Catégories
Pages
S'abonner

Flickr et Instagram : changer d'approche pour mes photos

Publié le Monday 11 February 2013 dans la catégorie DayByDay

Quand Instagram a changé ses conditions d’utilisations, j’ai voulu quitter ce service et tout migrer sur Flickr. Je me rends compte aujourd’hui que les deux services se complètent. Explications.

Photo "Le burger de la mort" par LoKan Sardari

Pourquoi avoir fait la gueule à Instagram ?

Comme tout le monde, quand Instagram a changé ses conditions d’utilisation, j’ai fait la gueule. Je n’ai pas envie de perdre la propriété de mes photos, et qu’un service les vende à n’importe quelle marque qui voudrait s’en servir à des fins publicitaires. Imaginez une marque de soda qui voudrait changer ses étiquettes pour une série limitée ; elle n’aurait qu’à demander à Instagram de fournir une belle liste de toutes les photos tagguées par le nom de la marque, et hop… Plus qu’à sélectionner et envoyer à l’impression en échange d’une belle enveloppe pour Instagram. Sans rien reverser à la personne qui a pris la photo, évidemment.

J’ai lu des tweets en mode : ”Tu penses vraiment qu’une marque va acheter des photos de chats qui se baladent sur Instagram ? Evidemment, une marque de croquette.

Instagram : utilité et gueguerre avec Twitter

Je ne vois qu’une utilité à Instagram, très simple : partager des images en temps réel sur Twitter. Je trouve que le format carré s’y prête parfaitement, donnant une bonne dynamique à une image visant à montrer une chose, à partager un sujet, plutôt qu’à être créative (au sens photographique du terme).

Instagram et Twitter ont chié dans la colle, c’est clair. Un coup Twitter retire l’API de détection d’amis à Instagram, puis Instagram bloque l’affichage des photos dans les flux Twitter, et comme d’habitude, les utilisateurs sont pris en otages.

Je n’ai jamais compris les problèmes d’affichage de photos dans Twitter, puisque je n’utilise que Tweetbot, sur Mac et sur iOS, et l’affichage des photos Instagram, Flickr, et autres, fonctionnent parfaitement avec ces clients. Donc j’aime à considérer que le problème n’est pas bloquant, à peine dérangeant dans la version web de Twitter, ouvrant systématiquement un nouvel onglet.

Le retour du come-back sur Instagram

Comme je viens de le dire, l’utilité d’Instagram est juste de partager des photos en temps réel sur Twitter. Je trouve que le format carré de l’image s’y prête parfaitement, et rend l’image plus dynamique. J’ai essayé d’utiliser la toute nouvelle application Flickr pour poster mes photos en live sur Flickr, puis partager le lien sur Twitter, mais c’est un workflow trop lourd. Je reviendrai à l’utilité de Flickr un peu plus loin.

J’ai ensuite tenté de poster directement sur Twitter les photos que je prenais avec mon appareil photo, au format 4:3 dégueulasse de l’iPhone, et du coup, sans aucun filtre. C’était moche, peu ergonomique, et j’ai eu à chaque fois du mal à me dire que ma photo partait sur Twitter, hébergée chez eux. Pour moi, Twitter c’est 140 caractères. Mes liens sont chez bit.ly, mes photos sur Flickr, ou sur Instagram justement.

Du coup, force est de constater que l’application Instagram est ce dont j’ai besoin pour partager des photos qui représentent des moments pris sur le fait. Les filtres sont sympa et permettent de rattraper une luminosité ou un contraste disgracieux. Le format carré est imposé, et le partage sur Twitter et Foursquare me permet de réaliser des check-ins tout en partageant une photo (je fais d’une pierre deux coups).

De plus, Instagram a déjà une communauté photo, même si elle s’est pas mal réduite suite aux déboires des conditions générales d’utilisation. En gros, Instagram n’est pas si mauvais que ça, et m’apporte beaucoup. J’ai vraiment du mal à fonctionner sans, et vous avez dû vous en rendre compte, mon activité sur Twitter ayant pas mal diminuée suite à ça.

Instagram vs Flickr ?

Comparons ce qui est comparable. Instagram a une utilité bien définie, que j’ai expliquée ci-dessus : partager des photos en temps réel sur Twitter. Je pense être un des rares a rester fidèle à l’esprit iPhone Only du début. Je suis triste de voir des gens shooter avec des 5D et publier leurs photos sur Instagram. Vous vous trompez de plateforme.

C’est là que Flickr (ou 500px) intervient. Là, je ne mets que des photos qui sont passées par la case ordinateur. Les photos sortent de mon RX100 (de mon APN, plus généralement) et ont été importées et traitées avec Aperture pour ressembler le plus possible à l’image que j’avais en tête au moment du shoot. Flickr, ou 500px, sont des sites de photographies. C’est tout. (lire Comment gérer ses photos entre Flickr, 500px et Facebook)

Conclusion

Instagram, et la majorité des applications qui sont dessus sont là pour faire du temps réel, pouvoir “travailler” en mobilité, ou du moins dégrossir le travail. En revanche, quand il faut être sérieux, c’est à la maison que je prends le relai, sur l’iMac, ou sur mon MacBook en déplacement (j’écris cet article en mobilité).

Vous pouvez donc venir me voir sur Instagram, Twitter, ou Flickr, si le coeur vous en dit. Je suis pleinement sur les trois plateformes, et actifs sur ces trois là. J’ai un peu délaissé 500px en revanche, trouvant plus d’interactions sur Flickr.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.