Catégories
Pages
S'abonner

projectSFO - Share the road

Publié le Monday 24 March 2014 dans la catégorie Voyage

Aux USA, la conduite est totalement différente de chez nous, et c’est tant mieux. A travers ce billet, je vais vous montrer les points les plus marquants.

Photo "Une jolie Tesla Model S"

Le feu de l’autre côté du carrefour

La première fois qu’on conduit aux USA, on se fait nécessairement surprendre par le feu qui se situe de l’autre côté du carrefour ; on s’arrête alors comme un un con au pied du feu, c’est à dire en plein milieu du carrefour.

carrefour usa

Autre immense avantage, le nom de la rue que l’on croise est affiché sous le feu. On a donc facilement toutes les informations pour savoir où on est. Si vous êtes piéton, le nom des rues est également indiqué au niveau du passage piéton pour traverser la rue, au sol (mais je n’ai pas de photo de ça).

carrefour usa

Les zones “KEEP CLEAR”

Je râle tous les jours de voir mes cons-patriotes français s’entasser comme des sardines dans un carrefour ou un rond-point, alors que l’issue qu’ils veulent prendre est totalement bouchée. Putain !! Restez derrière la ligne d’effet des feux, ou le cédez-le-passage dans un rond-point, et ne bouchez pas toute la circulation !! Vous trouvez que je m’énerve pour rien ? Regardez cette photo !

keep clear usa

Aux USA, une grande zone “KEEP CLEAR” (garder libre) se situe à toutes les intersections, ou tous les accès qui doivent rester libres et accessibles. Vous vous retrouvez bloqué dans cette zone ? C’est la contravention !! Au lieu de se concentrer sur la vitesse et les radars qui vont avec, on devrait se concentrer sur l’incivilité au volant, notamment en ville. Il y aurait largement plus de sous à se faire 😉

L’espaaaaace

Ce n’est pas une pub pour les machins de Renault. Aux USA, il y a avant tout de l’espace, de la place dans tous les sens. Du coup, ça leur permet de faire des grandes routes, très larges, avec potentiellement des trottoirs ou pistes cyclables aussi larges que la route elle-même (ici, à la Marina de San Francisco).

piste cyclable usa

Bike lane

Vous vous doutez que je ne suis pas insensible aux pistes cyclables. En France, je n’utilise presque jamais les pistes cyclables, malgré l’obligation légale pour un cycliste “d’emprunter la voie qui lui est réservée si elle est disponible. De vous à moi ? C’est le meilleur moyen de crever un pneu ! Avant d’obliger les gens à rouler sur des pistes cyclables, il faudrait s’assurer qu’elles méritent bien ce terme, non ?

piste cyclable usa

Aux USA, du moins à San Francisco, je crois me souvenir d’avoir vu des pistes cyclables dans toutes les rues, entre les voitures et le stationnement. La route est globalement en bon état, et ça fait plaisir de voir qu’on est encouragés a partager la route.

piste cyclable usa

En France, je n’ai vu qu’une ville ou il fait bon rouler, c’est Grenoble !! Très agréablement surpris quand on voit ce qu’il se fait ailleurs (comme à Toulouse par exemple).

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.