Catégories
Pages
S'abonner

Sony NEX-7 : présentation et tour du propriétaire

Publié le Monday 21 May 2012 dans la catégorie DayByDay

Le Sony NEX-7 est l'hybride haut de gamme du moment. Mais son prix et sa réputation sont ils à la hauteur de ses performances ?

A près de 1100€ le boîtier seul, ou 1250€ en kit avec le 18-55mm black, il est évident que le NEX-7 ne se destine pas à toutes les bourses. Beaucoup de personnes nous ont demandé sur Twitter s'il apportait une réelle amélioration par rapport au NEX-5 ou au NEX-5n. La réponse est définitivement oui !

 

L'ergonomie

La principale différence avec un NEX-5n est la prise en main. Même si le NEX-7 se veut être un boîtier compact, la poignée grossie (et non grossière) permet une accroche nettement plus agréable, surement grace au caoutchouc qui la recouvre intégralement. L'interface Tri-Navi permet d'avoir un contrôle total sur la prise de clichés, sans passer par les menus comme c'était le cas sur le NEX-5. Ici, vitesse, ouverture et ISO se règlent sans même sortir du viseur. Oui, car il y a un viseur.

 

Le viseur

C'est le troisième point important du NEX-7 : un viseur OLED qui permet une prise de vue un peu plus intime. Au départ, ça surprend un petit peu, on trouve que ce n'est pas beau, et en réalité, on se rappelle de ce que fait la concurrence et on apprécie la performance de Sony. Personnellement, je n'apprécie pas de l'utiliser en milieu sombre, le bruit étant visible sur l''écran. J'ai lu ici et là que c'était au contraire très bien par rapport à un viseur optique, mais je ne m'y fait pas.

 

L'écran

Libre à vous de ne shooter qu'au viseur, ou qu'à l'écran (921'000 points tout de même). Pour ma part, je panache les deux. Pour de la précision, ou de la concentration, je shoote au viseur, pour plus de confort (notamment en visée poitrine, ou au ras du sol) je préfère l'écran inclinable. Sony ne l'a pas rendu tactile, à la différence du NEX-5n, et à mon sens, c'est tant mieux. En revanche, on aurait aimé qu'il se retourne complètement comme sur le NEX-F3 afin de faciliter les auto-portraits. Voir cette possibilité arriver sur l'entrée de gamme alors qu'elle n'est pas sur un boîtier à 1100€ à de quoi énerver.

 

Qualité d'image

Des tas de sites étant spécialistes dans les tests de qualité, vous ne trouverez point de mires ou de tests ici ; juste un ressenti. En un mot : bluffant. Un capteur de 24 millions de pixels qui se comporte aussi bien en basse lumière à de quoi rendre fou. Toutes les photos que j'ai eu le plaisir de shooter avec cet appareil sont de bonne qualité, et le piqué global est assez correct avec l'objectif fourni. On apprécierai cependant de monter en gamme optique pour laisser s'exprimer tout le potentiel de la bestiole. L'autofocus est rapide, bien qu'en retrait par rapport à un réflex. Les RAW et JPEG sont assez proches, en terme de qualité seulement. Comptez 1 Mo par MPixel pour du RAW (!!).

 

Qualité vidéo

Vous pouvez en juger tous les jours dans les vidéos que je fais, et pourrait vous en rendre d'avantage compte dans les vidéos à venir. Le NEX-7 est réellement très agréable, et se comporte admirablement bien. Il est très appréciable de pouvoir ajuster rapidement les ISO ou l'exposition pendant qu'on tourne, et l'autofocus est fantastique. Je serai curieux de le comparer avec la VG-20.

 

Conclusion

C'est un très bon hybride, bien qu'un peu cher. Il souffre encore d'un parc optique trop faible, mais heureusement, des tas de bagues d'adaptations sont là pour palier à ce soucis. On aimerai vraiment que Sony propose d'avantage de focales fixes, plus lumineuses et (rêve) un 18-105mm f/2,8, car à part le SEL18200, aucun télé-objectif de qualité n'est proposé pour ce petit bijou de boîtier.

Dans la série des reproches, on trouve très dommage que le boîtier chauffe autant quand il filme en MP4 (le problème ne s'est jamais présenté en AVCHD), entraînant une extinction forcée par sécurité. On regrette également la griffe flash propriétaire, obligeant à monter un adaptateur pour fixer un micro.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.