Catégories
Pages
S'abonner

Faut-il être un méchant pirate écumeur des mers ?

Publié le Wednesday 1 May 2013 dans la catégorie DayByDay

Acheter de la musique légalement, c’est bien. Mais que veut dire “acheter un fichier numérique” ? En est-on propriétaire? Peut-on le transmettre en héritage ?

Le cas “Bruce Willis”

Il y a un an, presque jour pour jour, Bruce Willis a lancé un débat malgré lui : est-on propriétaire des fichiers musicaux achetés légalement, et peut-on les transmettre à sa descendance ? L’acteur voulait en effet attaquer Apple en justice car il ne pouvait pas transmettre le contenu des achats réalisés avec son compte iTunes à ses enfants. Céder des vinyles et des CD’s, ok, mais pas de la musique numérique achetée légalement… Vous noterez au passage mon jeu de mots “Céder des CD’s” qui est génial dans ce cas d’héritage.

Alors, propriétaire ou pas ?

Même si la rumeur ci-dessus s’est révélée fausse par la suite, elle pose une question de fond : si on achète de la musique numérique, légalement, en est-on propriétaire ? La réponse est non. iTunes par exemple, ne donne par exemple qu’une licence d’utilisation à l’utilisateur final. En gros, seule la personne titulaire du compte iTunes utilisé lors de l’achat peut écouter les morceaux concernés. Pire, Apple peut fermer le compte si elle soupçonne que d’autres personnes physiques s’en servent.

Acheter légalement, ou être un pirate ?

Quand je vois des aberrations comme ça, tout comme les DRM à l’époque, ma solution est simple ; je pirate. Il est hors de question que je paye (cher, relativement aux coûts de diffusion) pour quelque chose qui ne m’appartiendra pas au final. Je suis un bon client d’iTunes, car le catalogue musical est très large, et surtout, très facile d’accès. L’offre légale musicale est plus performante que l’offre pirate, même si elle reste encore un peu chère (je considère que le bon prix pour un album dématérialisé est de 6–7 euros, pas une grosse dizaine d’euros). Cette histoire de licence d’utilisation est un frein supplémentaire.

Pour ce qui est des films… l’offre légale est tellement inexistante que je suis incapable de vous en citer une. Je n’ai aucune idée des tarifs, en dehors de ceux des Blu-Ray physiques (qui frôlent la mauvaise blague), et l’offre pirate est beaucoup plus performante que l’offre légale. iTunes tente bel et bien de proposer quelque chose, avec notamment des locations intéressantes d’un point de vue tarifaire, mais le catalogue est trop vieux. La question ne se pose même pas : je n’ai jamais acheté de film légalement.

Conclusion

Je veux bien qu’on tape sur les méchants pirates, mais encore faudrait-il qu’il existe une vraie alternative légale. Pour la musique, les fichiers que l’on achète (trop cher) ne nous appartiennent pas, et pour la vidéo, les offres légales n’existent tout simplement pas.

J’aimerai acheter mes fichiers audio et vidéo légalement, mais dans le système actuel, c’est inconcevable. Au lieu de critiquer et pénaliser les “pirates”, ils seraient bon de se demander pourquoi ils piratent

EDIT : voilà une initiative que je vous encourage à lire (et à signer)

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.