Catégories
Pages
S'abonner

Présentation et test du Tamron 24-70mm Di USD

Publié le Wednesday 5 June 2013 dans la catégorie DayByDay

J’attendais avec impatience le Tamron 24–70 mm f/2.8, Di VC USD pour le tester sur mon Sony Alpha 99. Miss Numérique a eu la gentillesse de m’en envoyer un en test.

Prise en main - Ergonomie

Le Tamron 24–70 f/2.8 n’est pas un zoom comme les autres. En effet, cette version de la focale la plus courante sur des boîtiers plein format est stabilisée. Enfin… si vous êtes en monture Nikon et Canon. En monture Sony, vous payerez cet objectif aussi cher, mais vous n’aurez pas de stabilisation. L’excuse est que les boîtiers Sony sont déjà stabilisés. Mouai… Bof… Deux stabilisations valent mieux qu’une, non ?

Cet objectif est en tout cas très agréable à utiliser, et, disons le, c’est le meilleur 24–70 que j’ai testé. La qualité de fabrication est au rendez-vous, et Tamron entend bien faire mal aux objectifs Canon et Nikon avec cette optique proposée presque 50% moins chère.

La mise au point est souple en mode manuel, et le changement de focales se fait sans heurt ; un réel confort.

Tamron 24-70 Di VC USD

Pour ce test, le Tamron 24-70 2.8 a été monté sur un Sony Alpha 99.

Autofocus

L’autofocus ultrasonique (USD est là pour ultra silent drive) est très rapide et silencieux, comme on peut s’y attendre. Il est même meilleur que ça ; j’ai vraiment été surpris de la qualité de la mise au point (rapidité et silence) durant l’usage en mode vidéo. Cet objectif est réellement parfait pour ça.

Le bokeh, bien que difficilement quantifiable, est assez agréable sur mon Sony Alpha 99.

Tamron 24-70 Di VC USD

Distorsion

Aucune distorsion n’a été remarquée durant les tests.

Vignettage - Piqué

Sur mon plein format, je n’ai pas constaté de vignettage à 24 mm. En revanche, une certaine mollesse d’image est présente dans les angles.

Le piqué est relativement agréable. Dés la pleine ouverture, la sensation de détail est parfaite au centre, même s’il faudra fermer d’un ou deux diaphragmes pour que l’ensemble de l’image soit correct.

Tamron 24 70 2.8 Di VC USD

Le vignettage est peu présent sur les images, même à 24 mm

Flare

Etrangement, l’objectif a été très sensible au flare lors de mes tests.

Ce n’est cependant pas une donnée que j’aime communiquer, car il faut prendre le soleil en photo pour s’en rendre compte. Dans la mesure où ce genre de situation ne se produit pas, ou peu au cours d’une utilisation normale d’un objectif photo, je trouve aberrant de “quantifier” le flare.

Tamron 24-70 Di VC USD flare

Même si je ne vois pas l'intérêt de cette mesure, l'objectif est sensible au flare.

Aberrations chromatiques

Là, grosse surprise : aucune aberration chromatique lors de mes tests sur des feuillages. L’objectif s’en sort parfaitement bien, quelle que soit la situation, et c’est un réel plaisir que de prendre des photos, même dans des situations compliquées avec celui-ci.

tamron 24 70 2.8 Di VC USD aberration

Aucune aberration chromatique n'a été visibles durant mes deux semaines de tests

Conclusion

Ce Tamron 24–70 f/2.8 Di VC USD est clairement l’optique de l’année, et mérite ce titre, surtout à 880 EUR. Aussi à l’aise en photo qu’en vidéo grâce à son autofocus ultra-sonique, il m’a agréablement surpris durant mes deux semaines de tests. Le piqué de chaque photo est bluffant, et la mise au point est un réel bonheur, dans absolument toutes les situations.

Une véritable tuerie !! Le genre de test où je ne sais pas s’il faut remercier Miss Numérique, tellement j’ai pleuré en renvoyant cet objectif.  Allez faire un tour sur la galerie des photos de tests (sans traitement).

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.