Catégories
Pages
S'abonner

Les navigateurs sont à la mode, et on en parle

Publié le Wednesday 19 May 2010 dans la catégorie DayByDay

Vous l'aurez surement remarqué, mais on voit voit fleurir sur la toile un nombre incalculable d'articles sur les navigateurs, des comparatifs points par point à ceux purement éthiques. C'est un de ses derniers qui m'a fait réagir, vu sur le framablog (que je trouve très agréable à lire) et me permet moi aussi de dire ce que tout le monde sait plus ou moins déjà, mais chez moi, et avec mes mots.

L'article linké ci-dessus nous parlait de Firefox et de Google Chrome, un peu comme tous les articles parlant de navigateurs. Firefox, le navigateur qui a libéré la toile de la suprématie du vieillissant Internet Explorer, est fréquemment mis en concurrence avec Chrome, le navigateur propriétaire du rouleau compresseur Google. Grosso merdo (expression de chez moi), le navigateur "libre" contre le navigateur le plus performant.

J'ai ainsi appris dans cet article que la version Open Source de Google Chrome, Chromium, pourrait à l'avenir remplacer Firefox comme navigateur par défaut dans les distributions Linux Ubuntu. J'attends de voir tous les libristes faire des bons de huit mètres de haut à cette occasion, ça me donnera la possibilité de faire un article "Le libre sans Firefox". Il y a donc de réelles questions qui se posent quand au devenir de Firefox, et je ne pense pas être le seul à me les poser.

Tout d'abord, au vue de la concurrence des navigateurs "modernes" Firefox se traîne en terme de vitesse. Je serai le premier à bondir, en vous disant que la vitesse ne fait pas tout, et que l'expérience utilisateur, le confort de navigation, la personnalisation et l'intégration sont tout aussi, sinon plus, importante. Seulement voilà, Firefox se fait de plus en plus talonner par Chrome sur ces éléments aussi. Pour la suite du billet, et les accros à la pomme, ne cherchez pas, je ne parlerai pas de Safari en comparaison. Pour moi, un navigateur qui n'est pas réellement ouvert aux applications et ne permet pas de restaurer ses onglets à l'ouverture suivant nativement ne mérite même pas le titre de "navigateur moderne".

Il est une chose de sûre, Firefox incarne le logiciel libre. Au delà des performances brutes, des fonctionnalités, ce navigateur est le symbole de la liberté en informatique et de tout ce que cela implique (évolution, innovation, communauté). Il y a donc, partant de là, plus qu'un simple bout de code, mais un réel engagement éthique de la part des utilisateurs de Firefox. L'utiliser, c'est participer un peu à préserver un Internet libre, tel qu'on le connaît, à l'inverse des grosses multinationales qui veulent tout privatiser par divers moyens (profits, bénéfices, actionnaires, etc...).

Google Chrome, lui, c'est l'opposé. Il est certes basé sur une couche libre (Chromium), mais il ne fédère nullement qui que ce soit, n'implique personne dans son développement. Chrome est développé par Google, point barre. Quand vous installez et utilisez ce navigateur, vous vous fichez bien de savoir s'il contribue à un net libre, s'il est respectueux des standards, ou s'il défend une quelconque cause. Vous installez Chrome pour une raison unique : ça poutre. Partant de là, ça suffit à aveugler la plupart des gens qui ne voient pas plus loin que les performances. Certains ont même besoin de benchs de navigateurs pour se convaincre de la différence (écrasante à ce moment là) de vitesse entre Firefox et Chrome. J'estime qu'à partir du moment où un bench est nécessaire pour se rendre compte d'une différence, c'est qu'elle n'est pas si importante que ça, car non perceptible ou quantifiable.

Actuellement, je remarque autour de moi une "attente de Firefox". La plupart des gens se disent "ce n'est pas possible que le navigateur qui a révolutionné Internet se laisse dépasser sans broncher". Que fais Firefox? Certes, son utilisation est plus intuitive, et compense son manque de vitesse à de nombreuses reprises, mais j'ai l'impression que Mozilla traîne la pâte. Vous pouvez vous balader sur Internet et vous trouverez des tas de comparatifs vous indiquant les performances des navigateurs Internet, et je vous laisse en tirer vos propres conclusions.

Alors qu'est ce qu'il manquerait à Firefox pour être le top du top? A l'heure actuelle, Firefox est surtout lent au démarrage (sauf sur mon petit SSD héhé). Si je laisse mon navigateur ouvert aussi longtemps que mon ordinateur est allumé, je peux comprendre que certaines personnes ne l'utilisent que sporadiquement, et que ce point soit important pour eux (la vitesse de démarrage). Le second soucis, notamment sur mac, est l'intégration au système. Firefox stocke ses petits mots de passe dans son coin, au lieu de les sauvegarder dans le trousseau d'accès comme le fait notamment son cousin Camino. Si ça existe sur l'un, ça devrait pouvoir être portable sur l'autre sans trop de soucis. Ensuite, on tombe dans du "détails", comme le support du 64 bits, une consommation mémoire et processeur plus faible... Je ne parle évidemment pas d'un rendu de page plus rapide (peut être tend de quitter Gecko pour WebKit?), d'un meilleur support des divers CSS3 et HTML5, etc...

Malgré tout ça, je reste fidèle à ce petit renard, parce que comme dit Frédéric, "quand je vois d'où on vient, je ne suis pas trop inquiet concernant là où l'on va". Cependant, la plupart des gens ne voient pas les choses comme nous (je l'ai dit plus haut) et ne se fient qu'aux performances. Très peu sont réellement intéressés de savoir où vont les données qu'ils confient à leur navigateur, se disant que ce ne sont que des pages web etc... Je rappelle à tous ceux-ci que "Google a pour mission d'organiser les informations à l'échelle mondiale dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous" selon leur propre présentation. Les logiciels ne sont qu'un moyen pour collecter toujours plus de données. "Mais quelles données?" on va me demander, "ma navigation ce n'est rien de méchant". Méchant ou pas, dans la mesure où ça vous appartient, ça n'a rien à faire chez Google (ou qui que ce soit). Le cas échéant, je suis d'accord pour garder vos économies chez moi, puisque le principe ne vous dérange pas...

Je conclurai ce billet sur une note tout de même joyeuse. Je suis persuadé que la fondation Mozilla va nous faire des choses géniales avec notamment Firefox 4.0 que j'attends de pied ferme, et la version 3.7 avant elle. Les performances seront nécessairement, obligatoirement améliorées, il en va de la survie du logiciel. Cependant, si l'intégration à Mac OS X à la manière de Camino (en plus des gestures multi-touch à trois doigts) pouvait tomber dans la liste des choses à faire, ça serait tout de même pas mal...

EDIT : Sur son blog, Tristan Nitot répond à la plupart de mes/nos inquiétudes. Reste seulement le soucis de l'intégration avec les OS propriétaires, comme Mac OS X.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.