mais il faut sauver le vrai zouk !

Le zouk, bien écrit

Le "zouk", ça s'écrit comme ça : "Z - O - U - K" ! Pas "zook", ou autres aberrations grammaticales que j'ai pu croiser.

Il y a différents types de zouk, notamment en fonction du tempo de la musique. Sachez que ce qu'on appelle aujourd'hui "zouk béton" est le zouk original. Ça bouge beaucoup, et on qualifie la musique de "Voyé Monté" en créole. C'est un mélange de gwo ka, calypso, biguine, rythmes Africains et kompa ou kadans.

Si vous cherchez une valeur sûre de ce "vrai zouk", tournez vous vers Kassav' (ci-dessus). Après des années à en rêver, je suis allé les voir en concert il y a un peu plus d'un an à Paris, et WAOU (la vidéo ci-dessus est extraite de ce concert)!!!! Cette ambiance de folie…

Pourquoi faut-il sauver le zouk ?

En écoutant le dernier album de zouk récupéré, je suis tombé par hasard sur le morceau de Nilâ Priss qui est à la une de cet article : "Sové Zouk La". Elle y explique l'amour pour la musique qui a bercé son enfance, et rappelle ses origines. C'est aussi pour ça que j'écris cet article.

Le zouk, ce n'est pas toutes les bouses que vous entendez et qui chantent en créole pour faire bien. Depuis une dizaine d'années, il y a énormément de zouk commercial, dégueulasse. Les compilations ayant pour but de regrouper les meilleurs morceaux de l'année sont tristes à en pleurer, et il faut rendre au zouk ses lettres de noblesse.

Le zouk love, cas particulier

Le zouk love est caractérisé par un rythme plus lent, et ce sont généralement des chansons d'amour. J'ai découvert le zouk par le biais du zouk love, et le zouk love par le biais de Princess' Lover (oui, le nom fait rêver, mais j'étais jeune). Le morceau de zouk love ultime, c'est évidemment Alan Cavé "Sé pa pou dat".

Si par hasard, l'envie vous prend de frotter, je vous laisse une petite démo ci-dessous. Le morceau est de Kim - "Mon ami" (une autre valeur sure).

Comment trouver du bon zouk ?

Je n'ai pas la prétention de n'écouter que de la bonne musique, mais si vous me suivez sur Twitter, je partage régulièrement les morceaux que j'écoute. Apprenez également à différencier des styles qui ressemblent au zouk, comme le kompa, ou le sega. Peut-être que vous préférez ces styles là, mais au moins vous connaitrez leur noms.

Pour creuser un peu plus, je vous invite à jeter un oeil à l'article Wikipédia sur lequel je me suis appuyé pour éviter de dire trop de conneries, et de chercher sur YouTube les exemples donnés, pour vous faire une idée musicale.

Cet article a été motivé par des questions "zouk" sur Twitter, et j'espère qu'il vous a plu. Si tel est le cas, n'hésitez pas à le partager.

Bisous 😉

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.

Si vous désirez afficher un avatar, associez-le à votre adresse mail grâce au service Gravatar.

  1. Gérard says:

    Je ne goute pas trop le zouk, bien qu'ayant habité sur des iles où on l'entend toute la journée (enfin, c'est sûrement à cause de ça :p).
    Le fait est que la musique -comme le language- sont des phénomènes culturels diachroniques et appelés à évolués. Il n'y a pas de vrai zouk, comme il n'y a pas de vrai rock, il y a des faits plus ou moins fondateurs et des branches, des influences.
    Après, que le zouk, comme les autres courants et toutes les choses culturelles de notre société soit contaminé de la paupérisation ambiante, ça ne m'étonne pas vraiment.

    1. C'est beau ce que tu dis là…

  2. Le zouk a malheureusement une assez mauvaise image de ringard en France métropolitaine chez ceux qui ne sont pas allés plus loin que Zouk Machine et la Compagnie créole. Ayant eu une ex guadeloupéenne, je suis également tombé dedans (tout comme dans le dancehall et dans une moindre mesure le soca) il y a quelques années et je n'en suis jamais sorti...

    Le problème est que cette musique n'est malheureusement pas assez mise en valeur ici et les sites spécialisées ne sont que trop peu nombreux. Sans parler de la disponibilité des albums bien trop limitée en métropole, les sites spécialisés restés dans les années 90 (leblogduzouk en est le meilleur exemple) et l'offre légale dématérialisée inexistante. Tout ça n'aide pas à sa découverte ici dans nos contrées...

    Je vais te faire un mail, si ça t'intéresse j'ai pas mal de sons à partager ;-).

  3. Thomas Lecoq says:

    Kassav du grand classique du zouk mais toujours aussi bon 🙂

  4. Gérard says:

    Je ne goute pas trop le zouk, bien qu'ayant habité sur des iles où on l'entend toute la journée (enfin, c'est sûrement à cause de ça :p).
    Le fait est que la musique -comme le language- sont des phénomènes culturels diachroniques et appelés à évolués. Il n'y a pas de vrai zouk, comme il n'y a pas de vrai rock, il y a des faits plus ou moins fondateurs et des branches, des influences.
    Après, que le zouk, comme les autres courants et toutes les choses culturelles de notre société soit contaminé de la paupérisation ambiante, ça ne m'étonne pas vraiment.

    1. C'est beau ce que tu dis là…

  5. Le zouk a malheureusement une assez mauvaise image de ringard en France métropolitaine chez ceux qui ne sont pas allés plus loin que Zouk Machine et la Compagnie créole. Ayant eu une ex guadeloupéenne, je suis également tombé dedans (tout comme dans le dancehall et dans une moindre mesure le soca) il y a quelques années et je n'en suis jamais sorti...

    Le problème est que cette musique n'est malheureusement pas assez mise en valeur ici et les sites spécialisées ne sont que trop peu nombreux. Sans parler de la disponibilité des albums bien trop limitée en métropole, les sites spécialisés restés dans les années 90 (leblogduzouk en est le meilleur exemple) et l'offre légale dématérialisée inexistante. Tout ça n'aide pas à sa découverte ici dans nos contrées...

    Je vais te faire un mail, si ça t'intéresse j'ai pas mal de sons à partager ;-).

  6. Thomas Lecoq says:

    Kassav du grand classique du zouk mais toujours aussi bon 🙂

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.