Catégories
Pages
S'abonner

Facebook is a real shit

Publié le Wednesday 2 September 2009 dans la catégorie DayByDay

Depuis le début (en toute rigueur, depuis que j'ai commencé à l'utiliser) Facebook (invariablement écrit avec une majuscule) me dérange. Avant, tout allait bien, et puis un jour, j'ai décidé de m'inscrire pour garder le contact" avec des sportifs sur CERS (souvenez vous de mon genou tout neuf). Ça va donc faire plus d'un an que je suis inscrit, et sans honte je proclame que Facebook c'est le mal! Facebook est nul! Facebook ne sert à rien! Et je n'ai pas honte, c'est ça le pire, mes "amis" Facebook (invariablement écrit entre guillemets pour le coup) le savent bien.

Au début, tout allait plus ou moins bien. Un nombre limité d'amis, constitué de copains et connaissances (exception faîte pour les fortes poitrines). Et puis, petit à petit, on tombe dans le piège d'accepter tout le monde. Oui, je suis faible mentalement. Aujourd'hui, plus de limites, dés que j'ai une demande, elle est automatiquement validée, et vous resterez dans ma "friendlist" tant que vous ne pourrirez pas mon mur et ne me manquerez pas de respect.

Mais le problème du nombre d'amis n'est pas le vrai problème. J'avais envie d'écrire cet article depuis un moment, et c'est de lire "Comment Facebook se transforme en Skyblog" qui m'a fait prendre conscience que je n'étais pas le seul à penser certaines choses. En avant donc, rentrons dans le vif du sujet.

Facebook a pour lui un truc que je déteste, sa messagerie. Alors que vous avez une boîte mail et vous efforcez de la donner à tout le monde, que vos amis "InRealLife" ont votre numéro de téléphone si jamais ils ont un truc à demander (les SMS fonctionnent toujours en France, et ne tombent pas sous le coup de la loi HADOPI), tout le monde vous écrit sur votre BAL Facebook. Pourquoi???? Il est où le soucis? Est ce que le fait qu'on soit "amis Facebook" vous fait penser que si vous envoyez un mail, un vrai, vous serez considéré comme un étranger? Vous vous rendez compte du bordel pour un gars organisé? Il faut se connecter a facebook, 10 fois par jour pour voir s'il n'a pas de nouveaux messages, alors que c'est si simple et si logique quand on veut envoyer un mail que de passer par sa boîte mail plutôt que par facebook. Enfin je sais pas, mais ça me semble plus logique à moi.

Il y a aussi les jeux géniaux du style "Mélissa a répondu à une question vous concernant, cliquez ici pour voir la réponse". Oh vite, je vais m'empresser de cliquer et d'autoriser cette application pour me faire spammer la gueule trois fois plus qu'avant! A croire que les gens n'ont que ça à faire, répondre à des quizz à longueur de journée. Mais il se passe quoi là? Je suis au chômage et je me fais traiter de fainéant et de parasite de la société par des gens qui font des quizz à longueur de journée sur leurs PC's? On est tombé où? Quand j'étais gosse, et c'est pas si vieux que ça, ma mère m'aurait mis une branlée si je ne jouais pas dehors quand il faisait beau, ou si je ne trouvais pas de job d'été pour pouvoir m'acheter le superflu qu'elle ne pouvait m'offrir. A croire que maintenant il pleut tout le temps et que tous les parents sont riches. Sortez de chez vous les gens! faîtes du sport, secouez vous ou secouez des gonzesses, je sais pas, mais faîtes quelque chose de vos jeunes années! (Oui, je m'acharne un peu sur les jeunes, mais j'ai constaté qu'au delà de 21-22 ans, il y a déjà moins de personnes concernées).

AAAaaaaahhh!!!!! J'allais oublier le plus important. Il vient en dernier, car j'y repense soudain, mais c'est mon principal soucis avec la propagation massive d'idées que propose le net. Mes enseignants m'ont toujours dit que pour faire passer une idée, il fallait qu'elle soit claire dans notre esprit, et que son mode de transmission soit impeccable. Pour être plus crédible, je citerais Boileau et son Art Poétique: "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément". Ainsi, je suis profondément choqué quand je vois des personnes (sans distinction d'âge ici) qui s'expriment en faisant un si grand nombre de fautes. Facebook sert ici de vitrine, mais je vous assure que les mails que je reçois sont souvent affreux. Comment voulez vous capter l'attention de quelqu'un, et essayer de le convaincre, si la première chose que vous lui demandez est un effort pour qu'il essaye de comprendre ce que vous voulez dire. En ce qui me concerne, et avec l'incroyable facilité que propose l'informatique, un mail avec des fautes n'est pas lu, il part direct à la corbeille. Tout le monde fait des fautes, moi le premier. Mais il y a certaines limites. Je ne suis pas un caïd en orthographe et grammaire, mais bordel de Dieu (invariablement en majuscule aussi, même si vous n'y croyez pas) il y a de correcteur d'orthographe intégrés sur tous les objets que l'on utilise.

Pour revenir à Facebook, je trouve sincèrement dommage que ce soit le repère actuel de l'analphabétisme et de l'illettrisme le plus complet. Je rejoins donc Vanessa en affirmant que les Skyblogs sont de retour, mais pas sur la même plateforme que précédemment.

Bon, bien sûr je ne parle pas du fait que n'importe qui peut publier des photos de vous, que ces photos sont conservées sur les serveurs facebook même si vous les supprimez, de la difficulté de résilier son compte et d'obtenir l'effacement de ses informations personnelles et tout le bordel. Il y a aussi l'espionnage facebook. Pierre commente une de mes photos. Michel, l'ami de Pierre, reçoit alors une notification comme quoi Pierre a commenté la photo de LoKan. Et là, Ôh miracle, Michel peut maintenant mater toutes les photos de LoKan, alors que LoKan ne le connaît pas!

Alors les amis, les vrais, les lecteurs doués de raisons que vous êtes, rendez vous à la raison et venez sur Twitter. Il y a plein de gens sympas, et le fonctionnement est réellement intéressant. Pas de notifications à la con, pas de "boîte mail", que du bonheur.

PS: Je voulais que ce billet soit le premier article français-anglais, mais vu la longueur, on va peut être attendre un peu pour la traduction.

Article écrit par LoKan Sardari Citoyen du monde, curieux par nature, amoureux de notre belle Terre, passionné de nouvelles technologies et d'images.