Catégories
Pages
S'abonner

LaPhotodesZéros : DIY - Le Time Lapse

Publié le Monday 20 May 2013 dans la catégorie DayByDay

On a tous été, au moins une fois, subjugué par la beauté d’un paysage ou d’une ville filmé en Time Lapse. Il est temps d’en faire un vous-même !

Le Time Lapse est une technique photographique à cheval entre la photo et la vidéo, dans le sens où il s’agit de prises de vue successives d’une scène à intervalles réguliers, qui, une fois passées en post-production, se présentent sous forme de film.

Vous vous demandez sans doute quelle est alors la différence entre le Time Lapse et le Stop Motion ? Elle est simple : le Time Lapse consiste en prises de vue d’une scène pré-existante sur plusieurs minutes/heures/jours/semaines/mois, alors que le Stop Motion est une technique d’animation.

Pour faire simple, on peut rapprocher le Time Lapse du documentaire et le Stop Motion de la fiction : pour un Time Lapse, vous vous calez quelque part et photographiez à intervalles réguliers, pour un Stop Motion, c’est vous qui gérez les éléments de la photo (des personnes, des Lego, des bouts de papier…) pour raconter une histoire. Tout le monde suit jusque là ? Bien, on passe à la pratique ! Voici le menu :

  • Le matériel nécessaire au Time Lapse
  • La technique (et la formule mathématique)
  • Le traitement des photos
  • Quelques exemples

Le matériel

Pour un Time Lapse, vous aurez besoin :

  • D’un appareil photo (a priori, on ne prend pas de photos juste avec ses mains), idéalement un appareil qui offre la possibilité d’y brancher une télécommande, on verra pourquoi plus tard. Ah et il faut que vous puissiez faire vos réglages en tout manuel, mise au point et exposition en particulier.
  • Une carte mémoire avec pas mal d’espace et, dans l’idéal, vide. Ce serait bête de devoir arrêter votre joli Time Lapse à cause d’une carte pleine… Pour l’espace de stockage, voyez ce qui est le plus adapté en fonction du format auquel vous shootez et du nombre de photos que vous comptez prendre (voir « La technique » ci-dessous). Si vous shootez en JPEG avec un reflex milieu de gamme par exemple, vous pouvez compter en moyenne 6 Mo par photo (toujours mieux d’arrondir au-dessus), donc pour 10 000 photos, il vous faudrait un espace de 64 Go pour être tranquille. 10 000 photos, ça fait du bon gros Time Lapse bien comme il faut, hein…
  • Un trépied, c’est très important ! Pour que vos rendus de Time Lapse soient bons, il faut que votre appareil ne bouge pas, ou alors si vous décidez de le faire bouger, il faut que ce soit contrôlé.
  • Si possible un intervallomètre (que vous pourrez trouver chez MissNumérique, par exemple). Ce petit machin vous facilitera la tâche en vous évitant de passer 3-4 heures à regarder votre montre et à appuyer sur le déclencheur toutes les 6 secondes précisément, ce qui, on est d’accord, est pénible.

Avec ça, vous allez pouvoir vous amuser.

La technique

Commencez par poser votre cadre, à faire la mise au point là où vous le souhaitez et à adapter les réglages d’exposition de votre appareil photo. Si jamais la luminosité de la scène venait à changer pendant la prise de vue, il faut que vous puissiez la régler vous-même, donc gardez toujours un œil sur votre appareil et si vous avez des changements à effectuer, faites-les de manière progressive lors de votre prise de vue. Typiquement, pour un coucher de soleil, faites en sorte d’ouvrir progressivement votre diaphragme (celui de l'appareil, hein, pas celui qui est sous vos poumons…) d’un cran toutes les x photos (le x est à adapter en fonction de la situation). À vous d’expérimenter, le résultat n’est pas toujours parfait les premières fois !

Si j’ai parlé de formule mathématique dans le sommaire, ce n’était pas forcément pour faire fuir les moins matheux d’entre vous, mais surtout parce que le Time Lapse, c’est d’abord du calcul. Une fois que vous avez trouvé le spot parfait pour votre scène, il faut vous pencher quelques minutes sur une calculatrice pour préparer votre coup.

Pour calculer votre intervalle de prise de vue, il faut connaître le temps total que vous allez mettre pour photographier la scène (ex : 3h pour un coucher de soleil), la durée finale de votre vidéo (disons 30s pour notre coucher de soleil) et prendre en compte qu’un film, c’est 25 images par seconde.

Voici la formule de base :

I = Pdv / (25 x D)

Avec :

  • I : l’intervalle en secondes
  • Pdv : la durée de prise de vue en secondes aussi
  • D : la durée finale de votre Time Lapse, toujours en secondes.

Donc pour notre exemple de coucher de soleil, ça nous ferait :

(3 heures = 10 800 secondes)

I = 10800 / (25 x 30)

I = 14,4 s

Donc on prend une photo toutes les 14,4 secondes ! Si on arrondit à 14, ça nous fait environ 771 photos sur 3 heures. Pas mal, hein ?

Prenez également en compte que plus l’intervalle sera court, plus les mouvements dans la vidéo seront fluides. Si vous vous rapprochez d’un intervalle de 1 seconde, vous aurez quelque chose de presque aussi fluide qu’un film, par exemple. Il faut donc adapter votre intervalle au sujet que vous comptez prendre en photo : le mouvement d’un coucher de soleil sera toujours plus lent que des voitures sur le périphérique parisien, donc pour ces dernières, tapez plutôt dans des intervalles de 1 ou 2 secondes.

N’hésitez pas à faire plusieurs essais, même tout moches, juste histoire de vous entraîner avant de faire LE Time Lapse de votre vie. Si vous vous ennuyez, par exemple, vous pouvez caler votre matériel à votre fenêtre et photographier le mouvement des nuages pour voir ce que ça donne. Plus vous en ferez, plus vous y arriverez, of course !

Le traitement

Une fois que vous avez pris vos photos, il faut les rassembler pour en faire une vidéo. Il est possible que vous souhaitiez faire un peu de retouches sur vos photos au préalable. Une fois que ceci est fait, vous pouvez attaquer la mise en vidéo.

Il y a plusieurs moyens de le faire, je vous ai cherché des tutoriels (en anglais, par contre) en fonction des différents logiciels payants qui existent, à savoir Lightroom 4, Final Cut Pro X, QuickTime Pro et Adobe Premiere. La liste n’est pas exhaustive. Il n’est malheureusement pas possible de faire de Time Lapse avec Aperture, du moins à ma connaissance.

Pour les moins riches, les possesseurs de PC peuvent télécharger gratuitement Images to video (plutôt évident, comme nom de logiciel) et les gens sur Mac peuvent télécharger, sans ouvrir leur porte-monnaie, Time Lapse Assembler (évident aussi).

Quelques exemples

Juste pour le plaisir des yeux, je vous propose quelques Time Lapse qui m’ont particulièrement plu :

  • Paris in Motion (Part II) : pour le mouvement de l’appareil photo, le choix de la musique, et le making of que l’on trouve ici. Il y a une Part I et une Part III, mais la II est ma préférée, personnellement.
  • Vancouver City : pour la poésie qui s’en dégage
  • Very Large Telescope : parce que c’est toujours impressionnant de voir le ciel étoilé en mouvement
  • Top 50 Time Lapse Videos of 2012 : parce que les 50 meilleurs Time Lapse de 2012 sont regroupés sur cette page, tout simplement 🙂

EDIT : Martin me dit dans l'oreillette que certains appareils photo étaient munis d'intervallomètres internes, détail que j'ai oublié de préciser. Avant de vous en acheter un, vérifiez que votre appareil n'est pas déjà équipé !

EDIT 2 : toujours sur les conseils de Martin, je fais également mention du logiciel payant iStopMotion sur Mac (49,99$) pour vos Time Lapse et Stop Motion.

Article écrit par Shamime Garenne Geekette et fière de l'être, je mets l'informatique à mon service car je la considère comme un assistant de vie et l'adapte à mon quotidien. C'est aussi pour cette raison que mes compétences techniques sont à compléter ! Fan absolue des produits Apple depuis toute petite, je m'en sers depuis 1998, ai grandi avec et n'ai jamais switché. Mes autres hobbys sont les langues, la photo, la musique, et les voyages. Entre autres.