Catégories
Pages
S'abonner

Quand on n'a plus rien à perdre

Publié le Monday 9 August 2010 dans la catégorie Sport & Santé

Petite sieste
La semaine dernière je vous ai fait un billet sur les voyages à venir, qui annoncent du bon dans la catégorie correspondante du blog. Ça ne me suffit pas, et j'ai besoin d'autre chose. Depuis que la belle a quitté le clochard (Walt Disney, vous connaissez?) j'ai besoin de m'occuper la tronche et me retrouve dans la configuration, connue il y a quelques années, où j'estimais n'avoir plus rien à perdre. On est en plein dedans.

Ces moments là font parti de ceux qui font avancer, malgré les apparences. Il faut rebondir, continuer, ne serait-ce que parce qu'il vaut mieux faire envie que pitié. En un an, je me suis enterré moi-même dans mes ordinateurs, mon blog, mon matériel. J'ai oublié ceux qui comptaient réellement pour moi, surtout celle qui partageait ma vie. Je ne sais foutrement pas pourquoi je vous parle de ça, puisque ça ne vous concerne absolument pas. Vous avez toujours voulu que je revienne aux bases du blog. Voilà! C'est brut. Mon blog à la base était mon psy...

Ainsi, je vous ai déjà parlé de ma petit note dans laquelle je planifiais ce que je voulais faire à court/moyen/long terme. Elle s'est un peu étoffée ces jours-ci, avec des choses totalement délirantes. Je suis un grand rêveur, un mec qui planifie beaucoup ce qu'il fera dans le futur. Ces plans sont souvent des rêves, et le rêves a toujours été ce qui faisait progressé l'Homme. Aujourd'hui j'ai eu l'étincelle, le coup de pied au cul qui me manquait. Ma liste va sortir de l'ombre, parce que je n'ai plus rien à perdre...

Sur ma liste, à moyen/long terme, il y a escalader le Mont Blanc. Parce que les cordées et la neige me font rêver depuis que j'ai eu un prof de CM2 passionné par la montagne. Les paysages sont magnifiques, et ce sera une très bonne manière de se préparer à escalader l'Everest. Si un gamin de 14 ans l'a fait, j'estime que je ne devrais pas trop en souffrir en me préparant comme il faut. Le Mont Blanc sera fait à l'été 2011 et j'aimerai le tenter l'hiver de la même année, pour me tester dans des conditions difficiles. L'Everest quand à lui viendra sous 5 ans.

Sur ma liste, il y a également le passage de ma PAC (progression accommpagnée en chute) qui s'apparente à un diplôme de parachute/chute libre. Encore une fois, c'est super beau, c'est absolument génial de tomber dans le vide, et tout simplement parce que j'adore ça... Par la suite, base jump de manière officielle, après les 200 sauts en avion de rigueur. Évidemment, il y a de quoi s'amuser depuis un avion avant ça... Je suis actuellement en connexion avec les gens de chez SportsCamera qui me guident dans les démarches et devraient me fournir les caméras nécessaires à immortaliser ce type de sport.

Ensuite, toujours plus fort, je veux traverser le pôle nord, tant qu'il est encore là et qu'il existe des ours. C'est un défi. Un des plus gros qu'il existe sur Terre. Ici, c'est typiquement parce que les paysages sont superbes, et que très peu de gens l'ont fait. Ce sera un défi contre moi même, me prouver, et prouver à tout le monde que rien n'est impossible si on a de la volonté. Je pense qu'en ces temps de nivellement par le bas, où ceux qui rêvent sont violemment montrés du doigt, c'est plus qu'important.

Ensuite, sur cette petite liste, il y a pour le moment la volonté de faire le marathon de New York, même si mes 80-90kg risquent de me déranger durant cette épreuve. Je veux également faire le tour du monde pour ne pas mourir idiot, et parler cinq langues couramment avant de mourir.

Ça fait loin, c'est même dément comme article. Cependant je vous promets que tout est réalisable. Ça va faire très marketing, mais j'ai en tête les pubs adidas "Impossible isn't a fact. It's an opinion". C'est exactement ça. L'impossible n'est dans votre tête que parce qu'on l'y a mis. Il suffit de l'oublier, de le mettre de côté, et tout devient possible. La vie n'est qu'une question de motivation. Alors motivez vous!

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.