Catégories
Pages
S'abonner

Présentation et test du diffuseur Gary Fong LightSphere

Publié le Monday 13 August 2012 dans la catégorie G33K

Quand on utilise un flash, la diffusion de l'éclair peut-être quelque chose de délicat à gérer, pour ne pas brûler certaines zones du sujet photographié. Découvrez les photos qui vous attendent avec la Gary Fong LightSphere.

"La Gary Fong LightSphere n'est pas un nouveau Tupperware" comme le dit la Miss Numérique sur sa fiche produit. On pourrait pourtant s'y tromper, tant la forme de ce diffuseur, assez imposante, est particulière.

Avant de me renseigner sur ce produit, puis d'en être un utilisateur convaincu, j'avais toujours un sourire quand je voyais des photographes de soirées avec ce dôme immense sur leur cobra. Je ne pensais pas que la diffusion soit de bonne qualité, puisque l'éclair du flash part également en arrière. Bref, j'étais dubitatif (je sors du vocabulaire aujourd'hui, faîtes gaffe).

Lorsque j'ai du acheter un diffuseur pour travailler avec, je me suis confronté à des modèles qui ressemblent d'avantage à des softboxes de studio. Pour moi, c'était évident, les softboxes étaient meilleures....mais uniquement en studio. Pour mon utilisation (essentiellement du portrait, en intérieur ou en extérieur), et en suivant les conseils du chef de la lumière qu'est Nicolas, je me suis orienté vers cette Gary Fong LightSphere.

Les résultats sont sans appel : testée lors d'une couverture évènementielle en Suisse, je suis resté bouche bée de la qualité des photos. Il est important de noter que toutes les photos présentes dans cet album sont brutes, ou presque. Aucune retouche, si ce n'est de simples recadrages. Je vous propose ci-dessous d'autres photos qui vous permettront de comparer plus facilement. La première photo est shootée avec le cobra, un Sony HVL-F43AM, envoyant son éclair directement vers l'avant, et la seconde photo est prise en utilisant la Gary Fong LightSphere verticalement.

gary fong lightsphere

gary fong lightsphere

Comme vous le voyez, c'est assez troublant de différence. Certes c'est un objet atypique, tant et si bien qu'on pourrait le prendre pour un Tupperware. Seulement, les résultats parlent d'eux-mêmes non ?

gary fong lightsphere

gary fong lightsphere

C'est d'autant plus flagrant quand on fait de la photo "macro" en regardant les ombres et les zones brûlées.

Si jamais ce produit vous intéresse, vous pouvez le trouver chez la Miss Numérique ou chez Amazon. Par contre, n'oubliez pas d'utiliser des piles spécifiquement conçues pour être utilisées dans des flashs. Là aussi, la différence est sans appel (vitesse de chargement, autonomie). Comme d'habitude, n'hésitez pas à partager cet article autour de vous s'il vous a plu ; ça ne prends qu'une seconde, et c'est le moyen le plus simple de nous soutenir gratuitement.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.