Catégories
Pages
S'abonner

Déballage d'un iMac 22"

Publié le Tuesday 27 October 2009 dans la catégorie DayByDay

Malgré un réveil à 9h00, le facteur n'est passé qu'à 11h pour m'amener mon disque dur de 2To (qui sera mis dans l'iMac sous peu). Malgré ce réveil et ma journée à attendre, le livreur UPS n'est pas venu. Je vous vois déjà rebondir sur mon ancien article, et je vais vous contrer de suite. Si le livreur UPS ne s'est pas présenté, c'est tout simplement car mon colis a été mélangé avec un autre, et n'est donc pas parti en livraison. Seulement, eux ont eu le professionnalisme de m'appeler afin de m'expliquer la situation, me demander de les excuser, et que mon colis serait livré le lendemain. "Impossible malheureux, je viens le chercher!". Pour revenir sur l'histoire de la livraison, mon article traitait des livreurs, et non des compagnies. Il n'empêche que chez UPS, on prend soin du client en le tenant informé. Chez une autre société, j'aurais pût attendre comme un con chez moi, puisque c'est déjà le cas quand le livreur a mon colis mais qu'il trouve plus simple de dire que je n'étais pas à mon domicile pour s'enlever du travail.

Me voici donc partit chez UPS, sans ma carte d'identité, c'est plus marrant, ce qui me donnera droit à un aller-retour au frais de la princesse "Nope, désolé, les autres colis on peut les donner avec une carte bleue ou autre, mais pour Apple, la consigne est stricte, carte d'identité obligatoire." OK !! Les allers retours c'est bien, mais pendant ce temps la nuit tombe, et le déballage à donc dût se faire dans ma chambre, en me donnant l'occasion de tester les lampes que j'ai acheté pour tourner mes podcasts. Je trouve d'ailleurs le plan de début assez sympa, et il est possible que ce soit la future zone de tournage.

Pour en revenir à notre iMac, au déballage je me suis dit "Mmm, c'est petit quand même". Certes, l'illusion de petite taille est parfaite, dalle éteinte, ou tant que l'on ne travaille pas dessus. En revanche, une fois la machine allumée, la zone de travail est très confortable, et tout à fait satisfaisante. On se rend vite compte que le 16:9 c'est tout en largeur (mon dock a d'ailleurs dégagé sur la gauche) et le travail dessus est un réel plaisir. Avec le recul que j'ai, il ne fallait pas un 27".

Ceci étant dit, clairement, l'écran avec son rétro-éclairage LED est un pur bonheur. Les couleurs sont vives, lumineuses, sans aucun aplat quel qu'il soit. Mais personnellement, le plus gros avantage réside dans le fait que l'on puisse diminuer très bas la luminosité de la machine, et ainsi s'adapter à toutes les conditions ambiante ou presque. "Mr Jobs, mes yeux vous disent merci". Plus la peine d'installer Shades pour diminuer manuellement celle-ci.

Le son ensuite. Là, ceux qui me connaissent vont se dire "Ça y est, l'autre il va casser du sucre". Alors qu'on se le dise, il s'agit d'un moniteur. Partant de là, je revoie mes exigences à la baisse (de beaucoup?!). Sur les nouveaux iMac, on sent qu'il y a eu un réel effort pour apporter de la qualité au son. Sur certains morceaux, notamment "Smooth" de Santana, la qualité est réellement bluffante. Pourquoi à votre avis? Car on reste dans les aigus majoritairement. L'attaque de phases graves (basses) est mieux que sur les générations précédentes, et de beaucoup, mais est tout de mm faible. De tous les morceaux que j'ai pût tester, ceux qui passent le mieux sont ceux qui mettent une guitare comme instrument principal, en gros, toute la scène pop/rock. Choix stratégique pour Apple, c'est tout de même la musique la plus écoutée. Sur certains morceaux, j'ai été très agréablement surpris de distinguer la droite de la gauche dans le son, clairement, comme sur un kit éclaté. Pour le reste, je n'irai pas plus loin dans cette catégorie, en laissant l'oreille absolue dans la poche, et me contenterait de dire que le son, globalement, reste très bon pour l'usage que nous sommes censé faire d'un iMac, à savoir être un ordinateur multimédia, regarder quelques films dessus, apporter une ambiance dans notre bureau etc... Si l'on veut vraiment du bon son, en plus du design, c'est chez B&O que ça se passe.

Pour tout le reste, c'est à dire la puissance de la machine, eh ben ça poutre sévère! Je n'ai pourtant pris que le modèle de base, sans aucune option. Je l'ai brièvement monté à 8Go de RAM dans la soirée pour voir l'impact réel sur les performances (ils ne sont utilisés que dans des phases d'encodage vidéo chez moi) et j'ai un peu jouer avec la bête. Je ne répèterai jamais assez qu'il s'agit de l'entrée de gamme, tant les performances m'ont bluffées. Il se comporte exagérément bien en multi-tâches, reste réactif même quand le processeur est à blinde (phase d'encodage du podcast ci-dessus). Hier soir j'ai tweeté un truc du style "Nous sommes arrivés à un niveau ou tout est instantané. Je n'imagine même pas ce que ça doit donner sur un 27" Quad." et c'est vrai. A aucun moment cette machine n'a eu un cafouillage quel qu'il soit. C'est dans des moments comme ça que je pense à toutes les personnes qui ne font rien sur leur ordi, si ce n'est du surf et les bases de ce que l'on qualifie être "une utilisation multimédia", et qui vont tout de même prendre un 27" Core i7 pour pouvoir dire qu'ils ont la plus grosse. [CoupDeGueule ON] Putain mais les gars, ça ne sert à rien. Vous n'y foutez rien sur votre machine, arrêtez de gaspiller. Je traite des fichiers HD tous les jours, et l'entrée de gamme, sans carte graphique, répond parfaitement à mes besoins. Descendez de votre nuage un peu. [CoupDeGueule OFF] (Normalement c'est là que je me fais tailler parce que je change "souvent" d'ordis)

Pour finir avec la machine, je suis certes très surpris par ses performances, mais encore plus compte tenu de la dissipation thermique de la chose. Mon processeur est en permanence à 33°C (en utilisation bureautique) et monte à 45°C lors d'un encodage, sans que les ventilateurs ne s'emballent. On ne les entends a aucun moment, jamais, never. Et l'ordinateur reste tout de même froid.

Pour ce qui est de la MagicMouse, je suis très agréablement surpris. Au début de mon utilisation hier soir, j'ai voulu la jeter sur le mur, grandes mains obligent. Et puis, en attendant un peu (la flemme de brancher la MX Revolution, qui est donc à vendre) je m'y suis fait, et j'avoue que c'est un réel confort d'utilisation. Simple, fine, permettant de grands scrolls (oui, je surfe beaucoup...) c'est un peu comme si vous imaginiez une souris sous votre main alors qu'il n'y en a pas, laissant votre main seule sur le bureau. Souvent on tombe sur un truc tout plat, on se demande ce que c'est, et en regardant, "Ah, mais c'est juste ma paume qui touche l'arrière de la Magic Mouse".

Dans la journée je vais procéder à l'upgrade du disque dur d'origine (un 500Go) par un Hitachi de 2To, afin de pouvoir stocker quasiment toutes mes données sur l'iMac. Un jour prochain, 8Go de RAM viendront s'y adjoindre, et j'aurais un iMac prêt à passer les âges. Je tiens à souligne l'intérêt tout particulier des 4 fentes pour RAM, qui vous permettent de rajouter deux barrettes de 2Go pour passer à 8Go totaux, au lieu de devoir acheter deux barrettes de 4Go sur les anciennes générations. Ainsi, une machine à 8Go de RAM est à la porté de tout le monde.

Pour conclure, je dois vous avouer être très satisfait de cette machine. Véloce, confortable, et surtout, maintenant que je sais ce qu'il me faut dans un ordi, un studio vidéo parfait! Compte tenu du prix, a acheter les yeux fermés, dans la même config que moi si vous voulez jouer au bricoleur. Le podcast de démontage sera là demain...

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.