Catégories
Pages
S'abonner

Avoir le "plaisir" de partager en HD, c'est chaud

Publié le Thursday 8 November 2012 dans la catégorie DayByDay

Eh oui les louloutes, mais dans quel monde vit-on, je vous le demande. Quand tu es un amoureux du partage et que les gens deviennent de plus en plus égoïstes, c'est quand même pas la frite tous les jours.

J'entends souvent le "c'était mieux avant". Mais ça fonctionne dans tous les sens. Avant c'était réellement un plaisir de partager, parce qu'il y avait un retour de la part des lecteurs, le monde tournait rond. Sans parler de tunes, de cadeaux, d'orgies organisées pour moi, ou de statues érigées en mon honneur, les gens savaient au moins dire "merci" pour un article. Ils le partageaient s'ils le trouvaient cool.

Aujourd'hui, je trouve que le net a beaucoup changé. En quelques temps, trois ans peut-être, on est passé d'un Internet de partage, à un Internet d'égoïsme. Le mot est peut-être un peu fort, mais c'est comme ça que je le ressens.

Depuis un petit moment, je suis troublé qu'on me demande des tests. Dès que je poste une photo d'un nouvel achat, ou pire, d'un produit qui va sortir dans peu de temps, on m'en demande un test. On ne m'a pas éduqué comme ça. Chez moi, on ne demande pas, on ne fait pas de liste de cadeaux, c'est impoli. Ce qui n'empêche évidemment pas de recevoir des cadeaux, des attentions, ou autre. Mais demander qu'on fasse quelque chose bénévolement pour soi me pose un problème. Bref. Ce n'était pas le sujet.

Ces deux dernières semaines ont été assez vides sur le site. Je me suis posé pas mal de questions, étant fatigué de passer autant de temps dessus pour n'avoir aucun retour financier, même si ça n'a jamais été le cas. En revanche, ce qui est assez nouveau, c'est que je ne vois plus de respect pour le travail fourni. Les articles valent ce qu'ils valent, j'en prends mon parti, mais s'ils ne sont pas bien, vous pouvez l'écrire dans les commentaires, en donnant des pistes pour les améliorer. S'ils sont déjà sympa, vous pouvez simplement les partager (une manière comme une autre de dire merci).

Je suis peut-être un con, ou j'ai peut-être été éduqué à la conne, mais pour moi le monde devrait fonctionner comme ça. Si quelque chose ne va pas, tu essayes de l'améliorer. Si on t'aide, tu dis merci.

Bon, tout ça pourquoi ?

Comme je ne pense pas qu'Internet changera pour moi, je vais revenir au site qui me faisait plaisir à l'époque, où je partageais du contenu pour le plaisir, uniquement.

Je ne veux pas vous mentir : quand on est revenu en avril, l'idée était d'être un gros site. Pas un site pour le plaisir, contrairement au slogan, mais un gros site, qui nous aurait permis de faire un peu d'argent. Le luxe, les femmes qui crieraient notre nom sur les places publiques en nous jetant leurs sous-vêtements. La base quoi…

Sauf que LoKan.fr, ce n'est pas ça. Ce n'est pas un endroit d'hypocrisie. Ce n'est pas un endroit où on fait du volume. Ce n'est pas un gros site d'actualité high-tech. D'autres sont plus doués que nous pour être hypocrites, ou faire du volume, et d'autres sont bien plus doués et mieux équipés que nous pour faire de l'actualité high-tech.

On s'est menti.

Dans la bataille, et comme seul signal, j'ai perdu mon ami, Santi. Comme il le dit si bien, "LoKan.fr a perdu ce côté cool". Oui. Je le sais, je le sens, et d'autres amis m'ont dit la même chose.

Alors ce n'est pas la première fois que je fais ce type de billet, mais j'espère que ce sera la dernière. À chaque fois je me fais rattraper par des sponsors et la tentation de refaire un peu d'argent ou d'être connu. J'espère que ça ne se reproduira plus.

Je veux que LoKan.fr redevienne le site que j'ai fait avec mes petites mains, sur lequel je disais ouvertement ce que je pensais, que ça plaise ou non. Je veux reprendre plaisir à écrire des articles. Je ne veux pas me dédier à un site web. Je veux vivre ma vie, et non pas la partager au travers un site. Les deux ne sont pas compatibles. Ceux qui vous disent ça sont des menteurs. Ou des génies. Je ne suis ni l'un ni l'autre.

Je ne veux pas passer mon temps à alimenter un compte Twitter ou une page Facebook. Je twitte en mon nom, de même que Sham', Maxime et Fred. Il y a belle lurette que le compte Twitter n'est plus qu'un flux d'informations, une sorte de gros agrégateur de news high-tech, et que la page Facebook n'est qu'un flux RSS. C'est comme ça, et ça me va très bien.

On avait plein de bons projets avec Maxime pour toujours améliorer l'interface du site. Je lui ai demandé de ralentir, et de privilégier lui aussi sa vie pro et perso, en dehors du site.

De la publicité fait son apparition, de manière moins cachée qu'avant. Dans les articles, les liens non-soulignés sont ceux que nous créons. Les liens soulignés sont des liens publicitaires, générés automatiquement. Si vous cliquez dessus, on perçoit des sous. De la même manière, si vous avez des trucs à acheter sur Amazon ou MissNumérique, en passant par le bandeau "en partenariat avec", nous sommes commissionnés, et ça nous permet de gagner quelques centimes. Une autre manière de nous soutenir que de partager nos articles s'ils vous plaisent. Ça ne vous coûte rien, et ça nous apporte beaucoup (au moins psychologiquement).

Nous serons moins nombreux à rédiger : Sham', Maxime et moi. À titre perso, je veux revenir à du partage pur et simple, comme je l'ai dit. Vous mettre une vidéo que j'ai trouvé sympa sur YouTube, un son qui m'a bien accroché, mais surtout des photos que je pourrai prendre par-ci ou par-là. Sans stress.

Voilà, si vous m'avez lu jusqu'à la fin, vous saurez de quoi il en retourne pour le futur. Je préfère qu'on se regarde dans les yeux et qu'on se dise clairement les choses. C'est comme ça qu'on avance. Il y a certes quelques petits cons dans les lecteurs, mais il y a aussi des gens géniaux. Je vous remercie pour votre fidélité, votre soutien, et je l'espère, votre partage.

Un merci tout particulier à Greg Mignard qui m'a inspiré ce billet grâce au sien, et dont le travail, tout en simplicité et en modestie, me plaît beaucoup.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.