S'abonner au site
Catégories
Pages

Présentation et test du Tamron 24-70mm Di USD

Publié le mercredi 5 juin 2013 dans la catégorie DayByDay

J’attendais avec impatience le Tamron 24–70 mm f/2.8, Di VC USD pour le tester sur mon Sony Alpha 99. Miss Numérique a eu la gentillesse de m’en envoyer un en test.

Prise en main - Ergonomie

Le Tamron 24–70 f/2.8 n’est pas un zoom comme les autres. En effet, cette version de la focale la plus courante sur des boîtiers plein format est stabilisée. Enfin… si vous êtes en monture Nikon et Canon. En monture Sony, vous payerez cet objectif aussi cher, mais vous n’aurez pas de stabilisation. L’excuse est que les boîtiers Sony sont déjà stabilisés. Mouai… Bof… Deux stabilisations valent mieux qu’une, non ?

Cet objectif est en tout cas très agréable à utiliser, et, disons le, c’est le meilleur 24–70 que j’ai testé. La qualité de fabrication est au rendez-vous, et Tamron entend bien faire mal aux objectifs Canon et Nikon avec cette optique proposée presque 50% moins chère.

La mise au point est souple en mode manuel, et le changement de focales se fait sans heurt ; un réel confort.

Tamron 24-70 Di VC USD

Pour ce test, le Tamron 24-70 2.8 a été monté sur un Sony Alpha 99.

Autofocus

L’autofocus ultrasonique (USD est là pour ultra silent drive) est très rapide et silencieux, comme on peut s’y attendre. Il est même meilleur que ça ; j’ai vraiment été surpris de la qualité de la mise au point (rapidité et silence) durant l’usage en mode vidéo. Cet objectif est réellement parfait pour ça.

Le bokeh, bien que difficilement quantifiable, est assez agréable sur mon Sony Alpha 99.

Tamron 24-70 Di VC USD

Distorsion

Aucune distorsion n’a été remarquée durant les tests.

Vignettage - Piqué

Sur mon plein format, je n’ai pas constaté de vignettage à 24 mm. En revanche, une certaine mollesse d’image est présente dans les angles.

Le piqué est relativement agréable. Dés la pleine ouverture, la sensation de détail est parfaite au centre, même s’il faudra fermer d’un ou deux diaphragmes pour que l’ensemble de l’image soit correct.

Tamron 24 70 2.8 Di VC USD

Le vignettage est peu présent sur les images, même à 24 mm

Flare

Etrangement, l’objectif a été très sensible au flare lors de mes tests.

Ce n’est cependant pas une donnée que j’aime communiquer, car il faut prendre le soleil en photo pour s’en rendre compte. Dans la mesure où ce genre de situation ne se produit pas, ou peu au cours d’une utilisation normale d’un objectif photo, je trouve aberrant de “quantifier” le flare.

Tamron 24-70 Di VC USD flare

Même si je ne vois pas l'intérêt de cette mesure, l'objectif est sensible au flare.

Aberrations chromatiques

Là, grosse surprise : aucune aberration chromatique lors de mes tests sur des feuillages. L’objectif s’en sort parfaitement bien, quelle que soit la situation, et c’est un réel plaisir que de prendre des photos, même dans des situations compliquées avec celui-ci.

tamron 24 70 2.8 Di VC USD aberration

Aucune aberration chromatique n'a été visibles durant mes deux semaines de tests

Conclusion

Ce Tamron 24–70 f/2.8 Di VC USD est clairement l’optique de l’année, et mérite ce titre, surtout à 880 EUR. Aussi à l’aise en photo qu’en vidéo grâce à son autofocus ultra-sonique, il m’a agréablement surpris durant mes deux semaines de tests. Le piqué de chaque photo est bluffant, et la mise au point est un réel bonheur, dans absolument toutes les situations.

Une véritable tuerie !! Le genre de test où je ne sais pas s’il faut remercier Miss Numérique, tellement j’ai pleuré en renvoyant cet objectif.  Allez faire un tour sur la galerie des photos de tests (sans traitement).

Article écrit par LoKan Sardari 🧠 Ultralearner | 👨‍💻 Entrepreneur | 🏋️‍♂️ Athlete | 🌱 Plant lover | ✈️ Travel addict

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable.

Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française.

Tout commentaire ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.

Si vous désirez afficher un avatar, associez-le à votre adresse mail grâce au service Gravatar.

  1. Gauthier says:

    Petit bug de montage au début, tu as oublié de couper une petite partie ^^

  2. Christophe Abadie says:

    Ouah ! les yeux qui tombent pile poil dans le R et le O 😉

  3. Paul Cuniasse says:

    Sur un Nikon 3100 c'est envisageable ? J'ai pas bien saisi l'idée du full frame...

    1. Manus says:

      Oui pas de soucis sur le D3100, tous les objectifs qui se montent sur FF peuvent se monter sur APS-C (mais pas l'inverse), par contre il faudra prendre en compte le coefficient de recadrage en multipliant les focales par x1.5 (car le capteur est plus petit).

  4. Paul Cuniasse says:

    En tous cas très bon article, merci Lokan 🙂

  5. Gauthier says:

    Petit bug de montage au début, tu as oublié de couper une petite partie ^^

  6. Christophe Abadie says:

    Ouah ! les yeux qui tombent pile poil dans le R et le O 😉

  7. JeffB says:

    Salut Lokan,

    Tu pourrais aussi te poser la question suivante : Pourquoi est-il conseillé d'enlever la stabilisation lorsque l'on photographie sur trépied ?
    La réponse est enfaite la même.

    Étant donné que ton capteur est déjà stabilisé rajouté une autre stabilisation risque de provoquer certains problèmes. Il va chercher à compenser un mouvement qui n'existe plus ou alors qui est très très minime, ce qui pourrait te donner un effet de flou.

    Pour faire simple lors d'une stabilisation optique se sont les lentilles qui bougent pour compenser ton mouvement. Concernant la stabilisation mechanique, c'est ton capteur qui bouge. Le gros problème qui existe est qu'il est quasiment impossible que tes lentilles et ton capteur se déplace de la même manière afin de corriger ton mouvement. Ce qui va donc, comme dit plus haut, te créer un flou qui ne devrait pas exister via une seule et unique stabilisation.

    J'espère que j'aurais été clair dans mon explication et que cela pourra éventuellement éclairer toutes les personnes qui se posent la question.

    Ciao 😉

    1. Haaaaaaa !!!! Merci beaucoup mec !! Tu as éclairé ma lanterne de la meilleure des manières 😉

      En fait, c'est mieux sans stabilisation. Merci Tamron…

      (j'aime quand mes lecteurs répondent aux questions que je me pose)

      1. JeffB says:

        De rien Lokan, le partage va dans les deux sens donc si je peux contribuer à ma faible façon 😉
        D'ailleurs c'est toujours intéressant à savoir : Canon, Nikon et Panasonic, les objectifs sont stabilisés ; Pentax, Sony et Olympus, ce sont les boîtiers.

        Je ne participe que très peu sur les commentaires mais je risque de devenir un peu plus actif si tu tests pas mal de matos photo 😉

  8. Paul Cuniasse says:

    Sur un Nikon 3100 c'est envisageable ? J'ai pas bien saisi l'idée du full frame...

    1. Manus says:

      Oui pas de soucis sur le D3100, tous les objectifs qui se montent sur FF peuvent se monter sur APS-C (mais pas l'inverse), par contre il faudra prendre en compte le coefficient de recadrage en multipliant les focales par x1.5 (car le capteur est plus petit).

  9. Paul Cuniasse says:

    En tous cas très bon article, merci Lokan 🙂

  10. JeffB says:

    Salut Lokan,

    Tu pourrais aussi te poser la question suivante : Pourquoi est-il conseillé d'enlever la stabilisation lorsque l'on photographie sur trépied ?
    La réponse est enfaite la même.

    Étant donné que ton capteur est déjà stabilisé rajouté une autre stabilisation risque de provoquer certains problèmes. Il va chercher à compenser un mouvement qui n'existe plus ou alors qui est très très minime, ce qui pourrait te donner un effet de flou.

    Pour faire simple lors d'une stabilisation optique se sont les lentilles qui bougent pour compenser ton mouvement. Concernant la stabilisation mechanique, c'est ton capteur qui bouge. Le gros problème qui existe est qu'il est quasiment impossible que tes lentilles et ton capteur se déplace de la même manière afin de corriger ton mouvement. Ce qui va donc, comme dit plus haut, te créer un flou qui ne devrait pas exister via une seule et unique stabilisation.

    J'espère que j'aurais été clair dans mon explication et que cela pourra éventuellement éclairer toutes les personnes qui se posent la question.

    Ciao 😉

    1. Haaaaaaa !!!! Merci beaucoup mec !! Tu as éclairé ma lanterne de la meilleure des manières 😉

      En fait, c'est mieux sans stabilisation. Merci Tamron…

      (j'aime quand mes lecteurs répondent aux questions que je me pose)

      1. JeffB says:

        De rien Lokan, le partage va dans les deux sens donc si je peux contribuer à ma faible façon 😉
        D'ailleurs c'est toujours intéressant à savoir : Canon, Nikon et Panasonic, les objectifs sont stabilisés ; Pentax, Sony et Olympus, ce sont les boîtiers.

        Je ne participe que très peu sur les commentaires mais je risque de devenir un peu plus actif si tu tests pas mal de matos photo 😉

  11. Em3ze says:

    Salut lokan, tu te film avec un Sony Nex toujours ?

    1. DigitalDream1 says:

      non avec le compact Sony RX100

  12. Em3ze says:

    Salut lokan, tu te film avec un Sony Nex toujours ?

    1. DigitalDream1 says:

      non avec le compact Sony RX100

  13. Manus says:

    Salut Lokan,

    juste pour infos Di, ça veut "Digitally Integrated" donc optimiser pour le numérique (pour diminuer les problème liés à la surface brillante des capteurs) et compatible FF (contrairement aux objectifs DiII - pour l'APS-C - et DiIII - pour les mirrorless -).

    Et sinon concernant la stabilisation absente sur la version Sony, mais que les Sonystes payent, en fait le groupe stabilisateur est présent car ses lentilles font parties intégrantes de la formule optique mais il est bloqué pour ne pas interférer avec la stabilisation du capteur ; et comme il est présent, il normal de le payer (bon, une petite réduction n'aurait pas été plus mal car là il n'est pas fonctionnel).

    En tous cas, merci pour le test de ce caillou qui fait drôlement envie !

    Ciao !

  14. Manus says:

    Salut Lokan,

    juste pour infos Di, ça veut "Digitally Integrated" donc optimiser pour le numérique (pour diminuer les problème liés à la surface brillante des capteurs) et compatible FF (contrairement aux objectifs DiII - pour l'APS-C - et DiIII - pour les mirrorless -).

    Et sinon concernant la stabilisation absente sur la version Sony, mais que les Sonystes payent, en fait le groupe stabilisateur est présent car ses lentilles font parties intégrantes de la formule optique mais il est bloqué pour ne pas interférer avec la stabilisation du capteur ; et comme il est présent, il normal de le payer (bon, une petite réduction n'aurait pas été plus mal car là il n'est pas fonctionnel).

    En tous cas, merci pour le test de ce caillou qui fait drôlement envie !

    Ciao !

Écrire un commentaire

Your email address will not be published.